Séminaire - Relations et formes de présence avec les robots

Séminaire #2 - 13 novembre 2015
13h30-19h00 IUT Bordeaux Montaigne – 1 rue Jacques Ellul – Bordeaux

Problématique abordée : Relations et formes de présence

L’acceptabilité des robots en Occident pose problème : la perception des robots sociaux est mitigée et encore peu intégrée dans les activités quotidiennes. Par leur autonomie et leur mobilité, les robots sociaux sont présents, ils se manifestent en sollicitant l’attention par un mouvement, une sonorité, une parole. Leurs capacités mises dans un contexte social et un scénario d’usage interrogent leur être en tant qu’altérité. Dès lors quel est notre rapport au robot ? Les différents domaines du design (produit, interaction, service) s’intéressent à ces questions et nécessitent des éclairages multidisciplinaires et intersectoriels. Les causalités entre la forme, le caractère, le comportement et le type de relation sont à étudier :

-    Quels sont les modes d’interaction possibles avec ces machines et comment dé-complexifier les relations Homme-Robot ?
-    Peut-on remettre en question la forme humanoïde et proposer de nouvelles typologies de robots sociaux ?
-    Dans quelles formes de relation le grand public pourrait-il se projeter ?

Introduction à 13h30
Stéphanie Cardoso & Mélanie Bourdaa,
Université Bordeaux-Montaigne, Laboratoire MICA

-     Didier Tsala Effa, Maître de Conférences en Sémiotique, Université de Limoges : 14h
« Amicalité, sympathie et robotique humanoïde : le paradoxe du langage verbal »

-    Pierre-Yves Oudeyer, Directeur de recherche équipe Flowers, INRIA Bordeaux : 15h
« Les robots comme outils de pensée: enjeux éducatifs et sociétaux »
Résumé :
Les robots, qui permettent au monde numérique de s’incarner physiquement, vont progressivement devenir des outils qui façonnent notre quotidien, en particulier nos relations sociales
et la manière dont nous pensons notre rapport aux machines, aux autres et à nous même. Dans ce contexte sociétal, il est aujourd’hui un enjeu important d’éduquer les citoyens à la compréhension et à la maitrise de ces outils, tant à l’école qu’en dehors de l’école. Je discuterai de plusieurs projets qui explorent ces questions, et en particulier du projet de robotique éducative Poppy, open-source et permettant au plus grand nombre d’apprendre à construire et à déconstruire les machines robotiques.


-    Nicolas Gaudron, Designer et co-fondateur Agence de design IDSL : 16h
« Esthétique des robots, formes et interactions »
Résumé :
L’émergence de nouveaux objets comme les robots, les objets connectés, les objets intelligents qui parlent, se déplacent, s'animent, se transforment, etc pose de nouvelles questions aux concepteurs et aux équipes projets. Que se passe-t-il quand ces objets entrent dans nos maisons, quand ces nouvelles propriétés s'appliquent à des objets « traditionnels » ? Imaginez un pot de fleur qui suit les rayons du soleil à l’intérieur de la maison. Comment l’objet bouge-t-il, que fait-il à l’arrêt ? Quelle forme doit-il prendre, quelles relations tisse-t-on avec ces nouveaux objets?

-    Dominique Duhaut, Professeur en Informatique, Université de Bretagne, Lab-STICC UMR 6285 : 17h (par skype)
« Robots compagnons : relation et acceptabilité »

-    Nicolas Nova, Co-fondateur de l’agence Near Futur Laboratory, Professeur à la HEAD (Haute Ecole d’Art et de Design), Genève : 18h
« Bots au quotidien »
Résumé :
Cette intervention s’intéressera à l’activité croissante et parfois intrigante des bots impliqués dans différents champs du quotidien : bots Wikipedia, robot-journalistes, Twitterbots, assistant virtuel à la SIRI, etc. Elle fera l’hypothèse que cette multiplication des interventions de ces programmes est un phénomène singulier, révélant une "présence des robots” différente des représentations couramment convoquées, et nous habituant à leur présence. La présentation abordera le domaine particulièrement fertile de la production de contenus culturels.