Édito

Edito - Publier en SIC : notre liste de revues

Publier en SIC : notre liste de revues

Avec pas moins de 47 revues francophones en SIC à dimension scientifique, cette nouvelle liste intègre 18 autres revues, en comparaison de la liste de l'AERES / CNU 71ème de juillet 2013. Elle illustre ainsi une abondance de l'offre en SIC (en comparaison de celle des revues dans d'autres disciplines connexes) mais elle traduit également le manque de visibilité de ces revues pour un très grand nombre d'étudiants, de professionnels et de chercheurs.
Classé par ordre alphabétique, sans volonté de distinguer des revues classées comme qualifiantes et d'autres qui ne le seraient pas encore, l'objectif de ce panorama est d'avoir une idée un peu plus précise de la diversité des espaces de publication en SIC en langue française.

Lire la suite : Edito - Publier en SIC : notre liste de revues

Edito - Associations de doctorants en SIC

Les associations et collectifs de doctorant-e-s en SIC : Vers une mise en réseau nationale

 

L'édition 2015 des Doctorales a été l'occasion de souligner l'importance de l'organisation collective des doctorantes et des doctorants. Parole leur est donnée dans cet éditorial qui trace des perspectives stimulantes de développement des liens avec la SFSIC.

En tant qu’associations et collectifs de doctorant-e-s en SIC, nous avons été invités par la SFSIC, lors de la XIème édition des Journées Doctorales à Lille, à participer à une table ronde autour de nos rôles et de nos modes de fonctionnements. Au-delà de nos activités régulières, notre importance pour la socialisation scientifique, le développement de la collégialité et l’intégration des jeunes chercheurs à leur laboratoire et au monde de la recherche ont été soulignés, de même que l’objectif d’ouverture aux masterisants. L’organisation de cette séance plénière par la SFSIC a donc donné lieu à des discussions fertiles et laisse entrevoir plusieurs chantiers possibles : la création d’un réseau d’associations et de collectifs de doctorant-e-s en SIC à l’échelle nationale, la mise en visibilité de ces associations sur le site de la SFSIC, l’initiation d’une réflexion collective sur les liens à créer entre nous et la SFSIC. A travers une mise en réseau nationale, nous espérons être partie prenante des discussions sur la valorisation du travail des doctorant-e-s en SIC et sur l’insertion professionnelle des jeunes docteurs. Les questions qui doivent être soulevées ici sont sans doute celles de la forme que prendra notre engagement et de la pérennité de nos actions à un niveau national : il ne faut pas occulter le fait que les collectifs de doctorants se forment, souvent, face à un besoin local de vie associative. Nous espérons être à la hauteur de nos engagements et être aptes à trouver un équilibre entre investissement local et national. Toutes ces ambitions sont autant de défis que nous souhaitons relever avec l’appui de la SFSIC, qui, au-delà d’être un tremplin pour la production et la vulgarisation scientifique du travail des doctorants, sera, nous l’espérons, un partenaire dans nos engagements collectifs.

Geoffroy Gawin / GERIICO / Université de Lille
Aurélie Tourail / ADT-SIC / Université de Toulouse
Charlotte Blanc / Replic/ Université Bordeaux
Elmira Prmanova / AlecSic / Université de Lyon
Mohamed Djouani / Sic’UB / Université de Bourgogne


L’insertion professionnelle des docteurs en SIC

L’insertion professionnelle des docteurs
en Sciences de l’Information de la Communication

Les Doctorales de la Sfsic représentent un moment riche pour les jeunes chercheurs de notre communauté. Ils confrontent leurs hypothèses et premiers résultats de recherche tout en construisant leurs relations pour leur vie professionnelle à venir. Au cours de cette dixième édition, le vendredi 22 mai, deux tables-rondes sont tout particulièrement dédiées à la préparation de cette insertion. La première concerne le dossier de qualification au CNU et la seconde traite de l’insertion professionnelle des docteurs en 71ème section en dehors du champ académique. Cette réflexion nous paraît primordiale dans un contexte où, toutes disciplines confondues, la majorité des docteurs ne parviennent pas à être recrutés sur des postes universitaires, toujours trop peu nombreux, alors même que seulement 12 % de nos docteurs travaillent en entreprise.

