Journée d'études - Communication et espaces du religieux


Les questions de communication relatives aux espaces du religieux nous semblent recouvrir huit domaines :

1. les modes de communication et les pratiques d’information et de communication des religions ;
2. les signes produits par les groupes religieux dans leur activité liturgique ou de prière;
3. les approches théoriques de la communication proposées par les religions, lorsqu’elles font de la communication un objet proprement théologique ;
4. la manière dont les religions s’efforcent de théoriser l’échange, le dialogue, l’interrelation ;
5. la manière dont l’information et la communication sont mobilisées dans le cadre des relations institutionnelles des religions ou des mouvements religieux ;
6. la manière dont les religions pensent l’espace médiatique et leur intervention dans l’espace public ;
7. les pratiques communicationnelles ou de mise en visibilité de membres des organisations religieuses dans l'espace public ;
8. la manière dont les médias abordent les religions (la trace laissée par les religions dans l’espace public).

1. De l’imprimé au numérique, du journal à la télévision, de la radio aux sites de réseaux sociaux, les religions utilisent différents canaux ou médiums de diffusion de l’information et de communication, dans une grande diversité de langues…

2. Les religions produisent ou accompagnent leurs rites et leurs célébrations par un ensemble de signes destinés à manifester la présence divine, la mise en relation de Dieu, ou la communauté humaine rassemblée « devant Lui ». Elles peuvent également penser la prière ou l'adresse au divin, la louange comme « communication » avec le divin.

3. La communication n’est pas seulement un moyen, elle est aussi pensée par les religions. La question de la transmission fait en effet l’objet d’une élaboration théorique, renouvelée par l’intégration contemporaine de la question de la communication, portée par les sciences humaines et sociales. On peut parler dans certains cas d’une véritable théologie de la communication.

4. Les religions sont porteuses de pratiques relationnelles, qu’elles se sont efforcées de penser : les « relations justes » entre les individus, la nature de l’échange et du dialogue, la régulation des pratiques communicationnelles, l’accompagnement spirituel et les relations maître-disciple…

5. Les religions peuvent, se concrétisant dans des institutions, avoir à réguler et à organiser la diffusion de l’information et de la communication. Les modalités communicationnelles et informationnelles de ces institutions sont alors à interroger. Les institutions sont également porteuses de modalités relationnelles qui sont rendues visibles dans le langage, dans les textes et dans les modes d’expression des acteurs (par exemple, la règle monastique).

6. En découvrant les médias et en les utilisant, les religions se sont efforcées de penser l’espace médiatique afin d’y trouver leur place. Elles se sont alors souciées de formaliser le sens de la présence des médias dans l’espace public. La mobilisation de termes comme forum, agora, communication sociale est dans ce contexte très significative.

7. En se rendant visibles dans l’espace public, les groupes religieux communiquent leur présence, par le défilé, la prière publique, le chant, et parfois manifestent leur opposition à des phénomènes culturels qu'elles jugent inadéquats; ceci relève également d'une position communicationnelle. De même sont nombreuses les traces du religieux et des religions (architecture, art...) dans l'espace public.

8. Les religions sont enfin l’objet de discours médiatiques variés. La façon dont les médias abordent et présentent les religions constitue un champ d’investigation. L’évolution du traitement médiatique des phénomènes religieux, de la culture des journalistes sont dans ce cadre à étudier.


Ces questions, parfois bien étudiées en anthropologie et sociologie des religions, en histoire, ou en histoire de l’art, nous semblent devoir être investiguées aujourd’hui en Sciences de l’information et de la communication, à la suite des travaux de, notamment, R. Debray, D. Bougnoux, C. Abensour, J. Devèze, et quelques autres, car elles recèlent de fortes questions communicationnelles, qui peuvent enrichir les Sic autant que prolonger leur champ d’investigation.

Il ne s’agit pas ici de se limiter à une approche (sémiologie, approche socio-économique, socio-pragmatique, organisationnelle…), mais d’étudier les dimensions informationnelles et communicationnelles du religieux et de permettre aux Sic dans leur ensemble de s’approprier ces questions.

