SFSIC-Infos

Evénement - Séminaire "Les discours militants et la communication numérique : reconfiguration des dynamiques médiatiques"

Séminaire

Les discours militants et la communication numérique : reconfiguration des dynamiques médiatiques

CIM-ERCOMES, EA 1484 2018-2019
Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle

 

Dès 1997, Jacques Ion posait la question de la fin des militants et parvenait in fine à la conclusion que le militantisme se reconfigurait sous de nouvelles formes, de nouvelles modalités d’action, procédant d’une distanciation de l’engagement et d’une participation en quelque sorte « à la carte». En outre, le militantisme ne subit pas une réelle obsolescence mais effectue un « déplacement » (Blondeau, 2007, p. 29). Après une période « d’éclipse » et de méfiance vis-à-vis des médias traditionnels (Castells, 2002), au cours de laquelle de nombreux chercheurs ont constaté une dépolitisation, une défection, un désengagement de la société, l’on observe finalement que l’Internet et son expansion ont revitalisé le militantisme en lui conférant de nouvelles caractéristiques et en produisant de nouvelles dynamiques d’action. 

La plupart des organismes militants s’emparent de l’outil numérique afin de communiquer, voire de fonder leur existence au sein de l’espace numérique. Il paraît cependant nécessaire de dépasser une vision « internet-centriste » (dénoncé par Morozov, 2011) qui consisterait à faire l’éloge de la propension démocratisante de l’outil numérique. Loin de verser dans une perspective centrée sur le numérique, il s’agira ici d’appréhender la communication numérique comme partie prenante d’une dynamique médiatique plus globale puisque comme le rappelle Gustavo Cardoso (cité par Pleyers, p.13), « notre paysage médiatique n’est pas dominé par internet mais est constitué par la superposition et l’articulation de différents media », tout en prenant soin d’éviter les dichotomies binaires et réductrices telles que enligne/hors-ligne. 

Face à des interactions permanentes, les médias expérimentent un environnement fonctionnel caractérisé par la complémentarité, la convergence, l’intersection, l’articulation voire la confluence. Autrement dit, « loin de faire de l’ombre aux anciens médias, l’Internet renforce les interactions » (Guaaybess, 2011), ou même des interdépendances, entre les différents médias. A l’instar des mouvements sociaux qualifiés de «révolutions 2.0», de nombreuses études montrent que la connotation techniciste et positiviste qui accompagnait ces mobilisations s’approchait plus d’une illusion que de la complexité de la réalité. En effet, les réseaux socionumériques (RSN) ont par exemple été des « lieux » de déclenchement de mouvements contestataires mais sans le relai ni la couverture de chaînes transnationales comme Al-Jazeera, ceux-ci n’auraient pas abouti de cette manière. 

Tout en prenant en compte les apports de la science politique et de la sociologie des mouvements sociaux, ce séminaire proposera de traiter la question à travers une approche résolument ancrée en sciences de l’information et de la communication, en se focalisant sur la circulation des discours à l’aune de la reconfiguration des dynamiques médiatiques. Dans la suite des travaux de l’ERCOMES (Equipe de Recherche sur la Constitution des Médias, des Evénements et des Savoirs), il s’agira d’envisager à la fois la circulation des discours sociaux et médiatiques, les dispositifs médiatiques et leurs conditions de production, ainsi que les formes de réception de ces discours dans une perspective diachronique ainsi que dans le contexte d’une internationalisation croissante. 

Ce séminaire cherchera donc à croiser des études de terrains, tout en faisant dialoguer des cas de figures (dans des situations de communication variées) provenant de différents contextes politiques, géographiques, culturels, embrassant une dimension transversalement politique. Au-delà des apports théoriques, ce séminaire tournera essentiellement autour de cas empiriques traitant cette problématique globale. 

Lire la suite : Evénement - Séminaire "Les discours militants et la communication numérique : reconfiguration des...

