Evénements

Colloque - Culture et (in)dépendances

Colloque international

"Culture et (in)dépendances. Les enjeux de l'indépendance dans les industries culturelles"

Date : 26 & 27 novembre 2015

Lieu : MSH Paris-Nord. 20, avenue George Sand. 93210 Saint Denis. Métro Front populaire, terminus de la ligne 12.

Descriptif :

La revendication de l’indépendance a pris une importance grandissante au sein de secteurs aussi divers que l’audiovisuel, l’édition, le cinéma, la musique, ou encore le journalisme. Une position qui est généralement opposée, avec des nuances importantes selon les secteurs, au modèle « dominant » ou mainstream incarné par les « grosses structures » (grands groupes, majors, circuits…) et les pratiques qui leur sont associées. La spécificité des indépendants, que ce soit en termes de contenus produits ou diffusés, de façon de travailler ou de rapports aux créateurs et aux publics, est alors érigée en modèle mis en danger par un certain nombre de « dérives » : la difficulté d’accès au marché pour les plus fragiles, un cycle de rentabilité des biens de plus en plus court, une « offre saturante », la remise en cause de la « diversité culturelle », l’uniformisation des contenus, etc.
L’objectif du colloque est de sonder le rôle et la signification de la revendication d’indépendance aujourd’hui à l’œuvre dans les industries culturelles à travers l’analyse des usages sociaux qui en sont faits, en veillant à les articuler dans leurs dimensions tant économique, que politique et artistique. En effet, loin de renvoyer à une définition univoque et stabilisée, le thème de l’indépendance constitue un important enjeu de luttes dans différents secteurs culturels et médiatiques.

Complément en ligne : http://www.univ-paris13.fr/details/921-colloque-international-culture-et-independances-les-enjeux-de-lindependance-dans-les-industries.html


Colloque international : Son et mobiles 3 et 4 décembre 2015

Colloque international SON et MOBILES

PROGRAMME

JEUDI 3 DÉCEMBRE 2015


9h00 : Accueil des participants
9h30 : Ouverture du Colloque et Introduction générale Laurent Creton, Laurence Allard, Roger Odin
10h-12h30 : Archéologies des cultures sonores mobiles
Maxime Boidy (post-doctorant CEMTI-Paris VIII, pali meursault, artiste) et fred Pailler (doctorant CAPHI – université de Nantes) : « Sound Studies, Archéologies des médias et Politiques Sonores »
Vincent Rouzé (MCF, Paris VIII-CEMTI) : « Du bon son dans les oreilles: archéologie et enjeux de l'écoute musicale nomade »
Nicolas Nova (Near Future Laboratory/HEAD – Genève) : « Reggae, Game Boy et créolisations numériques »
Benoit Montigné (doctorant-enseignant Paris 3, ENSAD, Paris 8/ TEAMeD / AI- AC) : «AudiographicLab, une plate-forme web adaptative pour l’étude des interactions entre création sonore et image graphique en mouvement »


Pause déjeuner


14h00 : Démonstration de « Sur les bancs », application de réalité augmentée sonore par Thomas Baumgartner (Radio France)

14h40-17h00 : Usages ordinaires et globaux des sons mobiles
Jason Stanyek (Associate Professor of Ethnomusicology, University of Oxford) :
« The Sensorization of Listening »
Marc Relieu (Enseignant-chercheur à l'ENST-Paris/Institut Eurecom - Sophia Antipolis, chercheur affilié au CMS/EHESS) : « L'espace de la conversation ordinaire mobile »
Edgar Charles Mbanza (chercheur, Centre Norbert Elias EHESS, CNRS) : « Le mobile, l'usage du clip et la pratique du 'micro' : une ethnographie de la technologie ordinaire dans les bidonvilles d'Afrique »
Christophe Payet (journaliste, éditeur multimédia France Inter) : « Rester LE média de la mobilité : un défi pour la radio »
Jennifer Stoever (Associate Professor of English, Binghamton University) :« Sound Out, Sonic Color-Line and mobile phones »


