SFSIC-Infos

AAC - Colloque international RESIPROC 2018 Ce que la « pratique » fait à la recherche en communication organisationnelle

 

Colloque international RESIPROC 2018

Ce que la « pratique » fait à la recherche en communication organisationnelle

Les 11 et 12 juin 2018 CNAM - Paris

 

 

Appel à communications

Dans le champ de la communication des organisations, dite aussi organisationnelle, les relations entre chercheurs et praticiens sont qualifiées par certains de limitées et difficiles (Jeanneret et Ollivier, 2004 ; Brulois et Charpentier 2009). Gryspeerdt (2004) utilise même les termes de « césure », « clivage », « fossé » et « tension » pour les caractériser. Héritages institutionnels et sociétaux, espaces de légitimation différenciés, représentations et postures respectives... plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation. Pourtant, que ce soit à l’initiative des uns ou des autres, communicateurs et chercheurs interagissent directement lors de rencontres, de collaborations, d’observations, d’interventions ou par la médiation de documents (revues et ouvrages scientifiques, presse spécialisée, manuels, etc.), d’organisations dédiées (par exemple l’ANVIE, le RESIPROC), de dispositifs de formation ou de recherche (laboratoires communs, conventions industrielles de formation par la recherche, recherches impliquées et actions, etc.) ou encore d’événements (colloques, conférences, rencontres professionnelles, etc.). Les motivations sont de différentes natures.

Lire la suite : AAC - Colloque international RESIPROC 2018 Ce que la « pratique » fait à la recherche en...

Evénement - Séminaire Carism - "Web, censures et contournements des censures"

"Web, censures et contournements des censures"

Séminaire annuel du Carism 2017-2018, Université Paris 2, organisé par Tristan Mattelart et Arnaud Mercier

La première séance aura lieu le mardi 9 janvier 2018 de 10h à 12h.

Le séminaire accueillera (en visioconférence depuis Hong Kong) Séverine Arsène pour une intervention consacrée au thème: “Etudier l'Internet chinois: trois grandes phases de l'évolution thématique et méthodologique d'un champ de recherches en expansion”.

Séverine Arsène est Managing Editor de l’Asia Global Institute, The University of Hong Kong.

Argumentaire du séminaire:

Le web a souvent été célébré comme offrant une infrastructure permettant de s’affranchir des censures qu’entendent imposer divers Etats ou acteurs non étatiques sur la circulation de l’information. Quitte à verser dans une vision aux forts relents déterministes.
Les tactiques que déploient individus ou collectifs pour contourner ces censures, en s’appuyant sur des outils en ligne en combinaison avec d’autres, ont quant à elles plus rarement été saisies avec précision. Mieux comprendre ces tactiques — tant leurs apports que leurs limites — est l’objectif de ce séminaire.
Pour cela, celui-ci cherchera, dans le même temps, à aussi mieux entendre comment des Etats ou d’autres acteurs mobilisent ces outils numériques aux fins de renforcer leurs politiques de censure ou de contrôle social.
Ces réalités seront éclairées à l’aide d’interventions pluridisciplinaires qui allieront rigueur théorique et empirique, et qui seront fondées sur des terrains situés en dehors de l’Amérique du Nord et de l’Europe occidentale, pour décentrer la perspective.
Chacune de ces présentations contribuera de façon spécifique à cerner la manière dont le web a vu émerger des espaces où, non sans ambiguïtés, s’expriment d’autres façons de concevoir le politique, mais aussi des initiatives visant à priver ces espaces de leur force de contestation.

Le programme complet sera communiqué ultérieurement.

Lieu: Université Paris 2 Panthéon-Assas, 92 rue d'Assas, 75006 Paris, salle 214, 2e étage.

Stations de métro: Vavin et Notre-Dame-des-champs.

Station de RER: Luxembourg (sortie Auguste Comte).

L'accès aux séances du séminaire est ouvert à toutes et tous, et gratuit sous condition d’inscription auprès de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Parution - REFSICOM - L’identité dans tous ses états, 2

Parution en ligne du quatrième numéro de la
revue REFSICOM (Revue Francophone des Sciences de l'Information et de la Communication)

Ce numéro est consacré au deuxième volet du dossier L’identité dans tous ses états, 2 Catégories symboliques et enjeux sociaux. Il constitue la suite du premier volet intitulé L’identité dans tous ses états, 1 Identités et dispositifs numériques.
C
ette contribution, qui privilégie les formes et modalités 
collectives d’identification, s’inscrit dans le prolongement de la réflexion autour de la complexité des rapports entre groupes sociaux. Ces derniers seront ainsi éclairés au prisme des traits culturels, de l’ethnicité, de l’immigration, de la mobilité, de l’appropriation des territoires, des valeurs, des idéologies, etc.