AAA - COMMposite - Le processus créatif. Réflexions communicationnelles

Appel à articles

COMMposite (Vol. 20, n. 2)

« Le processus créatif. Réflexions communicationnelles »

 

Les étudiantes et étudiants de 2et de 3cycles, ainsi que les jeunes chercheures et chercheurs sont invitées et invités à soumettre un texte pour le prochain numéro thématique de COMMposite (Vol. 20, n. 2) intitulé « Le processus créatif. Réflexions communicationnelles ». La revue accepte les articles originaux, les notes de recherche, les entrevues et les recensions d’ouvrages reflétant la recherche francophone en communication. 

En 2010, The International Journal of Communication posait la question suivante : en quoi les études en communication contribuent-elles à la compréhension des enjeux de la création ? Le prochain numéro de COMMposite invite à poursuivre cette réflexion. En effet, aucun domaine de la vie sociale ne semble désormais échapper à la création. L’omniprésence de différentes formes de création au sein de la vie quotidienne (fiction, fausses nouvelles, bricolage en ligne, « DIY », etc.), mène à s’interroger sur la fonction sociale de celles-ci : Quels rapports entretiennent-elles avec notre réalité́ sociohistorique? Qu’en est-il de leur potentiel de transformation sociale ? 

C’est autour de ce grand thème de la « création » dans son sens le plus large que ce numéro de COMMposite invite les jeunes chercheures et chercheurs à réfléchir à la manière dont les études en communication peuvent penser la création que ce soit la création artistique et médiatique, organisationnelle, politique et la recherche- création dans le milieu académique. 

Lire la suite : AAA - COMMposite - Le processus créatif. Réflexions communicationnelles

Evénement - 8ème rencontre annuelle du Réseau International des chaires UNESCO en communication

Appel à contribution

8ème rencontre annuelle du Réseau international 

des chaires UNESCO en communication

La liberté d’expression à l’ère numérique - De l’infox à l’intelligence artificielle

13-15 mai 2019 – Strasbourg

Manifestation ouverte à l’ensemble de la communauté scientifique internationale en présentiel ou en visioconférence

Capture_décran_2018-11-05_à_09.41.16.png

 

La liberté́ d’expression est un questionne- ment depuis les premières démocraties : dans l’Antiquité grecque, la cité athénienne avait élaboré un système permettant aux citoyens de s’exprimer, certes avec des limites liées à la notion même de citoyenneté. Plus tard, le développement de la presse écrite, puis celui de la radio et de la télévision ont décuplé les possibilités d’exression, mais aussi augmenté le pouvoir de contrôler plus ou moins cette expression. L’antagonisme entre pouvoir politique et/ou religieux et liberté des médias, des citoyens et des artistes d’autre part, s’est transformé en une lutte quasi permanente. La première démarche est de questionner le concept même : recouvre- t-il la même réalité dans tous les pays du monde ? Que faire, dans les démocraties, des limitations apportées ici et là par des lois, règlements ou décisions judiciaires ? Les évolutions du classement annuel de la liberté de la presse de Reporters sans frontières montre la dimension flexible du concept. Dans ce contexte, l’avènement du numérique et, en particulier, des médias sociaux rebat complètement les cartes. En effet, la possibilité́ pour chaque individu qui a un accès à Internet de diffuser des informations, le relatif vide juridique créé par la dimension internationale du web, les enjeux économiques d’un ordre de grandeur inconnu jusqu’à présent et enfin la professionnalisation des pratiques numériques des États et de divers groupes sociaux modifient à la fois les enjeux et la mise en œuvre de la liberté d’expression. 

Les nouvelles technologies ne doivent, ni être acceptées avec une naïveté́ grégaire, ni être rejetées dans une opposition idéologique systématique. Elles sont là, nous les utilisons tous. L’objectif de ce congrès est avec la communauté́ scientifique internationale d’interroger les pratiques actuelles et leurs conséquences sur la liberté d’expression qui sont au cœur du fonctionnement des démocraties. Ce congrès s’inscrit dans la continuité́ des travaux que l’Unesco mené depuis plusieurs années sur cette thématique (https://fr.unesco. org/themes/favoriser-liberte-expression) notamment la publication annuelle d’un observatoire sur les Tendances mondiales en matière de liberté d’expression et de développement des médias 

Les travaux seront regroupés autour de quatre thématiques : les définitions, les lieux, les personnes et les thèmes transversaux. 

