SFSIC-Infos

Parution - Religions et médias - RFSIC N°13


 L’objectif de ce dossier du numéro 13 de la Revue française des sciences de l’information et de la communication est de faire le point sur la recherche francophone sur les religions et les médias, voire de contribuer à la réactiver. Ce numéro voudrait en effet interroger les discours médiatiques sur le religieux, mais aussi la façon dont les religions s’approprient et se sont approprié les médias. Les religions rencontrent en effet les médias en deux endroits : dans l’information que ces derniers donnent à leur propos (Cohen, Buddenbaum) et dans la façon dont elles-mêmes s’emparent de ceux-ci, en créant leurs propres médias…

Parution - Communiquer la doctrine catholique

Communiquer la doctrine catholique

Textes et conversations durant le concile Vatican II d'après le journal d'Yves Congar

 

Que serait une religion sans la communication qui la forme ? Analysant le journal d’un théologien catholique aux prises avec la dynamique du concile Vatican II, David Douyère montre comment la doctrine religieuse se dit, se dispute, entre conversations, rumeurs et allégations, comment se forme son discours, qui se doit de «parler au monde», comment s’écrivent les textes qui vont bientôt faire référence, quelles batailles sont livrées pour le choix du mot le plus signifiant…

Car ce que fait apparaître le journal d’Yves Congar (1904-1995), au regard de la communication, c’est le travail d’une religion pour écrire et dire la doctrine.

 

Lire la suite : Parution - Communiquer la doctrine catholique

Parution - 2017 LA PRÉSIDENTIELLE CHAMBOULE-TOUT

2017 LA PRÉSIDENTIELLE CHAMBOULE-TOUT

La communication politique au prisme du "dégagisme"
Dirigé par Philippe J. Maarek et Arnaud Mercier
Communication et Civilisation
ACTUALITÉ SOCIALE ET POLITIQUE SCIENCES POLITIQUES

L'élection présidentielle française de 2017, avec son résultat jugé « disruptif », est singulière. Emmanuel Macron est un candidat venu de nulle part, sans parti ni expérience électorale. Il a pourtant suivi une stratégie de communication politique révélant sa compréhension de l'épuisement des solutions politiques traditionnelles. Cette victoire est certes chamboule-tout, mais raisonnée elle n'est pas si inattendue que cela.

 

Lire la suite : Parution - 2017 LA PRÉSIDENTIELLE CHAMBOULE-TOUT

Parution - "Créativité et organisation : tensions communicationnelles" - Revue Communiquer

<Communiquer – Journal of Social and Public Communication introduces its 21th issue>



« Créativité et organisation : tensions communicationnelles » coordonné par :
Dany Baillargeon, Université de Sherbrooke, Canada
Alexandre Coutant, Université du Québec à Montréal (UQAM), Canada

 


La créativité constitue à de nombreux égards un objet contre-intuitif pour les sciences sociales. L’opinion courante l’associe davantage au trait de génie, à l’étincelle aussi brillante qu’inexpliquée. Il serait alors bien présomptueux de tenter d’en saisir froidement les mécanismes. Pourtant, le terme créativité a envahi les organisations ces dernières années. Plus seulement cantonnée aux métiers traditionnels de la création, elle doit désormais être mobilisée par les concepteurs des différents supports de communication, les rédacteurs, les stratèges en communication et consultants spécialisés, mais aussi les chefs de projets, les animateurs de communautés, les responsables RH, la comptabilité ; bref tous sont appelés à la barre de la créativité, supposant que tous y contribuent. Dans ce régime, doit-on conclure qu’en communication, on ne peut pas ne pas être créatif ? Cependant, son omniprésence ne va pas sans une impression de flou associée à son emploi. Entend-on strictement la même chose dans tous ces domaines ? À quel élément essentiel à la vie des organisations est-elle censée répondre pour être ainsi constamment mobilisée, voire galvaudée ? Comment s’accommode-t-elle avec une logique gestionnaire de plus en plus rationalisante où le risque économique inhibe le risque inhérent à la mise en place de processus de création ? Ce ne sont là que quelques questions auxquelles les auteurs de ce dossier thématique répondent, tout en articulant la relation entre créativité, organisation et communication.

 

Lire la suite : Parution - "Créativité et organisation : tensions communicationnelles" - Revue Communiquer

AAC - Du domicile à l’hébergement collectif, quels parcours de vie, quelles alternatives ?

 

Appel à contribution pour le prochain numéro spécial de la Revue du CREAI PACA et Corse qui sera consacré au thème suivant :

Du domicile à l’hébergement collectif, quels parcours de vie, quelles alternatives ?