Il est disponible sur l'adresse : 

http://www.refsicom.org/num/04-2017

 

Lire la suite : Parution - REFSICOM - L’identité dans tous ses états, 2

AAC - Sciences de la société n°106, 2019 - Santé au travail

 

UNE APPROCHE COMMUNICATIONNELLE DE LA SANTE AU TRAVAIL

Appel à articles Revue Sciences de la société, n°106, 2019

Laurent Morillon, Valérie Carayol, Sylvie Grosjean

 

Que ce soit sur la scène socio-professionnelle, celle des média ou encore de la recherche, les questions de la « santé au travail » sont d’actualité dans les pays occidentaux depuis les années 1990. Si la paternité institutionnelle de l’expression revient à l’Union Européenne (Aballéa, Mias, 2014), celle-ci apparaît aujourd’hui très diversement définie. D’emblée, l’association des deux termes semble paradoxale, la souffrance étant à l’origine latine du mot travail (tripalium1). Si celui-ci - qu’il soit prescrit, réalisé ou vécu - peut participer à l’accomplissement et à la construction identitaire de l’individu ainsi qu’à l’entretien de sa condition physique, il peut également être source de souffrances, d’accidents, de maladies (par exemple de cancers liés à la manipulation de produits), d’épuisements (physique, psychique, etc.) voire de décès. Or, la potentielle étude de ces effets s’avère d’autant plus difficile qu’ils sont potentiellement différés, que leurs causes sont multiples et complexes et que les liens à la morbidité sont difficiles à évaluer. Les réflexions entreprises portent alors sur l’impact sur la santé des techniques, produits, postures, conditions d’exécution de la tâche, modes d’organisation et de gestion (dont celle des « ressources humaines »), de la pénibilité physique, de l’usure des corps, de la dangerosité de l’environnement. Aujourd’hui, la santé au travail est déclinée et entreprise selon différentes entrées : Risques Psychosociaux (RPS), Troubles Musculo-Squelettiques (TMS), Qualité de Vie au Travail (QVT), etc. Là encore, les définitions divergent, centrées sur l’individu ou le collectif, visant la prévention ou la réparation, établies dans une optique d’analyse ou de législation.

Lire la suite : AAC - Sciences de la société n°106, 2019 - Santé au travail

Parution - RESIPROC °5 - Professionnalisation et éthique de la communication

Lancement du numéro 5 «Professionnalisation et éthique de la communication : des principes à la formation»

Le Réseau international sur la professionnalisation des communicateurs (RESIPROC) lance le cinquième numéro de la revue scientifique Communication & Professionnalisation sous le thème « Professionnalisation et éthique de la communication : des principes à la formation ».

Gourous, spin doctors, conseillers occultes… les professionnels de la communication font de plus en plus parler d’eux au sein de la société civile et sont souvent assimilés dans l’opinion publique, mais également par les journalistes, à des éminences grises adeptes de la manipulation et de la propagande. Face à cette situation, les communicateurs s’insurgent contre le discrédit de leur profession. Comment un communicateur peut-il être éthique dans son métier ? Quelle est la différence entre éthique, déontologie, morale, valeurs, etc. ? Quel rôle les associations professionnelles peuvent-elles avoir ? S’agit-il d’un vrai enjeu de régulation et de reconnaissance ou simplement d’une question d’image ? Comment créer un code éthique qui soit utile à la professionnalisation des communicateurs ? Comment réussir à sensibiliser les étudiants, futurs communicateurs, à la notion d’éthique ? Ce questionnement portant sur la professionnalisation et l’éthique de la communication sera traité dans deux numéros de la revue. Le premier aborde les principes, la question de la régulation et la formation à l’éthique.

Les éditeurs :

  • Andréa Catellani est professeur à l’Université Catholique de Louvain (Belgique)
  • Jean-Claude Domenget est maître de conférences HDR à l’Université de Bourgogne Franche -Comté (France) et membre du laboratoire ELLIAD.
  • Élise Le Moing-Maas est enseignante et chercheur à l’Université Libre de Bruxelles au laboratoire ReSIC et à l’Institut des Hautes Études des Communications Sociales (IHECS) (Belgique).