Attachments:
Download this file (numerik-prog-ES-web.pdf)numerik-prog-ES-web.pdf[ ]1199 kB
Download this file (numerik-prog-fr-web.pdf)numerik-prog-fr-web.pdf[ ]1006 kB
Download this file (numerik-prog-UK-web.pdf)numerik-prog-UK-web.pdf[ ]1199 kB
Lire la suite : Evénement - 8ème rencontre annuelle du Réseau International des chaires UNESCO en communication

AAC - Colloque international Org&Co - Le côté obscur de la communication des organisations

 

Appel à Communications

Colloque international Org&Co

« Le « côté obscur » de la communication des organisations »

28-29 mars 2019 - Bordeaux, France

Avec le MICA (EA 4426), Université Bordeaux Montaigne
Labélisé par la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication (SFSIC) 

Résumé de 5000 signes attendu pour le 5 novembre 2018 (prolongé au 15 novembre 2018)

Le groupe d’études et de recherches Org&Co de la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication (SFSIC) est dédié aux recherches sur la communication des organisations / organisationnelle. Il met en place régulièrement des colloques et journées d’études, ouverts aux débats critiques et aux controverses, qui questionnent les transformations organisationnelles. Flexibilité, recompositions continues, externalisations et impartitions de la production des biens et des services, basculement des logiques de l’opération à des logiques processuelles... une diversité de phénomènes contemporains font évoluer les pratiques professionnelles et invitent à questionner les communications à l’œuvre. 

Le MICA, est l’équipe d’accueil en Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université Bordeaux Montaigne. Le laboratoire héberge une équipe qui consacre ses travaux à la communication organisationnelle et publie depuis 1991, la revue scientifique Communication & Organisation, désormais éditée conjointement par les Presses Universitaire de Bordeaux et les plateformes numériques Cairn et Open Editions. Le MICA accueillera le colloque sur le campus de Bordeaux à Pessac, à la Maison des sciences de l’Homme d’Aquitaine. 

**** 

Depuis une vingtaine d’années, les recherches en sciences humaines et sociales, analysent la complexité des processus et comportements humains au travail, en tentant de s’éloigner d’une vision normative et positive de la vie au sein des organisations. Certains travaux, souvent d’orientation critique, ont notamment entrepris d’analyser des pratiques organisationnelles et managériales peu étudiées parce que problématiques, négatives ou contreproductives du point de vue des dirigeants, ou encore des pratiques négligées ou moralement condamnables. La métaphore du « dark side » ou du « côté obscur » des organisations, se diffuse dans des travaux de chercheurs anglo-saxons (par exemple Linstead et al., 2014 ; Glomb, Liao, 2003 ; Griffin et al., 2004). Ils interrogent le volet éthique des pratiques mais également la capacité des organisations à mener des démarches réflexives pour faire face à certains aspects de la vie au travail : violence, maltraitance, mensonge, mépris, incivilités, discriminations, etc. 

Dans ce contexte, les dimensions proprement communicationnelles de ces phénomènes, voire certains processus communicationnels eux-mêmes, participent du développement de ce « côté obscur ». Là encore des approches critiques proposent des analyses, par exemple sur les tensions contemporaines entre assujettissement et reconnaissance dans le monde du travail (Heller, 2009, 2014 ; Heller, Huët et Vidaillet, 2013) ou encore sur les inégalités numériques (Granjon 2009, 2011). Mais les travaux du champ de la communication des organisations / organisationnelle s’avèrent relativement épars et laissent différentes zones d’ombre et angles morts sur ce thème particulier. Le prochain colloque Org&Co, accueilli par le MICA (EA 4426), propose donc d’observer, de décrire et de questionner ce que nous envisageons comme le « côté obscur » des organisations et/ou des communications qui les constituent. Il ouvre également un espace de réflexions pour interroger les épistémologies, approches et méthodes à adopter, les problématiques d’accès au terrain ou encore les enjeux éthiques autour des recherches sur ce thème 

Cet appel à communication invite les chercheurs à soumettre une proposition qui s’inscrira dans l’un des quatre axes suivants. 

