L’insertion professionnelle des docteurs en SIC

L’insertion professionnelle des docteurs
en Sciences de l’Information de la Communication

Les Doctorales de la Sfsic représentent un moment riche pour les jeunes chercheurs de notre communauté. Ils confrontent leurs hypothèses et premiers résultats de recherche tout en construisant leurs relations pour leur vie professionnelle à venir. Au cours de cette dixième édition, le vendredi 22 mai, deux tables-rondes sont tout particulièrement dédiées à la préparation de cette insertion. La première concerne le dossier de qualification au CNU et la seconde traite de l’insertion professionnelle des docteurs en 71ème section en dehors du champ académique. Cette réflexion nous paraît primordiale dans un contexte où, toutes disciplines confondues, la majorité des docteurs ne parviennent pas à être recrutés sur des postes universitaires, toujours trop peu nombreux, alors même que seulement 12 % de nos docteurs travaillent en entreprise.

En effet, cette année dans notre discipline, 40 postes de Maître de Conférences sont ouverts au concours de la campagne synchronisée pour un potentiel de 141 qualifiés de l’année. Les collègues déjà en poste décomptés, nous estimons qu’entre 50 et 100 docteurs en Sic devront chercher du travail ailleurs qu’à l’Université dès juin 2015, à la proclamation des résultats du concours. Certes cette fourchette reste une simple estimation - comment pourrait-il en être autrement ?- qui ne devrait pas évoluer puisque notre discipline délivre environ 150 à 200 diplômes de doctorat chaque année.

Elle nous fournit tout de même une précieuse indication : pour relever le défi nous devons développer des relations de confiance et d’intérêt réciproque avec les acteurs du monde socio-économique avec, comme objectifs premiers, l’insertion professionnelle des docteurs en Sic et la recherche –action qui la favorisera.

 

Développer des projets avec les associations professionnelles

Deux stratégies, au moins, peuvent nous y aider.

La première consiste à encourager la mise en place de « Conventions Industrielles de Formation par la Recherche » dites Cifre. Elles produisent une réelle immersion des chercheurs dans un contexte de travail et professionnalisent inévitablement le positionnement de la thèse sans l’amoindrir ou le dévaloriser pour autant, nous devons nous en convaincre, tous. Inversement, elles permettent au monde de l’entreprise d’appréhender directement les compétences des jeunes docteurs et de mieux comprendre leur intérêt à engager des docteurs dans leurs services.

A ce sujet, la Sfsic s’active déjà et développe le montage de projets avec les associations professionnelles de notre secteur. Ainsi, depuis trois ans, sa Commission Relations Professionnelles rencontre systématiquement et régulièrement les responsables de ces associations afin de les sensibiliser à nos problématiques, de les inviter à nos événements, comme ce sera le cas lors des Doctorales et d’entreprendre des actions partenariales diversifiées :

-       une convention avec Communication & Entreprise dont l’une des finalités est d’initier des événements visant la valorisation professionnelle de la recherche en sciences de l’information et de la communication (avec, notamment, des rencontres et accès aux documents de l’association selon les problématiques de thèse…),

-       une participation au jury du meilleur mémoire organisé par l’association Communication Publique et, prochainement, l’envoi à tous les adhérents de la Sfsic d’un numéro de leur revue Parole publique,

-       un projet de recherche avec le Syndicat national des attachés de presse (Synap) pour suivre l’évolution de cette profession dans le contexte du numérique,

D’autres actions partenariales se préparent et restent aussi à inventer avec Syntec RP, Cap’Com, l’AFCI et les autres associations que nous devons encore rencontrer. La liste de ces associations a été mise en ligne sur notre site accompagnée d’une brève description (http://www.sfsic.org/index.php/la-sfsic-159/commissions/relations-professionnelles).

Nous encourageons également tous les doctorants à prendre contact avec celles qui sont proches de leurs problématiques ou directement avec la Sfsic qui pourra jouer un rôle de facilitateur.

Bonnes Doctorales et bonnes rencontres à toutes et à tous !

Daniel Raichvarg, Président,

Bruno Chaudet, Vice-Président Relations Professionnelles