17h-17h30 : Présentation du projet « Blind date » par Samuel Rousselier (Cellules)


VENDREDI 4 DÉCEMBRE 2015


9h30-12h00 : Applications mobiles sonores variantes et créatives
Peter Sinclair (Sound Artist, Codirecteur de recherche, Locus Sonus - ESA-Aix) :
« Un bref panoramique des projets artistiques qui découlent des (nouvelles) formes d’écoute et de productions sonores mobiles »
Yannick Brice (artiste numérique) : « Art et musique au bout des doigts : applications créatives »
Nicolas Maisonneuve (‎CEO CityScoring) : « Retour sur NoiseTube : visualiser le bruit comme pollution sonore »
François Moraud(Editeur bimedia, Mobilibook) : « La musique des haïkus » Sylvia Fredriksson (Designer) : « Sonospheres, ou comment détourner le modèle habituel des audioguides de musée ? »


Pause déjeuner

14h 30-16h30 : Carte blanche au Festival MINA (Mobile Innovation Network Australasia)
Laurent Antonczak, co-fondateur de MINA et responsable du groupe de recherche MINA-COLAB/AUT University (Auckland, NZ) et Max Schleser, co-fondateur de MINA et responsable du groupe de recherche MINA-Massey University (Wellington, NZ) :Laurent Antonczak & Max Schleser présenteront les diverses approches, collaborations et activités mobiles de Mobile Innvovation Network Australasia (MINA) et introduiront plus spécialement les travaux liés au son de collaborateurs tels que Clinton Watkins, Felipe Cardona, Thomas Cochrane pour n'en citer que quelques-uns.
Clôture du colloque par Laurence Allard, Roger Odin et Laurent Creton

 

programme PDF

 

Colloque - Laicité religions

Citoyenneté et laïcité à l’épreuve des religions
Enjeux  républicains et implications sociales du fait religieux


Jeudi 29 octobre 2015, école 3A, (47 rue Sergent Michel-Berthet, 69 009 Lyon, métro « Gorge de loup ») Grand Amphithéâtre

Programme : Programme - Laicité religions

JE - Méthodes digitales

Big Data, Analyse du Web et SHS

La médiatisation grandissante de notre "monde vécu" (Husserl) amène non seulement des temps de contact et d'usage médias de plus en plus longs mais produit également une nouvelle ressource potentielle pour les chercheurs : les données massives (Big Data). Loin de l'idéologisation du digital (cf. C.Anderson : "The end of theory", Wired), ce phénomène mérite un regard critique et informé de la communauté universitaire.

Le laboratoire CRESAT (EA 3436) a entamé ce chantier en 2013 avec un programme de recherche intitulé "Traces d'usages et présences numériques en contexte de mobilité", s'intéressant aux traces des terminaux mobiles et à leurs usages pour la culture ainsi qu'aux usages en mobilité de contenus audiovisuels (VOD).

Le colloque Culture numériques à l'ère de la diversité, qui s'est tenu à Mulhouse en décembre dernier a également continué à explorer ces pistes dans certains ateliers.

La publication en 2014, du numéro 188-2014/6 de la revue RESEAUX, intitulé "Méthodes digitales : Approches quali/quanti des données numériques" par Tommaso Venturini, Dominique Cardon et Jean-Philippe Cointet (ed.), permet de prendre connaissance des exemples concrets de projet de recherches mobilisant de nouvelles méthodes pour explorer, analyser et visualiser des données, Le numéro cherche à

"rendre compte de la diversité de ces nouvelles approches. Jour après jour de nouvelles méthodes rétives à la dichotomie classique entre approches qualitatives et quantitatives prennent forme. Ces méthodes circulent entre micro et macro, local et global, permettant aux chercheurs de traiter des larges quantités de données sans perdre en finesse d'analyse. Ce sont précisément ces expériences qui ont été rassemblées dans ce numéro, sans exclusion de disciplines, d'objets ou d'approches."