Attachments:
Download this file (AAC OrgCo 2019N.pdf)AAC OrgCo 2019N.pdf[ ]612 kB
Lire la suite : AAC - Colloque international Org&Co - Le côté obscur de la communication des organisations

AAC - Annual conference of the Swiss Association of Communication and Media Research (SACM-SGKM) - Digital Transformation of Media and Communication

Call for papers

Annual conference of the Swiss Association of Communication and Media Research (SACM-SGKM)
04
05 April 2019 at the University of St. Gallen

Digital Transformation of Media and Communication

Exploring Opportunities and Risk as well as the stateoftheart in digital transformation of media and communication

 

TOPICS OF THE CONFERENCE 

At present, digital transformation of the economy and society is widely discussed even though it is not a completely new phenomenon and we have already experienced digital disruption in the past. The digital transformation of the society, economy and companies started with the emergency of Internet as a new digital medium and communication channel back in the 90s. Examples of the early digital transformation are phenomena such as for example eCommerce, eBusiness, eGovernment, eLearning, and similar developments. 

The early digital transformation affected in particular the media industry as well as communication in all its forms. Various examples of new content formats such as digital books, digital newspapers, digital distribution of content such as music and video sharing or streaming as well as first forms of digital communication are only few examples of how digitalization has been changing media and communication during the last twenty years. Furthermore, new players such as for example user generated media, platforms (i.e. Amazon. Facebook, Netflix and others), as well as media and communication ecosystems have entered the media and communication industry and have fundamentally changed audiences and competition in these markets. 

The new discussion on digital transformation is driven by technologies that result in new digital disruption and at the same time build upon previous digital developments. Technologies such as big data, augmented and virtual reality, artificial intelligence, robotics, blockchain and Internet of Things are both maturing and gaining momentum at the same time. These technologies offer new opportunities, but also disrupt the media and communications industries in new ways. For example, software agents based on artificial intelligence can produce content automatically and are changing the role of journalists, big data and its analysis is a new source of stories and data journalism. In similar ways the same technologies are also changing communication markets. 

At the SACM 2019 conference, we want to explore opportunities and risks as well as the stateoftheart in digital transformation of media and communication. The topic of digital transformation of media and communication is significant to players on a macro, meso, and micro level. These three levels are interlinked and in the following are treated distinctly only for reasons of better clarity. During the 2019 conference, digital transformation of media and communication will be considered from various perspectives. One specific perspective of interest is interdisciplinary and interdisciplinary views on digital transformation in media and communication.

Attachments:
Download this file (Call for papers - SGKM2019.pdf)Call for papers - SGKM2019.pdf[ ]289 kB
Lire la suite : AAC - Annual conference of the Swiss Association of Communication and Media Research (SACM-SGKM) -...

Publication - Etudes de communication N°50 - Retour sur 10 questions en Sciences de l’information et de la communication

Publication

Etudes de communication

N°50 - Retour sur 10 questions en Sciences de l’information et de la communication

Sous la direction de  Stéphane Chaudiron et Michèle Gellereau

 

capture_d_e_cran_2018_10_10_a_14.13.12-small480.png

 

Études de communication fête son 50e numéro en 2018 et célèbre cet événement en publiant un numéro spécial dont l’objectif est d’ouvrir la discussion sur 10 questions qui ont marqué la vie de la revue. Des chercheurs en sciences de l’information et de la communication, reconnus dans leur domaine, les réexaminent en se référant aux dossiers publiés depuis 35 ans dans notre revue et en les situant dans leurs enjeux actuels. Sont ainsi abordés : le design informationnel, l’organisation des connaissances, les métamorphoses du document, la médiation culturelle, la culture informationnelle, espace public et production de l’information, média et territoire, l’évolution des approches organisationnelles, industrialisation de la formation, pratiques d’écriture et pratiques professionnelles. En interrogeant la manière dont la revue a participé à la construction de la réflexion en sciences de l’information et de la communication, chaque auteur éclaire une de ces questions à partir de ses propres recherches et des travaux développés dans l’ensemble du champ considéré

Lire la suite : Publication - Etudes de communication N°50 - Retour sur 10 questions en Sciences de l’information...

