"Elections et télévision", de Jacques Le Bohec

Presses Universitaires de Grenoble, 2007.

La télévision fait-elle l’élection ? La réponse à cette question est souvent positive, surtout depuis le 21 avril 2002. Il semble que la télévision influence les votes. Sous-entendu : les faits divers mis en avant par les journalistes ont clairement fait voter en faveur de Jean-Marie Le Pen. Cependant, la réponse apparaît moins catégorique quand on considère les travaux menés en sciences sociales : en sociologie, science politique, anthropologie, histoire et sciences de l’information et de la communication. Le but de ce livre est de présenter ces acquis, qui se révèlent être en porte-à-faux avec le sens commun. Le « pouvoir » du média télévisé est en effet démenti et les choix de vote demeurent déterminés par la condition sociale des électeurs.
Alors que chacun est focalisé sur les conséquences politiques des scrutins, il se pourrait bien que l’essentiel réside ailleurs : les journalistes de télévision concourent à la délégation de pouvoir des citoyens vers les acteurs politiques, c’est-à-dire au fonctionnement de la démocratie représentative.

http://www.pug.fr/Titre.asp?Num=985
-----------

TABLE DES MATIÈRES:

Introduction
Les médias dans la réalité sociale
La faute à la télévision ?
Le fil directeur de ce livre
Vous avez dit télévision ?
Les chapitres du livre

1. Le « pouvoir » des médias
La magie supposée du pouvoir
La pérennité de la croyance
Le marketing politique
Le paradigme des effets puissants
La conviction d'une influence persuasive
Un paradigme qui devient filigrane
Le paradigme des effets limités
La pluralité des sources d'informations
Plutôt partir des récepteurs

2. Les rapports presse-politique
Des interactions explicables sociologiquement
Les structures de l'interdépendance
L'emprise de logiques sectorielles
Les positions occupées par les protagonistes
L'efficacité électorale des partis politiques
Les protagonistes en tant qu'individus sociaux
Le déroulement des interactions
La répartition des rôles en débat
Plusieurs « rôles démocratiques » possible
Des rapports de forces à préciser
Les échanges de « coups »

3. La politique à la télévision
Une légende pour enfants
Les ambiguïtés de la « médiacratie »
Les structures de la télévision
Les débuts de l'information télévisée
Historique des émissions politiques
La centralité parisienne
Le « paysage audiovisuel français »
Le « service public » de l'audiovisuel
L'agence de régulation du secteur
Le contrôle de l'antenne
Le traitement journalistique
La couverture de l'actualité politique
La hiérarchisation des informations
Les dilemmes des journalistes politiques

4. Les campagnes préélectorales
L'illusion du spontanéiste démocratique
Un travail de mobilisation tous azimuts
L'origine des « campagnes » électorales
Des mobilisations multisectorielles
Le séquençage des campagnes électorales
La couverture journalistique
Les « duels » d'entre-deux tours
Les points aveugles de la « rationalisation »
La « communication politique »
Le répertoire d'actions statique
La centralité des sondages
Le firmament des journalistes politiques
Les effets d'agenda, de cadrage et d'amorçage

5. Qu'est-ce qu'un vote ?
Le vote comme rituel
L'imposition progressive du rituel
Le déroulement du rituel électoral
Les déterminants du vote
La participation au rituel
Comment expliquer les votes
Une grille d'analyse féconde

6. Les soirées électorales télévisées
L'utilité de la notion de rite
La couverture avant 20 heures
La naissance des soirées télévisées
L'évocation du scrutin par les chaînes
L'avant-soirée télévisée
Le déroulement de la soirée télévisée
La mise en scène spatio-temporelle
La co-production de l'événement
La construction du sens de l'événement
La restauration de la situation ordinaire
Les procédés de clôture du rituel
Les réactions des citoyens profanes

Post-scriptum
L'adoubement journalistique des représentants
Un échange de bons procédés
La fonction sociale du rite