Consultez le numéro 5 en édition ouverte

Nouveau ! Communication & Professionnalisation passe en édition ouverte

Ce cinquième numéro de la revue du RESIPROC marque également le lancement l’édition ouverte de Communication & Professionnalisation. Grâce au soutien de l’Institut Langage et Communication de l’UCLouvain et à la collaboration avec les Presses universitaires de Louvain, accédez dès maintenant au no 5, mais également au quatre premiers numéros gratuitement.

AAC - COMMposites - Communication et crises du capitalisme

 

Appel à articles – COMMposite

 

 

Communication et crises du capitalisme

 Nouvelle date pour soumission des articles : mercredi 31 janvier 2018

20e numéro, 1er volume, hiver 2018

 

Les étudiantes et étudiants de 2e et de 3e cycles, ainsi que les chercheures et chercheurs émergent.e.s sont invité.e.s à soumettre un texte pour le prochain numéro thématique de COMMposite (Vol. 20, n. 1) intitulé « Communication et crises du capitalisme ». La revue accepte les articles originaux, les notes de recherche, les entrevues et les recensions d’ouvrage reflétant la recherche francophone en communication.

Lire la suite : AAC - COMMposites - Communication et crises du capitalisme

AAC - Colloque international - femmes (in)visibles

 

Colloque international

 

Pleins feux sur les

 

femmes (in)visibles

 

Campus Lettres et Sciences humaines 22-23-24 novembre 2018

 

Comité d’organisation

Elsa Chaarani, professeure de langue et littérature italiennes (laboratoire LIS)

Laurence Denooz, professeure de culture arabe (laboratoire CREM)

Sylvie Thieblemont, professeure de sciences de l’information et de communication (laboratoire CREM)

 

Plein feux sur les femmes (in)visibles

 

À la suite du séminaire « Femmes, monde féminin et ruptures », qui se terminera au printemps 2018, les membres du comité (Sylvie Thiéblemont, Elsa Chaarani, Laurence Denooz) organisent un colloque conclusif, qui reprendra un aspect du projet en lui donnant une lecture plus approfondie.

Selon les différents axes évoqués in primis au cours de ces trois années riches et fructueuses, plusieurs chercheur.se.s se sont intéressé.e.s à la question de la représentation des femmes, au brouillage des stéréotypes féminins (dans les différents domaines littéraire, artistique, historique et juridique), à la variable genrée et à ses conséquences sur les jugements portés à l’égard des auteures. Enfin, les intervenant.e.s ont consacré plusieurs communications à l’affirmation de femmes en rupture avec les normes sociales, en tant que sujets d’une prise de conscience politique, actrices d’une différence sexuelle, figures de rébellion du fait de leur mise en cause des rôles sociaux dévolus selon les normes opérantes.

Lire la suite : AAC - Colloque international - femmes (in)visibles

AAC - Recherches en communication Du discours gastronomique et œnologique

Appel à contribution:Recherches en communication

 

Du discours gastronomique et œnologique

Dossier coordonné par Anne Parizot (Université de Bourgogne Franche Comté), Benoît Verdier (Université Reims Champagne Ardenne) et Andrea Catellani (Université catholique de Louvain).

Comme toute activité professionnelle, la gastronomie ou l'œnologie ont développé au fil du temps toute une terminologie spécifique qui, ces dernières années, a quitté les frontières professionnelles pour pénétrer tout l'espace public (Poulain, 2002 ; Corbeau, Poulain, 2002 ; Cohen, Csergo, 2012). Cette migration est particulièrement perceptible dans la programmation pléthorique d'émissions culinaires entre téléréalité et concours (Top Chef, Un dîner presque parfait...) mais également dans le marketing du vin qui exploite la tendance du sensoriel (Cova, Badot, 2003 ; Hetzel, 2002 ; Heilbrunn, 2005) en plaçant l'expérience, le vécu au cœur de la communication.