Lire la suite : L’insertion professionnelle des docteurs en SIC

Edito - Projet de loi relatif au renseignement

La Société Français des Sciences de l’Information et de la Communication se joint aux associations qui dénoncent la dangerosité du projet de loi relatif au renseignement.

Un journal, des lieux de fête ou de culte, un musée, une université : ni espace de liberté, ni moment de répit ne sont laissés à ce qui participe de la construction de valeurs que l’on croyait universelles. La SFSIC a exprimé plusieurs fois son point de vue depuis quelques semaines. Condamnation sans appel et appel à la discussion sur des terrains qui sont aussi ceux de nos recherches : situations communicationnelles à géométries et temporalités variables, éthique de la communication, questions interculturelles.

Mais ces événements ont une autre conséquence qui doit nous interroger. Les membres de notre communauté de chercheurs et professionnels de l’information-communication sont particulièrement attentifs au développement de dispositifs de traçabilité et de profilage des citoyens et des groupes de personnes qui accompagnent ce qu’il est maintenant convenu d’appeler « la mutation numérique de nos sociétés ». De nombreux ouvrages, rapports, articles, colloques, attirent l’attention du public et des pouvoirs publics sur la dangerosité, pour les sociétés démocratiques, de laisser ce secteur d’activité hors de l’état de droit dans un contexte international, on l’a vu plus haut, troublé et dangereux. Si la régulation des opérateurs est nécessaire, elle ne doit pas être l’occasion de la mise en place de dispositifs de surveillance des citoyens qui mettent à mal leurs droits : atteintes à la vie privée, à l’intimité, au droit à l’oubli, et, plus largement, officialisation des logiques de renseignement, d’espionnage, de collectes de données. Comme ce fut souvent le cas dans l’Histoire, et notamment aux États-Unis après le 11 septembre 2001, l’argument de menaces terroristes sur les citoyens est mis en avant pour justifier un recul des libertés publiques, c’est-à-dire, contrairement à ce qui a été massivement affirmé dans les manifestations du mois de janvier 2015, pour céder devant la menace des assassins.

De nombreuses associations font entendre leur voix : la Ligue des droits de l'homme, le Centre d'étude sur la citoyenneté, l'information et la liberté, Reporters sans frontières, Quadrature du net, le Syndicat de la magistrature, Amnesty international, le Syndicat des Avocats de France… Elles dénoncent ce qui constitue une possible remise en cause de l'état de droit et de la protection des citoyens. La SFSIC engage ses adhérents à visiter le site : sous-surveillance.fr/#/ et se doit de relayer cette action militante au sujet d’une loi qui instaure aussi le pouvoir de la peur.

Mais, comme pour les événements de janvier, la SFSIC se doit aussi d’engager des questionnements précis et circonstanciés :

-          pour des motifs liés à la pédagogie : les collectes de données personnelles par les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon), ou les services de renseignements n'ont évidemment pas le même sens et le projet de loi pose, peut-être, les bases d'une Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement.

-          pour des motifs liés à la recherche : au-delà des « humanités digitales » interrogation présente désormais en de nombreuses occasions scientifiques, cette loi qui convoque le citoyen participe de l’installation de « sociétés digitales ».

La SFSIC donnera bien entendu, dans ses diverses publications, des points de vue argumentés reposant sur les recherches de ses membres.

Le CA de la SFSIC


Edito - Tous tunisiens

Nous sommes tous Tunisiens.

 

140 morts à Sanaa dans des mosquées, 70 morts à Hassaké lors d’une fête Kurde et 20 morts à Tunis. Paris, Sanaa, Hassaké, Mossoul, Tunis : auteurs et spectateurs de biens culturels, matériels et immatériels, devenus tous acteurs tragiques.
Les administrateurs de la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication ont une pensée particulière pour les collègues et amis tunisiens de la communauté des Sciences de l’Information et de la Communication. Les liens tissés au fil des années sont forts, notamment ceux tissés avec les enseignants chercheurs de l’Institut de Presse et des Sciences de l’Information de Tunis (Université de la Manouba) qui ont joué un rôle important dans le processus démocratique en travaillant pour la réforme universitaire et la charte de la presse et des médias.
Plus que jamais, comme il y a 10 semaines, les Sciences de l’Information et de la Communication et leurs chercheurs sont questionnées par la Société au-delà de leurs habituels problématiques, concepts et méthodes. Plus que jamais, la SFSIC engage ses adhérents à des moments d’interrogation avec les étudiants en SIC et des autres disciplines et à des temps d’analyses, nécessaires pour la Société dans son ensemble et qui peuvent être menées avec profit par nous-mêmes, chercheurs et enseignants-chercheurs en Sciences de l’Information et de la Communication.


