Colloque - Frontières, démocratie & Res Publica

Colloque international

FRONTIERES, DEMOCRATIE & RES PUBLICA

A l’ère du géoartistique, du géomédiatique & du géopolitiquehttp://frontieres.paragraphe.info/

4 & 5 juin 2012

INHA, Institut National d’Histoire de l’Art,

2 rue Vivienne, 75002 Paris, France

Sous la direction de François Soulages,

RETINA.International, INHA, EA 4010, AIAC, Arts des Images & Art Contemporain, Université Paris 8


Comité scientifique

Eric Bonnet (Université Paris 8), Aurélie Dablanc (Centre Pompidou Metz), Serge Dufoulon (Université Pierre-Mendès-France, Grenoble), Hakim Hachour (Université Paris 8), Anna Krasteva (Nouvelle Université Bulgare), Katia Légeret (Université Paris 8), Gilles Rouet (Institut Français de Sofia, Université Banska Bystrica, GEPECS), Imad Saleh (Université Paris 8), François Soulages (Université Paris 8), Gérard Wormser (Sens Public)

Ce colloque international est le 2° d’une série de 7 colloques internationaux FRONTIERES qui ont lieu en 2012 à Paris, Carabayllo, Metz, Banska & Sofia

Lundi 4 juin 2012, 9 h / 19 h

Les frontières géoartistiques & géopolitiques

INHA, Institut National d’Histoire de l’Art,

2 rue Vivienne, 75002 Paris, France

Salle Vasari


Sous la direction d’Eric Bonnet & François Soulages

INHA, Université Paris 8, EA 4010, AIAC, Arts des Images & Art Contemporain


Argument

La problématique des frontières est plus décisive et plus actuelle que jamais : Europe, Asie, Afrique, Amérique, Océanie… Tout homme est concerné. Mais pourquoi et comment les fixer et les transformer, les franchir et s’en affranchir ? Pourquoi et comment articuler histoire et politiques, passé et présents, humanité et sociétés, universalité et particularités, être et devenirs, enracinement et mobilités, protection et ouvertures ? Bref, les frontières garantissent-elles si aisément la coexistence – pacifique ou guerrière - d’espaces différents, voire opposés et incompatibles ?

Cette question géopolitique est éclairée par les travaux des artistes qui s’en emparent : par les modalités de leurs productions, par leurs créations, par leurs communications, par leurs réceptions. Le géoartistique advient alors dans sa pluralité : lié pour certains à la mobilité, l’immigration, la migration ou l’exil, pour d’autres au nomadisme, à la déterritorialisation, au local global, pour d’autres encore à une interrogation sensible et/ou conceptuelle des frontières géopolitiques. Au point de transformer les frontières géoartistiques mêmes et les frontières esthétiques de l’art.

Le problème directeur est donc : en quoi et pourquoi les frontières géopolitiques travaillent-elles les frontières géoartistiques, et réciproquement ?

La problématique des frontières sera ainsi éclairée à partir de l’articulation dialectique des approches géopolitiques et géoartistiques. Et ce, grâce aux œuvres, aux travaux, aux démarches, aux processus, aux institutions que les artistes – art contemporain, arts numériques, arts plastiques, arts des images, théâtre, littérature, musique, etc - mettent en œuvre pour interroger les réalités et les représentations des frontières et grâce aux réflexions théoriques qui en résultent. Les créations, réflexions, productions des artistes permettront ainsi d’avoir des points de vue nouveaux et riches sur les frontières – géoartistiques et géopolitiques - et sur leurs représentations.

 

 

OUVERTURE
9/10h

Dialogue d’ouverture avec Tzvetan Todorov & François Soulages

13° LECTURE-DIALOGUE-RETINA

À partir du livre de Tzvetan Todorov, La peur des barbares, Paris, Laffont, 2008

Puis, débat avec le public

 

PROBLEMATIQUES

Présidence : François Soulages

 

  • 10 h  Exil et passage des frontières dans l'œuvre d'Edmond Jabès, Eric Bonnet, Université Paris 8, EA 4010, AIAC, Arts des Images & Art Contemporain
  • 10 h 25 L'impact d'internet sur les frontières classiques, Imad Saleh & Hakim Hachour, Université Paris 8, EA 349, Paragraphe
  • 10 h 50 Frontières géoartistiques contemporaines entre danse et sculpture, Katia Légeret, Université Paris 8, EA 1573, Scènes et savoirs
  • 11 h 15 Dialogue
  • 11 h 30 Identités et frontières : passages et interdits, Gilles Rouet, Institut Français de Sofia, Université Banska Bystrica, GEPECS
  • 11 h 55 Frontières étatiques versus frontières mentales, dilemmes balkaniques, Anna Krasteva, Nouvelle Université Bulgare12 h 20 Les frontières du musée, Aurélie Dablanc, Centre Pompidou Metz
  • 12 h 45 Dialogue