Emplois - Recrutement d'un.e professeur.e à temps plein à l'UCLouvain

L'Université catholique de Louvain recherche un·e professeur·e à temps plein en Information et communication

 

Référence du poste :20643 / ESPO 005 / 2019 (à mentionner dans toute correspondance svp)

 

INTRODUCTION 

L’UCLouvain est une université complète qui offre, dans le contexte de ce poste, l’opportunité de collaborations d’enseignement et de recherche transdisciplinaires. Au sein duSecteur des sciences humaines, le poste à pourvoir sera rattaché à la Faculté des sciences économiques, sociales, politiques et de communication et l’Institut Langage et Communicationqui proposent un contexte d’enseignement varié et stimulant et un environnement de recherche ambitieux.  Le site de Louvain-la-Neuve offre un environnement unique et moderne de vie dans un écrin naturel préservé particulièrement bien connecté au cœur de l’Europe.
 

DESCRIPTION DE LA MISSION 

Enseignement 
Le ou la titulaire assurera des enseignements dans le programme du Master en journalisme et en Bachelier Information et communication. Les cours enseignés porteront essentiellement sur des matières proches des champs de recherche en journalisme précisés ci-dessous. Pour assurer au mieux ces enseignements une connaissance des médias d’information en Fédération Wallonie-Bruxelles et en Flandre sera, à terme, nécessaire. L’enseignement des pratiques du journalisme en ce contexte requiert une excellente maitrise de la langue française.

Recherche
Le ou la titulaire du poste développera des recherches centrées sur les méthodes de recherche et de veille de l’information (du local à l’international) et/ou sur le journalisme de communauté (du local à l’international) et/ou sur les nouveaux modèles d’information et leur évaluation socio-économique.
Le ou la titulaire mènera ses travaux de recherche au sein de l’Observatoire de recherche sur les médias et le journalisme (ORM) inscrit à l’IL&C, Institut Langage & Communication.
Le champ d’expertise recherché couvre les domaines de recherche suivants : usages journalistiques des dispositifs technologiques émergents, méthodes de recherche et de veille de l’information, conception et développement de procédés innovants pour la narration et la visualisation de l’information, méthodes de recherches en sciences sociales adaptées au journalisme.
Le ou la titulaire travaillera dans le champ du journalisme et dans le champ Infocom (Information et communication) largement interdisciplinaire. Il ou elle sera capable de travailler en collaboration avec d’autres entités de recherche et de dialoguer avec le monde professionnel du journalisme et des médias.

Lire la suite : Emplois - Recrutement d'un.e professeur.e à temps plein à l'UCLouvain

AAC - Colloque international ISKO-France - Données et mégadonnées ouvertes en SHS

Appel à communication

12ème Colloque international d’ISKO-France

Données et mégadonnées ouvertes en SHS : de nouveaux enjeux pour l'état et l'organisation des connaissances ?

Organisé conjointement par le Chapitre Français de l’ISKO et l’équipe de recherche Lerass-Ceric de l’Université Paul-Valéry, Montpellier 3. 

Lieu du Colloque : Université Paul-Valéry, Montpellier 3 

Dates : 9-11 octobre 2019 

Le chapitre français de l’ISKO a comme préoccupation majeure depuis sa création en 1996 la question de l’organisation des connaissances. Cette thématique a été traitée sous l’angle des structures d’organisation, des outils techniques de médiation mais aussi des formes et processus de partage des connaissances. Le douzième colloque d’ISKO-France abordera l’organisation, la classification et la gestion des connaissances en choisissant, comme point d’entrée, les données massives. 