Lire la suite : AAC - Recherches en communication Du discours gastronomique et œnologique

AAC - Les renouvellements de l’écriture radiophonique

 

Appel à contribution pour le dossier thématique

 

« Les renouvellements de l’écriture radiophonique :

 

programmes, formes, contenus »

de la revue Radiomorphoses, n°4

 

à paraître en 2018

 

coordination : S. Equoy Hutin (Université de Bourgogne Franche–Comté)

 

et C. Deleu (Université de Strasbourg)

 

Dans le chapitre conclusif du manuel de la radio, Frédéric Antoine souligne qu’ « en ce début de siècle, la radio connaît de nombreux renouveaux, qui en modifient à la fois les contenus, les formes, les modes de transmission et de réception et revisitent son statut de média de masse » (Antoine, 2016 : 203). C’est ainsi un champ de recherche stimulant qui s’ouvre du côté des modalités de remédiation (Bolter et Grusin, 1999) et de ré-novation (Angé et Renaud, 2012) de la radio. Certes les travaux récents sur la radio insistent largement sur les évolutions liées au numérique et le tournant “postradiophonique” (Poulain, 2010 ; Gago et alii, 2007). S’il n’est pas possible d’en ignorer les enjeux ni d’en minorer l’impact, il ne s’agit pas dans ce dossier de s’en tenir à un questionnement spécifiquement centré sur les relations entretenues entre la radio et les nouvelles technologies numériques mais davantage de questionner les nouvelles pratiques et les nouveaux usages sous l’angle des nouvelles formes que ceux-ci produisent. Car, comme le rappelle Laurent Fauré, « les capacités d’adaptation de la radio à l’ère numérique se trouvent sans doute nourries de ses qualités antérieures et que le web a développées : audience massive, interactivité, instantanéité, technologie ‘légère’ et mobilité des usages [...]  mais aussi fonctionnements participatifs et de proximité… » (2013 : 8). Plus largement, nous proposons d’explorer les mutations de l’écriture radiophonique en relation avec les environnements quotidiens contemporains, numériques ou non, et les enjeux qu’elles recouvrent sous l’angle des tensions entre l’ancien et le nouveau. En effet, les phénomènes nouveaux « ne naissent pas de novo » (Angé et Renaud, 2012 : 37) et ces renouvellements engendrent des traces (Bachimont, 2017), dans la matérialité de l’écriture (Jeanneret, 2011).

Lire la suite : AAC - Les renouvellements de l’écriture radiophonique

Parution - Penser les relations entre médias

Penser les relations entre médias

 
sous la direction de Laurent Di Filippo et Émilie Landais

Néothèque, 2017, 320 pages

http://www.neotheque.com/index.php/librarie/29-penser-les-relations-entre-medias

 


 
 
PRÉSENTATION

L'évolution constante du paysage médiatique invite les chercheurs à repenser sans cesse les changements de société sous différents angles, qu'ils soient culturels, sociaux, économiques ou historiques. Dans cette optique, les travaux sur la notion de convergence, ainsi que sur celle de transmedia se sont multipliés depuis le début des années 2000. Ceux-ci permettent d'analyser les stratégies mises en place par les acteurs pour construire et penser les relations entre supports médiatiques.

Cet ouvrage propose d'examiner le rendement heuristique de ces notions. Il vise également à étendre ces réflexions à des problématiques et des théories générales en sciences humaines et sociales, en plaçant le facteur humain et en particulier la construction des publics au coeur des questionnements.

 

 

SOMMAIRE

Laurent Di Filippo, Émilie Landais – Dispositifs transmédiatiques, convergences et publics : construire et penser les relations entre médias

 

Conception des dispositifs et représentations des publics

Frédéric Marty – Les représentations du public enseignant chez les concepteurs de dispositifs numériques éducatifs. Le nouveau player du site.tv

Eva Sandri – Interroger la notion de dispositif transmédiatique au musée d’ethnographie : le cas du Museon Arlaten

Julie Pasquer-Jeanne – Les dispositifs de médiation éducative au Château de Versailles : Fiction, Transmédia et Multimodalité

Rosanna Contreras-Gama – L’approche transmédiatique dans les dispositifs photo-humanitaires et l’idée de « spectateur citoyen »

 

Pratiques hétérogènes parmi les publics

Marta Boni – Enjeux des dispositifs transmédiatiques comme cadres de l’expérience

Julien Falgas – Prendre en compte les pratiques non-contributives. Approche méthodologique de l’étude des pratiques (trans)médiatiques des lecteurs de la bédénovela Les Autres Gens

Cyril Brizard – La transphonographie à l’essai du metal symphonique de Nightwish et de ses amateurs : un voyage vers la création continuée

 

Changements et résistances

Camille Jutant – Pratiques transmédiatiques des publics de la culture : jeux en réalité alternée et jeux sur téléphone portable

Patrick Prax – Envisager la co-création dans les jeux en ligne comme média alternatif

Yannick Pourpour – Versionnement multisupport et surenchère technologique : conflits techniques et esthétiques