 

Vous avez, dans le cadre de vos travaux et/ou de votre pratique professionnelle, été confrontés voire traité des questions tournant autour du thème choisi par le CREAI PACA et Corse au titre de l’année 2018. Dans cette dynamique, nous serions heureux si vous acceptiez d’apporter votre contribution au prochain numéro spécial de la Revue du CREAI PACA et Corse qui sera consacré au thème suivant : Du domicile à l’hébergement collectif, quels parcours de vie, quelles alternatives ?

Ceci pourrait constituer une opportunité de mieux faire connaitre votre opinion, vos pratiques voire vos travaux ou publications sur cette thématique qui nous affecte toutes et tous dans nos vies personnelle et professionnelle. À cet effet et pour vous permettre de centrer votre article, nous vous prions de trouver ci-dessous, une courte problématique.

Compte tenu des impératifs d’édition et pour un article d’un volume de 10 à 15 pages maximum, merci de :
- nous informer par retour de courriel avec quelques lignes de proposition d’article avant le
1er juillet 2018 si vous êtes partant pour cette aventure ;
- nous adresser votre article au plus tard le
30 septembre 2018 sous format Word.

 

Philippe PITAUD
Conseiller scientifique du CREAI PACA et Corse Coordinateur du numéro spécial annuel 2018 Professeur à l’Université d’Aix-Marseille

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vincent MEYER
Professeur des universités
Université Nice Sophia Antipolis – Université Côte d’Azur Coordinateur du numéro spécial annuel 2018
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Parution - China's Media Go Global

 

China's Media Go Global

Edited by Daya Kishan Thussu, Hugo de Burgh and Anbin Shi

Series: Internationalizing Media Studies

This collection brings together distinguished scholars from China and those with deep interest and knowledge of the country, to examine how the emergence of Chinese media will impact on global media and communication. Chapters contextualize the role of the Chinese media in a globalized world, evaluate the media landscape and focus on media practices, drawing on empirical material specifically gathered for this volume. By interrogating the relationship between the Chinese and Western media practices and perceptions, this volume provides an accessible and comprehensive guide to the complex debates about the impact of China on the media globe.

November 2017: 234x156: 324pp

Hb: 978-1-138-66584-2 | £85.00 Pb: 978-1-138-66585-9 | £32.99 eBook: 978-1-315-61966-8

For more details, or to request a copy for review, please contact: Jennifer Vennall, Editorial Assistant, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

‘Alongside China’s recent efforts to become a more influential player in the global arena, this collection serves as an enlightening and thoughtful study on why and how China’s media go global. This book will be a resourceful tool for readers to better understand the complexity of the interplay of China’s media and politics/ideology and its unique media system and practice.’

- Junhao Hong, State University of New York at Buffalo

‘This collection of articles on Chinese media in the global context will be invaluable to anyone researching or teaching about contemporary China, international communication, and international relations more generally. The editors have gathered a wide range of material from leading experts that is both empirically rich and intellectually stimulating.’

- Colin Sparks, Hong Kong Baptist University

‘I am thrilled to witness that three leading scholars from India, China and Britain joined hands in accomplishing this ground-breaking volume.’
- Li Xiguang, Tsinghua University

 

AAC - Colloque international Relicom 2019 - Religions et numérique : métamorphoses et conversions

Appel à communications

Colloque international Relicom 2019

Religions et numérique : métamorphoses et conversions 

Louvain-La-Neuve, 21 et 22 mars 2019

 

Organisé par Andrea Catellani (pcom, il&c, Université catholique de Louvain) 
Olivier Servais (laap, rscs, Université catholique de Louvain), Belgique, 
David Douyère (Prim, ea7503, Université de Tours), France.

Réseau Relicom, Communication et espaces du religieux

 

Propos du colloque

En adoptant le principe que la religion constitue une forme de communication (par le langage, oral ou écrit, des images, des signes matériels visibles et des rites) qui vise à produire un échange relationnel avec différents types d’êtres et diffuser un sens, nous souhaitons penser dans ce colloque les formes actuelles de la relation entre pratiques numériques connectées et religions*– ou le religieux – quelles qu’elles soient, sous forme d’une triple interrogation :

¾qu’est-ce que les religions font avecle numérique connecté, et qu’est-ce qu’elles font au numérique connecté ?

¾qu’est-ce que le numérique connecté fait auxreligions ? Comment les formes religieuses réapparaissent, transfigurées et plus ou moins métamorphosées, dans les espaces numériques ?