Attachments:
Download this file (iskofrance2019_eng.pdf)AAC Iskofrance 2019 ENG[ ]185 kB
Download this file (iskofrance2019_fra.pdf)AAC Iskofrance 2019 FR[ ]500 kB
Lire la suite : AAC - Colloque international ISKO-France - Données et mégadonnées ouvertes en SHS

AAC - Journée d'étude - Poétisation des réseaux sociaux

Appel à communications

Journée d'étude GRIPIC "Poétisation des réseaux sociaux"

21 mars 2019 - CELSA

Evénement organisé par Oriane Deseilligny & Adeline Wrona

Propositions à transmettre avant le 15 décembre 2018

Cette journée d’étude entend interroger les processus et formes au travers desquels la poésie, et plus généralement la littérature s’introduisent sur les réseaux sociaux et en transfigurent la fonction sociale et communicationnelle. Dans ces dispositifs qui sont largement hétéronomes, que représente le recours à la poésie, à la littérature ? Un certain nombre de travaux documentent et analysent depuis quelques annéesles manières dont la littérature vient habiter ces dispositifs médiatiques, se traduisant par la « resocialisation de l’expérience poétique et du fait littéraire en général autant que [par la] poétisation des relations sociales » (Gefen, 2010, p. 161). Auteurs, poètes, écrivains, artistes se saisissent des réseaux sociaux pour proposer une écriture à rebours du flux médiatique, pour déborder les formes et formats prescrits par les plateformes et en déplacer les cadres formels, rappelant à l’envi les multiples opportunités d’appropriation et de création offertes par la « contrainte » technique - davantage présente dans les discours institutionnels et dans les usages sociaux que dans les formes créatives (Candel, 2017). 

Il s’agira de penser les modalités de poétisation des réseaux sociaux, entendues comme pratiques de mise en circulation de la littérature (de ses formes, de ses genres, de ses fragments) sur ces réseaux, mais aussi comprises comme espaces de création poétique autonome, singulier, ou encore comme travail esthétique sur les formes médiatiques elles-mêmes. La mise en circulation sur un compte Instagram personnel de poèmes ou d’extraits littéraires relève t-elle d’un geste de partage esthétique et culturel, de consolation, de construction d’un ethos culturel? Accomplit-elle la même fonction lorsqu’elle est le fait d’individus et de marques ? Que nous disent ces fragments poétiques, ces anthologies littéraires des individus qui les reprennent à/sur leur compte ? Qu’y apprend-on des usages de la littérature en société ? 

Lire la suite : AAC - Journée d'étude - Poétisation des réseaux sociaux

AAC - Les enjeux de la communication - La professionnalisation de la communication politique en question : acteurs, pratiques, métiers

Appel à articles

Les enjeux de la communication

Dossier : La professionnalisation de la communication politique en question : acteurs, pratiques, métiers

 

Coordination :

Gersende Blanchard (GERiiCO, Université de Lille)
et Sandrine Roginsky (LASCO, Université Catholique de Louvain) 

 

Propositions à transmettre pour le 15 janvier 2019

 

Le dossier proposé souhaite interroger la professionnalisation de la communication politique. En effet, l’activité politique est de plus en plus professionnalisée, ce qui va de pair avec le développement de professions annexes liées à la profession politique (Offerlé, 2016). Il est néanmoins surprenant que les métiers de la communication restent généralement absents des travaux récents sur les modalités de professionnalisation des entourages des professionnels politiques (Offerlé, 1999/2017 ; Courty, 2005 ; Demazière et Le Lidec, 2014 ; Beauvallet et Michon, 2017). Si la communication est identifiée comme une dimension non négligeable du travail politique, les individus qui en ont la charge restent peu connus. Quand la dimension communicationnelle de l’activité politique est abordée, elle l’est généralement en creux, sans qu’on n’en sache beaucoup plus sur les trajectoires et les pratiques des acteurs sociaux en charge, partiellement ou totalement, des activités de communication pour des personnels politiques (élus ou en campagne pour l’être) et/ou pour leur organisation partisane. L’analyse de la professionnalisation de ces faiseurs de la communication, autrement appelés « travailleurs du symbolique » (Neveu, 1994 : 105), reste donc à faire, dans un contexte de technicisation et de perfectionnement des outils et stratégies de communication. Elle s’inscrit dans « l’analyse du marché des emplois en lien avec la politique » préconisée par Delphine Dulong (Dulong in Beauvallet et Michon, 2017 : 248). 

Attachments:
Download this file (Appel à articles.pdf)AAC - Les enjeux de la communication[ ]152 kB
Lire la suite : AAC - Les enjeux de la communication - La professionnalisation de la communication politique en...