Mises en scènes politiques et problèmes publics

Mises en scènes politiques et problèmes publics

Journée doctorale organisée par le CARISM (IFP) et le  GRIPIC (CELSA)

Vendredi 29 avril 2011

Celsa, Salle 116 -  77, rue de Villiers 92200 Neuilly-sur-Seine - Métro Ligne 3, station Pont de Levallois-Bécon.

 
 

Matin 10h -13h

  • Beatriz SANCHEZ (CARISM) : Performativité et médias : la question de la déclaration politique
Qu’est ce qu’une déclaration aujourd’hui ? D’où vient-elle ? Où se montre-t-elle ? De quoi est-elle « faite »? Nous interrogeons ici la déclaration politique et sa valeur performative. A l’aide des travaux de John Austin et John Searle, nous analysons ce qui permet à une déclaration de devenir, à un moment précis, un acte politique.
  • Thierry DEVARS (GRIPIC) : La médiatisation audiovisuelle de la vie politique française et ses métamorphoses (2006-2012)
II s'agit dans un contexte politique de montrer comment la médiatisation numérique de l'audiovisuel a contribué à créer un objet composite aux contours plastiques - la vidéo politique – interrogeant et renouvelant de fait les modes de construction médiatique du politique.
  • Juliette CHARBONNEAUX (GRIPIC) :Le portrait du "couple franco-allemand" dans la presse française et allemande: penser l'interaction entre le politique et le médiatique autour de la figuration des dirigeants
Nous proposons d'observer comment la culture politique se manifeste dans les deux journaux quotidiens français et allemand que nous comparons - Le Monde et la Frankfurter Allgemeine Zeitung - par des formes sémiotiques particulières, celles du portrait. Afin de dégager le lien qu'il peut y avoir entre présence du genre portrait et nature du régime politique, nous déclinerons les étapes d'affirmation de notre objet en mettant en parallèle les conditions politiques et les pratiques journalistiques participant de la construction de cette figure médiatique qu'est le "couple franco-allemand".

13h – 14h Buffet servi sur place

Après-midi 14h 17h

  • Isabelle HURÉ (CARISM) : La médiatisation du problème public des criminels récidivistes (1997-2008)
Les relations des journalistes avec leurs sources, à l’origine de l’information sur le problème public des criminels récidivistes, constituent le cœur de la recherche. Il s’agit en effet de voir comment se construisent ces interactions, quels sont leurs enjeux et de quelle manière elles pèsent sur la structuration du problème dans les médias. On propose ainsi de se pencher sur la méthode qui a permis de déterminer ces acteurs de l’information et ses implications.
 
  • Guillaume GOASDOUÉ (CARISM) : Questionner la relation entre les sensibilités politiques et les pratiques médiatiques
En nous appuyant sur notre recherche doctorale nous expliquerons notre posture méthodologique qui consiste à effectuer des entretiens ethnographiques avec des usagers ordinaires des médias. Nous discuterons des avantages et des limites de cette approche qualitative dans l'optique de rendre intelligible le rapport qui s'opère entre les affinités politiques et les pratiques informationnelles.
  • Camille RONDOT (GRIPIC) : Exploration du site Internet de l’Unesco : figures de la représentation et construction métadiscursive du rôle politique d’une organisation internationale
Le site Internet de l’organisation est ici considéré comme un métadiscours de l’Unesco sur elle-même. Elle construit à travers chacun des différents niveaux sémiotiques (document, texte, discours et média) une représentation d’elle-même. Elle se met en scène et utilise par association mimétique les paradigmes de l’Internet pour promouvoir son rôle et instaurer une image de transparence à travers une scénarisation des informations, a priori panoptique, de ses buts et de ses actions.