Appel à communications

 

3ème colloque du Resiproc 
Bruxelles - les 9 et 10 octobre 2014

REPORT DE LA DATE DE DEPOT DES PROPOSITIONS AU 27 MAI 2014

Les métiers de la communication traversés par le numérique

 

Les métiers de la communication sont aujourd'hui en voie de reconnaissance. Plusieurs d'entre eux peuvent être considérés comme historiques : chargé de relations publiques, chargé ou responsable de la communication externe et/ou interne, directeur de la communication, etc. D'autres sont émergents, concernant en grande partie les « métiers de l'Internet » : chargé de communication web, consultant en référencement naturel, animateur de communautés (community manager), etc. Derrière ces métiers dont une des spécificités majeures consiste à se définir autour du support numérique sur lequel ils opèrent, les enjeux restent ceux de la professionnalisation.

Pour ces différents métiers, le numérique invite à repenser les pratiques en interne comme en externe. Les enjeux soulevés concernent l’organisation du travail, l’accessibilité des ressources, l’impératif aujourd’hui de visibilité des actions entreprises, la circulation des discours de l'organisation ou encore les formes de relations proposées aux consommateurs. Ces changements impliquent à la fois un encadrement par la fonction communication mais aussi l’intégration par tous les employés de compétences de communication organisationnelle.

La difficulté à appréhender le numérique, ses potentiels et ses limites, rend d'autant plus centrale la question de la formation du communicateur. Quelles compétences, connaissances, attitudes professionnelles doivent intégrer les futurs praticiens pour faire face aux missions qui leur seront confiées ? Il s'agit donc d'une opportunité importante de réfléchir sur ce qui forme le socle de compétences des communicateurs comme sur les modèles d'appréhension de leur rôle au sein de l'organisation.


Deux grands axes seront privilégiés :

  • Reconnaissance professionnelle : entre émergence, circulation et institutionnalisation des compétences communicationnelles.

Les échanges de cet axe doivent permettre de mieux cerner cette tension entre diffusion de pratiques, essor de nouveaux métiers et reconnaissance de métiers classiques, que ce soit au niveau de la formation, de l'institutionnalisation, de la mise en visibilité professionnelle de soi ou de la circulation des compétences communicationnelles au sein de l'organisation.

  • Les rapports des organisations à leurs publics : du transactionnel au relationnel ?

Les échanges de cet axe interrogeront les conceptions du rôle et de l'influence des communicateurs et des supports qu'ils mobilisent, des manières d'évaluer et de rendre compte de leurs actions et de la déontologie des métiers de la communication face à des technologies potentiellement très intrusives.

À l’instar de la mission du RESIPROC, le présent colloque s’inscrit dans une volonté de créer des ponts entre les milieux universitaire et professionnel de manière à offrir un regard éclairé sur la professionnalisation des communicateurs. Dans un dialogue entre les deux milieux, nous tenterons de tracer les zones de partage et axes d’optimisation des processus menant à la professionnalisation.

Organisé sur deux jours, le colloque réservera une place importante aux praticiens notamment à travers les tables-tondes organisées durant la deuxième après-midi en collaboration avec le Social Media Club. LeSocial Media Club France est une association de professionnels du numérique et d'universitaires qui organise une activité de veille et de réflexion sur les médias socionumériques.

Comité scientifique :

  • Nicole d’Almeida - Université Paris 4 Sorbonne
  • Dany Baillargeon, Université de Sherbrooke
  • Patrice de la Broise, Université Lille 3 Charles de Gaulle
  • Vincent Brulois, Université Paris 13, PRES Sorbonne Paris Cité
  • Benoît Cordelier, Université du Québec à Montréal
  • Marc D. David, Université de Sherbrooke
  • François Lambotte, Université Catholique de Louvain
  • Valérie Lépine, Université Grenoble 2
  • Fabienne Martin-Juchat, Université Grenoble 3
  • Beatrice Vacher, École des Mines d’Albi
  • Sandrine Roginsky, Université Catholique de Louvain
  • Calendrier :
  • Date limite de réception des propositions de communication : 27 mai 2014

  • Retour vers les auteurs : mi-juin 2014

  • Envoi des articles complets par les conférenciers : 22 septembre 2014

  • Colloque : 9 et 10 octobre 2014

Responsabilité scientifique du colloque :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.