Le CRESAT souhaite aujourd'hui poursuivre cette réflexion et explorer en particulier l'implication pour les Sciences Humaines et Sociales et pour ses objets de prédilection : l'industrie culturelle, les médias numériques, les influenceurs, l'apprentissage.

Pour cette raison le CRESAT organise une journée d'étude sur les Méthodes digitales


le 14 OCTOBRE 2015

10h-16h30

à l'Amphi 2, Campus Fonderie, UHA, Mulhouse

 

Invités :

Dominique CARDON, OrangeLabs

Jean-Samuel BEUSCART, OrangeLabs

Vincent BULLICH, LabSic, Paris 13

Programme :

10h-12h Conférences invités

Vincent Bullich, LabSic Paris 13 « Industries culturelles et Big Data »

Jean-Samuel Beuscart, Orange Labs « Etudier la notation en ligne des restaurants. Essai de combinaison des méthodes digitales »

Dominique Cardon, Orange Labs « Digital Methods - Les sociologues et les données numériques »

 

14h30-16h30 Table Ronde

échange sur des projets de recherche en cours et les enjeux des méthodes digitales. Avec : Romain Lhote, L’Equipe « Web Analytics pour les Médias »
Rolf Kailuweit, Uni Freiburg « Condoléances numériques et deuil national, quelle analyse ? »
Germain Forestier, UHA « Surgical Process Modeling - quantifier le comportement du corps médical ? »

Comité d'organisation et scientifique :

Carsten WILHELM, CRESAT

Olivier THEVENIN, CRESAT

Sabine BOSLER, CRESAT

participation libre, merci de nous avertir de votre présence : Sabine.Bosler(at)uha.fr

 Programme en PDF JE-Methodes_Digitales_Prog

Colloque - 10e Colloque ISKO-France 2015

 

10e Colloque ISKO-France 2015

 

Systèmes d’organisation des connaissances et humanités numériques

Knowledge Organization Systems & Digital Humanities

 

http://www.isko-france.asso.fr/isko2015/

 

Date : Jeudi 5 novembre 2015 - Vendredi 6 novembre 2015

Lieu : Collège Doctoral Européen, 46 Boulevard de la Victoire,  67000 Strasbourg, France

Organisé par le LISEC (EA 2310)

 

L’organisation des connaissances constitue la thématique de recherche du chapitre français de l’ISKO, depuis sa création en 1996. Les structures d’organisation, les outils techniques de médiation mais aussi les formes et mécanismes de partage des connaissances ont été successivement traitées. Tous ces aspects relèvent des problématiques liées aux mécanismes de la production et de l’accès à l’information, et de la circulation des savoirs. Dans la continuité de ces réflexions, la 10e édition du colloque ISKO France se propose de voir en quoi le numérique transforme l’organisation des connaissances dans le domaine de la recherche en sciences humaines et sociales.

 

Depuis une quinzaine d’années, le numérique a considérablement modifié les conditions de production et de diffusion du savoir. La création, la numérisation, la structuration, le traitement et la valorisation des corpus d’images, de textes, de sons et de vidéos, représentent, pour les sciences qui les manipulent des enjeux tellement importants qu’elles se sont rassemblées autour d’une communauté de pratiques intitulée « humanités numériques ». Ce mouvement cherche à intégrer la culture et les technologies numériques dans les pratiques de recherche en sciences humaines et sociales. L’édition 2015 propose d’examiner les mutations subies par les systèmes d’organisation des connaissances, à l’ère du numérique, dans le domaine de la recherche en sciences humaines et sociales.