Au-delà des objets et de la réflexion sur la communication (théories du langage, de l’écriture, de l’image et de la communication, en présence ou à distance), c’est à une approche communicationnelle de ces questions que nous (nous) sommes invités : étudier les discours, signes, médiations, dispositifs socio-communicationnels qui disent l’opération religieuse, de façon pragmatique, sociale, ou théorique.


Le but de ce réseau de recherche et de cette première journée d’étude n’est évidemment pas de constituer une doctrine de la communication religieuse, encore moins une méthodologie unique d’approche, mais de confronter, rassembler dans des espaces provisoirement communs, et de comparer nos recherches, qui peuvent relever de sous-champs spécifiques des Sciences de l’information et de la communication  , pour les enrichir et les éclairer, les différencier aussi, mutuellement. Ceci, en retour, pourrait enrichir les Sciences de l’information et de la communication de nouveaux objets, approches, théorisations et questionnements.


David Douyère, Stéphane Dufour, Odile Riondet
Labsic, Université Paris 13, Villetaneuse ;
Cimeos/Limsic, Université de Bourgogne, Dijon ;
Elico, Rectorat de Lyon, Lyon.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Quelques références de nos travaux relevant de ce domaine

Douyère, D. (2011), « La prière assistée par ordinateur », Médium, n°27, p. 140-154.

Douyère, D. (2011), “Communication: on being an angel, Incarnation and angelic communication in medieval Christian theology: modern reflections, starting with Thomas Aquinas's Summa Theologica”, trad. John Doherty, Communication and Critical / Cultural Studies, 8/2, p. 188-193
(http://www.informaworld.com/smpp/content~db=all~content=a937176644~frm=titlelink).

Douyère, D. (2010), « La communication sociale : une perspective de l’Eglise catholique ? Jean Devèze et la critique de la notion de ‘‘communication sociale’’ », Revue internationale de communication sociale et publique (RICSP), Uqàm, Montréal, n°3-4, p.73-86 (http://www.revuecsp.uqam.ca/numero/n3-4/pdf/RICSP_Douyere_2010.pdf).

Douyère, D. (2010), « Une organisation fondée pour communiquer : l’Ordre des frères prêcheurs (1215-1228) », Loneux, C., Parent, B. (dir.), Communication des organisations : recherches récentes, Paris, L’Harmattan, tome 1, p. 145-152.


Dufour, S. (2010), « Le culte en quête de signe. Une lecture de la campagne du "Denier de l'Eglise" », Communication & Langages, n°163, p. 17-28.

Dufour, S. (2005), « Les discours explicatifs dans les églises, un palliatif à la perte de culture religieuse ? », Communication & Langages, n°144, p. 77-88.

Dufour, S. (2005), « Le rôle de l'image dans la patrimonialisation et la consommation culturelle des édifices cultuels ? », Cahiers de Champs Visuels, n°1-2, p.351-378.

Dufour, S. (2004), « L'art contemporain dans les églises : le recours à la médiation écrite », Questions de communication, n°5, p.227-241.


Riondet, O. (2011), « Une lecture communicationnelle des textes de la doctrine sociale de l'Eglise », Actes du  colloque Management et Religions, EM Strasbourg, Université de Strasbourg.

Riondet, O. (2009), « Permanenţe şi evoluţii în gândirea lui Jürgen Habermas », Jurnalism şi Comunicare, n°4 ; trad. fr. « Permanences et évolutions de la pensée de Jürgen Habermas », http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00619136/fr/.

Riondet, O. (2009), « Emmanuel Levinas, le Livre et l’Autre », Bulletin des Bibliothèques de France, 54/2, p. 91-98.

Riondet, O. (2008), « Communication and religion », Revista romana de comunicare si relatii publice (Bucarest) 13, p. 103-108, trad. fr.  « La célébration communicationnelle », http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00153740.