Le Sommet mondial sur « la société de l’information » et après ? Analyses et perspectives sur l’aven

Colloque scientifique international

Les 18 et 19 mai 2006

Faculté de droit
1 place d’Athènes à Strasbourg

L’Assemblée générale des Nations unies a approuvé, en 2001, la tenue d’un Sommet mondial sur « la société de l’information » (SMSI). Celui-ci s’est déroulé en deux phases, à Genève (2003) et à Tunis (2005). La première a produit deux documents officiels, la Déclaration des principes et le Plan d’action. La seconde en a donné deux autres, l’Engagement de Tunis et l’Agenda de Tunis pour la société de l’information. « La “société de l’information” : entre mythes et réalités », colloque organisé à Strasbourg par le CERIME, en septembre 2003, avait lancé une réflexion pluridisciplinaire autour de la première phase. Etait-elle une nouvelle étape ou une évolution dans l’interaction des grandes innovations ? Si « société de l’information » interpelle nombre de principes, d’idées consacrées et de théories faisant parties intégrantes de nos diverses cultures, son projet n’est pas sans de multiples interrogations. La perspective d’un « bilan 2015 », décidé lors du sommet de Tunis, offre une opportunité où chercheurs, experts et praticiens pourront observer, analyser, voire proposer des mécanismes de suivi et d’évaluation des objectifs que le SMSI a assignés aux Etats.

Le nouveau colloque du CERIME portera sur cette thématique. A la suite des débats sur la « fracture numérique », s’ajoutent les problématiques des « pays émergents », de l’axe Orient/Occident, de l’« ubiquité » et de la « gouvernance d’Internet », de la « diversité culturelle », de la transmission des connaissances… Sans oublier les analyses et observations permanentes relevant à la fois de la géopolitique planétaire et de l’évolution économique mondiale…

Quels regards les chercheurs des disciplines concernées, dont ceux des sciences de l’information et de la communication, portent-ils sur ces questions ? Comment comprendre les décisions et les omissions du Sommet ? Quelle place pour la « société civile » et quelles logiques dominantes des acteurs ?…

Autant de questions dont les spécialistes pourront débattre !

Organisé par le CERIME, ce colloque est placé sous le patronage de la Commission française pour l’UNESCO, de la Société française des sciences de l’information et de la communication, de l’Agence universitaire de la francophonie, et du Réseau ORBICOM des chaires UNESCO et membres assimilés.

Comité scientifique : Michel Mathien (président),
Olivier Arifon, Françoise Bernard, Claude-Yves Charron, Divina Frau-Meigs,
Anne-Marie Laulan, Alain Kiyindou, Jacques Perriaut.

Site internet :http://www-cerime.u-strasbg.fr

Programme du colloque

Jeudi 18 mai
matin (9h-12h)


Ouverture, Florence Benoît-Rohmer, Présidente de l’Université Robert Schuman

Présentation, Michel Mathien, Directeur du CERIME

Bilan de la démarche du Sommet

- Bruno Salgues, Groupe des Ecoles des télécommunications, Evry,
« Un sommet controversé. Echec ou réussite ? ».

- Annie Chéneau-Loquay, IEP, Université Bordeaux IV,
« Les enjeux de l'accès universel de l’Internet pour l'Afrique »

- Valérie Peugeot, ONG Veille Européenne et Citoyenne sur les Autoroutes de l’information et le Multimédia,
« Enjeux de la propriété intellectuelle ».

- Gérald Arboit, CERIME,
« La médiatisation du SMSI pour quelle mobilisation des opinions ? ».

- Olivier Sagna, Université Cheik Anta Diop, Dakar, Sénégal,
« La participation de l’Afrique au SMSI, le début d’une nouvelle ère ».

- Rocio Amador-Bautista, Université nationale autonome du Mexique (UNAM),
« Le Mexique et le SMSI : les défis et les risques pour l’avenir ».


Après-midi (14h-18h)


Problématiques en suspens

- Jean-Louis Fullsack, expert UIT, CERIME,
« Les Agences de l’ONU et la société civile ».

- Alain Kiyindou, CERIME,
« Le SMSI : quels enjeux pour le développement ? ».

- Michel Arnaud, Université Paris X-Nanterre,
« L'ingénierie sociale mise en œuvre par la société civile comme bien public ».

- Patrick Badillo, EJCM, Université de la Méditerranée, Marseille,
« L'utopie inversée de la société de l'information : des déséquilibres explosifs ? »

- Jacques Perriault, Université Paris X-Nanterre,
« Les mécanismes normatifs après le SMSI».

- Mustapha Masmoudi, ancien ministre et ambassadeur de Tunisie à l’UNESCO, « Rôle de la société civile arabe et africaine dans la réalisation du programme décennal (2005-2015) pour l’édification de la société de l’information selon les résolutions du SMSI ».


Vendredi 19 mai
Matin (9h-12h)


L'axe Orient/Occident : l'Asie de l'Est face à la société de l'information

- Anne-Marie Laulan, Université Michel de Montaigne, Bordeaux III,
« Les résistances à la société de l'information et leur écoute ».

- Xu Tiebing, Université de Pékin,
« Dix ans d'Internet en Chine : effets sociaux ».

- Hidetaka Ishida, Université de Tokyo,
« Savoir et culture face à la société de l'information ».

- Olivier Arifon, CERIME, et Philippe Ricaud, Université de Bourgogne, Dijon,
« Régulation et Internet en Asie ».

- Claude-Yves Charron, ORBICOM, Montréal, Canada,
« De quelques contradictions internes au sein de l'espace public de Chine et du Japon ».


Après-midi (14h-17h)


Perspectives pour quel avenir ?…

- Françoise Bernard, SFSIC, Université de Provence,
« Quel avenir pour une réflexion scientifique dans le dispositif du SMSI ? ».

- Divina Frau-Meigs, Université de Paris III,
« La société civile en perspectives : avancées et limites ».

- Jean-Paul Marthoz, Human Rights Watch, Bruxelles,
« Les perspectives pour les libertés individuelles ».

- Didier Oillo, Agence Universitaire de la Francophonie, Paris,
« Perspectives pour l'éducation ».

- Amadou Top, Fonds de solidarité numérique, Sénégal,
« Le SMSI et la question du financement du fossé numérique ».

- Richard Delmas, Direction générale de la Société de l'Information, Commission européenne, Bruxelles,
« La gouvernance d’Internet et l’Europe ».

- Michael Remmert, Direction générale des affaires politiques, Conseil de l'Europe, Strasbourg,
« Le Conseil de l’Europe et la société de l’information ».


Conclusions

Site internet : http://www-cerime.u-strasbg.fr

Contact :

Aurélie KRAFT
Université Robert Schuman
Service de la Recherche
11, rue du Maréchal Juin - BP 68
67046 Strasbourg cedex
Tél: 03.88.14.30.23
Fax: 03.88.14.30.24
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.