ŒUVRES

Présidence : Eric Bonnet

  • 14 h 30 Le corps à l’épreuve des frontières : Barbed Hula de Sigalit Landau, Sandrine Le Corre, doctorante EA 4010, AIAC
  • 14 h 45 Le mur médiatique israélo-palestinien, Gary Burgi, doctorant EA 4010, AIAC
  • 15 h Le numérique au service d’une méta-réalité : Border Lines d’Alexis Cordesse, Zoé Forget, doctorante EA 4010, AIAC
  • 15 h 15 Dialogue
  • 15 h 30 DMZ : la frontière qui ne dort jamais, Haela Kim, doctorante EA 4010, AIAC
  • 15 h 45 Lee Sea Hyun, artiste de la frontière coréenne, Hwan Jin-young, Master 2, Université Paris 8
  • 16 h Dialogue
  • 16 h 15 Anna Malagrida, photographe des frontières et des déplacements, Isabelle Herbet, doctorante EA 4010, AIAC, en présence de l’artiste
  • 16 h 30 Le rêve Yanomami, Gabriela Golin, doctorante EA 4010, AIAC16 h 45 Dialogue


REALITES

Présidence : Imad Saleh

  • 17 h La Biennale d’Istambul de 2007, globalisation et frontières. L’œuvre de Ken Lum, artiste chinois vivant au Canada, Asli Torcu, doctorante EA 4010, AIAC
  • 17 h 15  Enjeux géoartistiques et géopolitiques de la Biennale de Venise, Benoit Blanchard, doctorant EA 4010, AIAC
  • 17 h 30 Dialogue
  • 17 h 45 Dimensions géographiques de la participation dans les manifestations spectaculaires, Safia Abouad, doctorante EA 349, Paragraphe18 h  Les sites historiques de Carabayllo, géopolitique et géoartistique, Juliana Zevallos, Master 2 Université Paris 8
  • 18 h 15 Les frontières des écosystèmes d'informations numériques, Samuel Szoniecky, doctorant EA 349, Paragraphe
  • 18 h 30 Dialogue & ouverture
  • Mardi 5 juin 2012, 9 / 19 h 30

  • Medias, internet & démocratie

INHA, Institut National d’Histoire de l’Art,

2 rue Vivienne, 75002 Paris, France

9 h /16 h : Auditorium

16/20 h : Salle Fabri de Peiresc


Sous la direction de Gilles Rouet & François Soulages

Institut Français de Sofia, Université Banska Bystrica, GEPECS,

RETINA.International,

INHA, Université Paris 8, EA 4010, AIAC, Arts des Images & Art Contemporain



Argument

Avec la transformation des frontières, les espaces publics se transforment, les médias aussi. Et Internet bouleverse le tout, le tout démocratique, le tout de la res publica. Les réalités se métamorphosent, entre autres car les usages se transforment.

Se mettent en place de nouveaux modèles économiques, de nouvelles idéologies, de nouvelles personnalisations de l’organisation de l’information qui se donne comme participative où les réseaux sociaux, massivement investis, jouent un rôle incontournable. Les consommateurs-citoyens développent des usages sociaux avec ordinateurs connectés, téléphones portables, télévisions interactives, autant d’évolutions technologiques qui permettent de nouvelles pratiques, mais qui installent également de nouvelles identités et de nouvelles frontières.

Les artistes transforment l’art et critiquent ou jouent avec ces réalités : ils sont de plus en plus géoartistiques.

Les accès rapides et nombreux aux données numériques, les échanges induits par les outils de communication s’installent ainsi dans les pratiques et bousculent des institutions (la transmission des savoirs, des biens, des contrôles) dans le cadre d’une nouvelle écologie (économie ?) se voulant parfois cognitive. Les frontières se modifient.

De nouveaux médias, mieux de nouvelles formes d’éditorialisation apparaissent, car l'interactivité des contenus provoque un éclatement de la notion traditionnelle d'auteur, et donc d’autorité, au niveau des arts, du travail scientifique et du journalisme. Les échanges entre pairs sont ainsi au cœur des sociétés et le numérique est devenu un élément central d'aménagement du territoire, de la démocratie, de la res publica.

On passe du vertical à un rêve d’horizontal.

