Evenement - "Web, censures et contournements des censures"

"Web, censures et contournements des censures"
Séminaire annuel du Carism 2017-2018, Université Paris 2, organisé par Tristan Mattelart et Arnaud Mercier

La prochaine séance aura lieu le mardi 27 mars, 15h-17h, en salle 403.

Le séminaire accueillera Joseph Hivert, Institut d’études politiques, historiques et internationales (IEPHI) de l’Université de Lausanne, et Dominique Marchetti, CNRS, Centre européen de sociologie et de science politique (CNRS, EHESS, Paris 1).
 
Leur intervention sera consacrée au thème: « Les limites du contrôle d’un champ du pouvoir national. À propos de la médiatisation transnationale d’une association des droits de l’homme au Maroc ».

Lieu: Université Paris 2 Panthéon-Assas, 92 rue d'Assas, 75006 Paris.

Stations de métro : Vavin et Notre-Dame-des-champs.

Station de RER : Luxembourg (sortie Auguste Comte).

L'accès aux séances du séminaire est ouvert à toutes et tous, et gratuit sous condition d’inscription auprès de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Le programme complet du séminaire est en pièce jointe mais voici le planning des séances à venir :

 
Mardi 10 avril, 15h-17h, salle 403, Marie-Soleil Frère, « Usages du web en situation d’exil : information alternative et militantisme des journalistes burundais »
 
Mardi 29 mai, 15h-17h, salle 401, Ivan Chupin, « Un engagement sous contraintes : les recompositions du journalisme en ligne russe »
 
Mardi 12 juin, 15h-17h, salle 202, Marie Laure Geoffray, « La professionnalisation de la critique par le numérique à Cuba »

Argumentaire du séminaire:

Le web a souvent été célébré comme offrant une infrastructure permettant de s’affranchir des censures qu’entendent imposer divers Etats ou acteurs non étatiques sur la circulation de l’information. Quitte à verser dans une vision aux forts relents déterministes.
Les tactiques que déploient individus ou collectifs pour contourner ces censures, en s’appuyant sur des outils en ligne en combinaison avec d’autres, ont quant à elles plus rarement été saisies avec précision. Mieux comprendre ces tactiques — tant leurs apports que leurs limites — est l’objectif de ce séminaire.
Pour cela, celui-ci cherchera, dans le même temps, à aussi mieux entendre comment des Etats ou d’autres acteurs mobilisent ces outils numériques aux fins de renforcer leurs politiques de censure ou de contrôle social.
Ces réalités seront éclairées à l’aide d’interventions pluridisciplinaires qui allieront rigueur théorique et empirique, et qui seront fondées sur des terrains situés en dehors de l’Amérique du Nord et de l’Europe occidentale, pour décentrer la perspective.
Chacune de ces présentations contribuera de façon spécifique à cerner la manière dont le web a vu émerger des espaces où, non sans ambiguïtés, s’expriment d’autres façons de concevoir le politique, mais aussi des initiatives visant à priver ces espaces de leur force de contestation.