 

Contact : Emmanuelle Chevry Pébayle (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)              

 

Les inscriptions en ligne sont ouvertes :

 

http://www.isko-france.asso.fr/isko2015/fr

PROGRAMME

 

Jeudi 5 novembre 2015

08h00: Accueil et inscription/Registration

09h00: Ouverture du colloque/ Conference Opening

9h30: Conférence invitée/Invited talk

Laurence Favier, Université Lille 3, France « Humanités numériques et évolution des infrastructures de recherche : quels enjeux pour l’organisation des connaissances ? »

Pause-café/Break

11h00: Session Plénière/Plenary Session

Approches épistémologiques de la recherche en sciences humaines et sociales

The epistemological construction of “analyse documentaire” and the influence of Jean-Claude Gardin in Brazil”, José Augusto Guimaraes, Johanna Smit, São Paulo State University, Brésil.

« Organiser les connaissances issues du web : les défis contemporains des humanités numériques », Eglantine Schmitt, Université de Technologie de Compiègne, France.

« Organisation et accès à l’information juridique : utilité potentielle de l’analyse par facettes », Michèle Hudon, Michelle Cumyn, Université de Montréal, Canada.

12h30: Pause déjeuner/lunch

13h30-15h30 : Sessions parallèles (série A)/Parallel sessions

Humanités numériques et activité du chercheur en sciences humaines et sociales

Session A1 : Etude des textes au prisme des humanités numériques : vers des convergences disciplinaires

« Pour une étude de la langue de Machiavel au prisme des humanités numériques », Corinne Manchio Université Paris 8, France.             

« Humanités numériques, organisation de la connaissance et convergences disciplinaires: quelques études de cas en sciences de l’Antiquité », Marina Caputo et Marion Lamé [ILC], Université de Pérouse, Italie.

Session A2 : Pratiques collaboratives

Vers des pratiques collaboratives pour les systèmes d’organisation de connaissances, Amel Fraisse, GERiiCo Lille 3, Patrick Paroubek, LIMSI-CNRS, France.

VÉgA, une plateforme numérique de recherches lexicographiques pour la connaissance et la diffusion de l’égyptien ancien, Nicolas Chauveau, Charlène Cassier, Magali Massiera, Frédéric Rouffet, LabEx Archimède, ASM, UMR 5140 - Université Paul Valéry Montpellier, France.

Session A1 : Développement et choix d’outils au service du chercheur en sciences humaines et sociales

“Towards a Conceptual Praxis-oriented Evaluative Framework: A Web Analytics Approach”, Bernard IjesunorAkhigbe, John AdetunjiAdebisi, Babajide SamuelAfolabi, Emmanuel RotimiAdagunodo, Université Ile-Ife, Lagos, Nigeria.

« Numérisation et océrisation de textes pour les langues régionales : regards croisés sur l’occitan et l’alsacien »,  Marianne Vergez-Couret, Delphine Bernhard, Assaf Uriel, Myriam Bras, Pascale Erhart, Dominique Huck CLLE-ERSS, Université de Toulouse Jean Jaurès LiLPa, Université de Strasbourg, France.

Session A2 : Quelles solutions pour diffuser le patrimoine sensible et sécuriser les données personnelles ?

Externalisation des sources dites « patrimoines sensibles » et impacts sur les usagers : vers la mise en place d’un système de  gestion des données sensibles,  Aminata Kane, laboratoire GERiiCO, Université Lille 3, France.

“A friend-to-friend approach for Secured knowledge sharing”, Stephen Ojo Aderibigbe, Babajide, University Ile-Ife, Nigeria.             

15h30 : Pause-café et session posters/Coffee Break  and Session posters

16h15: AG ISKO-France/ISKO-France Business Meeting

18h30: Découverte de Strasbourg en bateau/Discovering Strasbourg by boat ou visite professionnelle de bibliothèques

20h00: Soirée Gala/Gala diner

 

Vendredi 6 novembre 2015

09h00 : Conférence invitée/Invited talk

Julianne Nyhan, University College London, Grande-Bretagne,               “Knowledge organisation systems and Digital Humanities: looking back in order to look forward”

Pause-café/ Coffee Break

Place et rôles des archives et des bibliothèques au sein de la recherche
en sciences humaines et sociales

10h15-11h45 : Session Plénière/Plenary Session

« Les collections numériques, les mégadonnées et la théorie des niveaux d'intégration », D. Grant Campbell, Jacquelyn Burkell et Alexandre Fortier, Université de Western Ontario, Canada.