OUVERTURE

9 h - Auditorium

Anna Krasteva, Serge Dufoulon, Gilles Rouet & François Soulages

Anne-Laure Brisac, Institut national d’histoire de l’art


: PARTICIPATIONS A L’ERE NUMERIQUE, 1

Auditorium

Présidence : Serge Dufoulon & Eric Letonturier

  • 9 h 30 Anna Krasteva, Nouvelle Université Bulgare, Indignés d'Internet
  • 9 h  45 Marcello Vitali Rosati, Sens Public, Auteur ou acteur du Web?
  • 10 h Muriel Bourdon, Université Pierre-Mendès-France, Grenoble, Cybercitoyenneté : de la résistance à la résilience. Vers un nouvel ordre international
  • 10 h 15 Belgin Bilge, ISC, Paris, Les nouvelles technologies d'informations : moyen de participation des citoyens turcs à l'espace public10 h 30 Irina Lonean, Universités de Bucarest & Bruxelles, Nouvelles formes de la démocratie proposées on-line.
  • 10 h 45 Gildas Kakpovi, Université Libre de Bruxelles, Usages politiques d'Internet en campagne électorale au Bénin : effet de mode ou stratégie réfléchie ?
  • 11 h Dialogue

: PARTICIPATIONS A L’ERE NUMERIQUE, 2

Auditorium

Présidence: Anna Krasteva & Marcello Vitali Rosati

  • 11 h 15 Souleymane Kouyate, ISAD, Paris, Jeunesse ivoirienne et réseaux sociaux dans la crise post-électorale en Côte d'Ivoire : le rôle des jeunes des partis politiques dans la
  • conservation/conquête du pouvoir à travers Facebook
  • 11 h 30 Béatrice Barbusse & Dominique Glaymann, Université Paris Est, Le rôle d’Internet dans la naissance du collectif Génération précaire et la mise à l’agenda sociopolitique de la gouvernance des stages
  • 11 h 45 Ewa Krztala-Jaworska, Université Paris 1, Les informaticiens, nouveaux acteurs de la médiation politique sur Internet
  • 12 h Christiana Constantopoulou, Université d’Athènes, L’« imaginaire démocratique » : les blogs en Grèce
  • 12 h 15 Amadou Abassi, Université Rennes 2, La prise de parole sur Internet. Entre réactualisation et recomposition des acteurs de la vie socio-politique
  • 12 h 30 Gérard Wormser, Sens Public, Conclusion de la session
  • 12 h 45 Dialogue

USAGES CITOYENS & CULTURELS, 1

Auditorium

Présidence : François Soulages & Gilles Rouet

  • 14 h Serge Dufoulon, Université Pierre-Mendès-France, Grenoble,
  • Ouverture de la session
  • 14 h 15 Sylvie Pflieger, GEPECS, Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité,
  • Le numérique et les musées : vers un nouveau modèle de médiation culturelle
  • 14 h 30 Claire Donnet, LCSE Strasbourg, Internet comme moyen d'expression de particularités : Hijab and the city, une demande de reconnaissance de la féminité musulmane
  • 14 h 45 Khosro Maleki, Université de Metz, La culture scientifique et internet
  • 15 h Michela Nacci, Université de l'Aquila, Du livre à l'e-book.
  • Innovation ou mort d'un médium ?
  • 15 h 15 Eric Letonturier, GEPECS, Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité,
  • La sociétécerveau. Innovations sociales, création de soi et réseaux chez G. Tarde
  • 15 h 30 Dialogue


USAGES CITOYENS & CULTURELS, 2

Salle Fabri de Peiresc

Présidence : Sylvie Pflieger & Gilles Rouet


  • 16 h Sabrina Bresson & Stephane Loret, Université de Tours, De l'expertise scientifique à l'expertise citoyenne : réflexions autour des outils collaboratifs sur internet à partir de la thématique de l'habitat partagé
  • 16 h 15 Lionel Ben Ahmed, Université de Bordeaux, Enjeux et problèmes éthiques de l'utilisation d'Internet et des gérontechnologies dans le processus de soin
  • 16 h 30 Séverine Colinet, Université de Cergy-Pontoise, Usages des TICE chez les enfants et adolescents hospitalisés. Construction d'une identité numérique et citoyenne
  • 16 h 45 Dialogue


OUVERTURE

17 h / 19 h

Salle Fabri de Peiresc

Dialogue d’ouverture avec Régis Debray & François Soulages

ou

14° LECTURE-DIALOGUE-RETINA

À partir du livre de Régis Debray, Philosophe, médiologue & écrivain

Éloges des frontières

Paris, Éditions Gallimard, 2011


CONCLUSION ET SUITE

Frontière