¾comment les pratiques religieuses se trouvent affectées, si elles le sont, par la digitalisation partielle de la production signifiante religieuse ?

Par ces trois questions entrelacées, nous souhaitons examiner la réalité actuelle du numérique religieux et des religions numériques. Ce colloque ne se fonde bien entendu aucunement sur l’idée d’une séparation radicale entre monde off-line« réel » et monde on-line« virtuel » : il adopte au contraire une vision qui voit le numérique comme contexte de vie et d’expression de la réalité sociale à part entière, en interaction constante avec le reste de l’expérience humaine et sociale. Cette réflexion prend précisément ancrage dans la notion de « remédiation » (Bolter et Grusin 1998) : les formes religieuses communicationnelles numériques remédient celles qui lui précèdent ou sont externes au numériques – et vice-versa. D’un côté, le religieux traverse les espaces numériques, en les mobilisant et en provoquant la métamorphose et l’adaptation de ses formes ; de l’autre côté, les formes communicationnelles numériques deviennent des lieux d’incarnation et de métamorphose des religions.

Interroger ces interactions dans leur dimension expressive, formelle, mais aussi sociale, économique et politique, mobilise différentes disciplines scientifiques et différentes méthodologies, en sciences humaines et sociales : de la sémiologie à la sociologie des religions, de l’anthropologie aux sciences de l’information et de la communication et à la médiologie en passant par la philosophie et la psychologie.

Attachments:
Download this file (AAC_Religions et numerique_Relicom2019.pdf)AAC Relicom 2019[ ]267 kB
Lire la suite : AAC - Colloque international Relicom 2019 - Religions et numérique : métamorphoses et conversions

Colloque "TRANSNUM : : Penser le numérique comme transformation"

Colloque "TRANSNUM : : Penser le numérique comme transformation"
 
Jeudi 21 juin - vendredi 22 juin 2018
CELSA, Sorbonne Université
 
Organisé par : GRIPIC (Sorbonne Université) et COSTECH (UTC)

Initiative soutenue par Sorbonne Universités

«Révolution numérique», «digitalisation du social», «plateformisation de lʼéconomie», avènement des «humanités numériques»… Nombreuses sont les désignations dʼun phénomène perçu comme une rupture : lʼintroduction du «numérique» dans le quotidien de nos sociétés, quʼil sʼagisse de travail, de loisir, du lien au passé ou au présent, du public ou du privé.

Le colloque TRANSNUM propose dʼinterroger ces transformations liées au numérique, en orchestrant la rencontre entre chercheurs relevant de différentes disciplines qui, chacune, rencontrent ces mutations, tant dans les objets de la recherche et la façon de les modéliser ou de les constituer que dans lʼappareil scientifique et méthodologique utilisé.

 
LIEU 
CELSA - salle 115
77 rue de Villiers
92200 Neuilly-sur-Seine
 

Renseignements supplémentaires : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

PROGRAMME

Jeudi 21 juin

9h00 : accueil

9h15 : Ouverture de la journée
(A. Wrona, GRIPIC ; S. Bouchardon, COSTECH)

Matin : savoirs, patrimoine et numérique

9h30 : Présentation des travaux de l’axe 1 « Numérique et savoirs »
(J. Le Marec, L. Petit, C. Rondot, GRIPIC, Sorbonne-Université)

10h15 : La circulation des images de l’Europe en ligne. Patrimoine, archives et la médiatisation de l’UE (M. Treleani, Gériico, Université Lille 3)

10h50 : pause

11h : Les pratiques de médiation culturelle qui perdurent lors de l’introduc­tion de dispositifs numériques : quels impensés des recherches en muséolo­gie ? (E. Sandri, PLIDAM, INALCO)

11h35 : Conversion et transformation des marginalia de lecture par la culture numérique industrialisée (M. Jahjah, LS2N, Université de Nantes)

Après-midi : travail et marchandisation

13h15 : Présentation des travaux de l’axe 3 « Numérique, travail et écono­mie » (O. Foli, C. Marti, J. Tassel, GRIPIC, Sorbonne-Université ; F. Huet, COSTECH, UTC)

14h : La prostitution masculine à l’ère numérique Appariement, marchandi­sation et signification sociale de l’argent (V. Rubio, SOPHIAPOL, Paris Nanterre)

14h35 : pause

14h45 : Transformations du travail à l’ère numérique : les compétences mé­diatiques et numériques impliquées dans le travail collaboratif à distance (V. Ligurgo, ILC, Université Catholique de Louvain)