« Records in Context : Un modèle conceptuel et une ontologie pour la description des archives », Florence Clavaud, Archives nationales de France et EA/ Centre Jean-Mabillon de l’Ecole nationale des Chartes, France.

“Automatic indexing of a variable/question bank collection using KEA”, Lorna Balkan, UK Data Archive, Université Essex, Royaume-Uni.

11h45-12h45 : Sessions parallèles (série B)/ Parallel sessions

Session parallèle : Accès et construction des connaissances

« Les catalogues en ligne en tant qu'interface entre le chercheur et l'espace info-documentaire : approche sémiopraxiologique de l'organisation spatiale des connaissances à travers la communication en ligne des bibliothèques », Edouard Laroche-Joubert, Université Lille 3, France.

« Construction de connaissances et formations en alternance : éléments de réflexions sur le suivi des acquis de formation et des compétences tout au long de la vie autour du nouveau rôle des Universités en France. », Christian Bourret, Karim Fraoua, Renaud Eppstein, Bruno Simon, DICEN -Dispositifs d’Information et de Communication à l’Ere Numérique- IDF - EA 7339 / IFIS (Institut Francilien d’Ingénierie des Services, Université Paris Est Marne-la-Vallée, France.

Session parallèle B2 :  Numériser et penser les pratiques de recherche

« Les archives et la numérisation : entre organisation des connaissances et pensée des pratiques de recherche : La numérisation des communiqués de presse des conseils des ministres aux Archives nationales°», Camille Rondot, Emeline Seignobos, CELSA Paris Sorbonne, France.

« La bibliothèque numérique de l’Ecole Nationale Supérieure Vétérinaire d’Alger entre collaboration et partage des connaissances. Attentes et besoins des usagers vétérinaires », Radia Bernaoui, Ecole nationale supérieure vétérinaire, Alger, Algérie.

12h45-13h45: Déjeuner/Lunch

14h00-15h30: Session Plénière/Plenary Session

Modèles de représentation des données de la recherche

“Ouverture des données et GéoHumanités  - Éléments d’analyse sur les enjeux et les usages », Gabriella Salzano et Joumana Boustany, Dicen-IDF, Université Paris Est Marne-la-Vallée, France.

« Où sont les données de la recherche ? Essai de cartographie », Cécile Delay-Artous, Laboratoire Dynamiques économiques et sociales des transports, IFSTTAR, Marne-la-Vallée, France.

« Catalogage dynamique des manuscrits arabes anciens », Mohammed Ourabah Soualah, Mohamed Hassoun, ENSSIB et Université Lumière, Lyon 2, France.

Pause-café/Coffee Break

16h00-17h00: Sessions parallèles (série C)/ Parallel sessions

Session parallèle C1 : Modélisation et organisation des contenus liés aux humanités numériques

“Concept-based Organization for Knowledge Inferring in Digital Humanities, Ángel Castellanos, Ana García-Serrano, Juan Cigarrán, ETSI Informática Madrid, Espagne

“Terminology extraction and the identification of research areas : an essay for European Space Engineering Research”,     Ricardo Eito Brun, Université Charles III de Madrid, Espagne

Session parallèle C2 : Améliorer la recherche d’information et la représentation des connaissances

« Foundational ontologies and knowledge organization in digital arts”, Gabriela Previdello et Marilda Lopes Ginez de Lara, Universidade de São Paulo, Brésil.

“Mapping tourism thesauri for semantic interoperability”,  Assunta Caruso, Antonietta Folino, Université de Calabre, Italie.

17h00: Synthèse du colloque/Conference Summary, Fabrice Papy, Université de Lorraine, France

17h45: Clôture du colloque/Conference Closing, Amos David, Président ISKO