Édito de février 2015

Chers Adhérents, Chers Collègues,

Ce sont bientôt les Doctorales organisées tous les deux ans par la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication. Elles se tiendront à Lille les 21 et 22 mai avec l’appui du Laboratoire Geriico – un grand merci à toute l’équipe et à son directeur, Stéphane Chaudiron, pour leur implication et à la commission Recherche sous la responsabilité de Françoise Paquienséguy Vice-Présidente Recherche de la SFSIC (Dominique Carré, Andrea Catellani, Nicolas Pélissier). Le programme sera bientôt en ligne et, outre ceux qui présentent des communications, la présence des adhérents, en particulier des directeurs de thèse, est évidemment riche de débats et de discussions. C’est l’occasion de dire toute l’importance du travail des doctorants et des politiques doctorales. Les thèses représentent l’avenir et le développement de notre discipline : des thématiques y prennent naissance, des méthodologies nouvelles sont expérimentées, des collègues – et des futurs collègues - sont mobilisés.

 

Lire la suite : Édito de février 2015

Et maintenant ?

Chers adhérents,

Des jours sombres viennent de s’écouler.
Des attentats rapidement, sinon instantanément, partagés par le monde entier. De nombreux morts, dans des circonstances tragiques et complexes, des morts appartenant à différents groupes sociaux, de différentes origines et de différents pays. La Sfsic a réagi comme tout un chacun, au nom de la liberté de la presse, au nom de l’humanisme et de la culture, au nom des cultures, en engageant aussi ses adhérents à des moments d’interrogation avec les étudiants en SIC et des autres disciplines.
Vient maintenant un temps d’analyse, nécessaire pour la Société dans son ensemble et qui peut être menée avec profit par nous-mêmes, chercheurs et enseignants-chercheurs en Sciences de l’Information et de la Communication.

Lire la suite : Et maintenant ?

Je Suis Charlie !

En tant que Président de notre société savante, je me devais de rédiger un message de bonne année 2015 à vous tous, une année faite d'inquiétudes et d'espoirs, au nom de vos administrateurs au travail avec énergie pour le développement de notre communauté, dans un partenariat dynamique avec la conférence des Directeurs de laboratoire en SIC et son président Jacques Walter, avec le Conseil National des Universités 71e et sa présidente Françoise Bernard.

Et puis le Grand Duduche, le Roi des Cons mais aussi les Pandas (dans la Brume) et "celui qui n'aimait pas les gens" (enfin, certains) ont été assassinés, ce mercredi 07 Janvier 2015.

Considérant que les valeurs morales, intellectuelles et politiques de la démocratie et de la république ont été attaquées, rappelant aussi que, quelle qu’en soit la forme prise, la culture est là pour construire du lien social, la SFSIC appelle ses adhérents à participer massivement aux manifestations républicaines qui se tiendront ce dimanche 11 janvier. Elle leur demande aussi de développer des espaces de réflexion, notamment avec les étudiants, sur les sens que peuvent prendre les valeurs de démocratie, de laïcité, de liberté d’expression à la lumière des processus info-communicationnels en jeu et à l’obscurité des événements présents.

Daniel Raichvarg, Président de la Sfsic.

Edito - Doctorales 2015

Chères et chers collègues,

Les prochaines doctorales se dérouleront les 21 et 22 Mai prochain à Lille. L'appel à communication est en ligne!

En plus des communications toujours réservées aux doctorants à partir de la 2ème année, pour la première fois, ces doctorales proposent aux doctorants de 1ère année de présenter des posters.

Les Doctorales sont un lieu de partage, d’échange et de discussion autour de travaux en émergence et nous souhaitons vous recevoir nombreux lors de cette prochaine édition !

Cordialement

Le Bureau

Ouverture du XIXème Congrès - Toulon

Chères et chers collègues,

Nous sommes heureux de vous annoncer l'ouverture du XIXème congrès, à Toulon.

Les diverses activités peuvent être suivies sur :

En souhaitant de bons travaux aux congressistes !


Cordialement,

Le bureau