15h20 : MyFrenchFilmFestival.com, ou la numérisation progressive d’un éco­système culturel traditionnel (P. Escande-Gauquié, GRIPIC, Sorbonne-Université)

16h : Présentation du séminaire doctoral (G. Heuguet ; P. Brouard,GRIPIC, Sor­bonne-Université)

16h45 : fin de la journée

Vendredi 22 juin

9h00 : accueil

Matin : données et espace public

9h15 : présentation des travaux de l’axe 2 « Médias, données et citoyenneté » (J. Charbonneaux, V.Jeanne-Perrier, GRIPIC, Sorbonne Université ; C. Mabi, COSTECH, UTC)

10h : Quel droit à la vie privée à l’heure de la transformation numérique ? (J. Rossi, COSTECH)

10h35 : Consommation de l’information journalistique sur Twitter et polarisa­tion des opinions : nouvelles approches de l’analyse de réseaux sociaux (J. Mésangeau, IRMECCEN, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3)

11h10 : pause

11h20 : Transition numérique, qualité de l’air et santé des personnes vulné­rables : l’exemple du projet MUSE (A. Coulbaut-Lazzarini ; J. Araszkiewiez, TransitionS, Université Nice Sophia Antipolis)

11h55 : Les outils numériques gouvernementaux au service de la loi : la consultation en ligne République numérique d’Axelle Lemaire (V. Laurent, CARISM, Paris 2)

Après-midi : numérique et informatique

13h30 : La programmation informatique comprise comme écriture (F. Drouillon, CREAD, Rennes 2 )

14h10 : Que nous disent les médias de l’intelligence artificielle ? (V. Richard, Sorbonne-Université)

14h45 : pause

15h : Tests de programmation pour le recrutement d’informaticiens (M. Vicente, COSTECH, UTC)

15h35 : Numérisation, marchandisation/ La catégorie de «forme-marchandise» au centre de la constellation numérique (M. A. Pencolé, SOPHIAPOL, Paris Nanterre)

16h15 : Conclusion du colloque (B. Bachimont ; Y. Jeanneret, Sorbonne-Université)

17h : fin de la journée

AAC - Les organisations collaboratives - Communication & Organisation

Les organisations collaboratives

Collaborative organisations

Numéro 55 de la Revue Communication & Organisation

Revue Communication & Organisation, numéro 55

Envoi des propositions par les auteurs : 15 juin 2018

 

Au sein de la plupart des espaces sociaux, la question collaborative occupe une place centrale depuis la seconde moitié des années 2000. D’innombrables publications professionnelles et tournées vers le grand public décrivent ainsi l’essor de l’économie, de la consommation, de la société collaborative. Dans le même temps, la transformation des activités professionnelles se traduirait par la montée en puissance d’entreprises et d’organisations collaboratives, et bien évidemment du travail collaboratif.

Par-delà cette polysémie, l’épithète “collaboratif” renvoie à un phénomène social désignant une forme d’activité collective, mêlant parfois de manière confuse activités de travail (qu’il s’agisse de travail salarié, de travail inscrit dans une relation marchande, de mise au travail du consommateur, de l’usage d’espaces partagés dédiés au coworking…) et d’autres formes d’activités sociales relevant de logiques non marchandes, citoyennes, tournées vers la contribution de chaque partie prenante et l’intérêt général. Malgré son omniprésence dans les discours publics de toutes natures, le phénomène collaboratif reste souvent insaisissable. Le collaboratif est évoqué et invoqué, se suffisant à lui-même, étant considéré comme allant de soi, relevant d’une apparente évidence soigneusement entretenue. Tout se passe comme si plus on parlait de collaboration et de collaboratif, moins on conceptualisait cette notion et moins on réfléchissait à ses implications en termes d’agencement de l’action collective.

Les discours politiques et managériaux d’où émerge cette notion peu mobilisée en sciences humaines et sociales, en sciences de l’information et de la communication et dans le champ des communications organisationnelles considèrent les pratiques collaboratives comme un mode d’organisation du social décentralisé, centré sur des relations de pair à pair entre des protagonistes formant des ensembles mal délimités, mouvants, sans cesse recomposés. Il serait fondé sur des logiques empruntant largement à l’auto-organisation, à des relations centrées sur l’échange don – contre don, l’entraide, la mise en commun de ressources matérielles et intellectuelles.

Lire la suite : AAC - Les organisations collaboratives - Communication & Organisation

Programme définitif Congrès SFSIC 2018

 

vous pouvez télécharger ci-joint le programme définitif du congrès 2018 :