Appel à communication

 

   Appel à communication - L’analyse des sites web est-elle toujours pertinente ?

 

Chapitre 2 : les sites web des organisations au cœur de dynamiques numériques plurielles

 

Université Bordeaux Montaigne – Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine

 

30 novembre – 1er décembre 2017

 

Les 16-18 décembre 2015, une journée d’études organisée par Patrick Mpondo Dicka (université Toulouse 2) posait la question suivante : « L’analyse des sites web est-elle toujours pertinente ?». La question est effectivement justifiée, au vu de la diversification des formes de communication et des dispositifs sociotechniques du Web depuis quelques années. Cette journée d’études, riche en échanges1, a permis de mettre en évidence plusieurs éléments clefs. Tout d’abord, le site web demeure indéniablement un objet dont l’étude est légitime. Contrairement à certains dispositifs ayant tendance à s’étioler, comme les blogs, le site web n’est pas resté figé dans sa forme de première génération (celle du site web statique des années 1990), il n’a cessé d’évoluer, tant dans son design que dans les multiples services et interactions qu’il orchestre. Ce qui amène au deuxième constat, à savoir une difficulté persistante à définir les contours et le positionnement du site Web dans la stratégie de communication numérique des organisations. Il joue un rôle singulier, point d’ancrage et de régularité au cœur de la labilité du web, s’articulant avec des nouvelles logiques de médiations socionumériques (collectives, nomades). Et il en devient un objet complexe et protéiforme, son périmètre et sa forme variant considérablement du fait de l’imbrication des dispositifs et de l’hybridation des contenus. Enfin, dernier élément d’importance: la diversité des méthodologies d’analyse permettant appréhender et de décrypter le site web. Approches sémiotiques (Pignier et Drouillat, 2004; Stockinger, 2005), communicationnelles (Rouquette, 2009), textométriques (Barats et al., 2013), statistiques et webométiques (Parasie et Dagiral, 2013), pour ne citer que celles-ci, sont autant de regards et de lectures proposés pour le site web, en fonction de ses multiples dimensions.

 

Nous nous proposons de poursuivre les échanges et les débats engagés en 2015 à l’occasion d’un 2ème chapitre de cette journée d’études. Il s’agit ici de faire un focus sur la problématique des sites web émanant d’une organisation, en prenant le terme « organisation » au sens large (entreprises, collectivités, institutions publiques ou privées). En effet, le champ organisationnel est l’un des champs dans lequel le site web garde une très forte légitimité. Le site web d’une organisation participe de sa présence numérique et pose notamment sur un autre versant la question de la e-réputation (Alloing, 2016).

 

Dans ce cadre-là, nous poserons notamment les questions suivantes :

 

- Comment se positionne le site web par rapport à l’écosystème organisationnel et à son écosystème de communication et d’information numériques ? Comment se joue la complémentarité avec d’autres dispositifs sociotechniques ?

 

- Comment s’incarne la présence numérique, voire l’identité numérique de l’organisation à travers son site web ?

 

- Quelles stratégies différenciées (de contenus, services, interaction) en fonction des types d’organisations et des types d’usagers ?

 

- Quelles méthodologies d’analyse pour ce type de site web, permettant notamment de prendre en compte cette instance énonciatrice singulière qu’est l’organisation ?

 

- Quelles constantes et innovations au plan de l’interface et du design pour les sites web d’organisation ?

 

1 Deux ouvrages présentant un certain nombre de prolongements de la journée d’études de Toulouse sont à paraître : l’un aux éditions De Boeck (sous la direction de Sébastien Rouquette) en septembre 2017, l’autre aux Presses universitaires du Midi (sous la direction de Patrick Mpondo Dicka) fin 2017.

 

 1

 

- Quelles segmentations et typologies des usagers et des usages ?

 

- Quelles évolutions de ces sites web depuis plus d’une vingtaine d’années ?

 

DATE : 30 novembre et 1er décembre 2017

 

LIEU : Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine (Pessac)

 

MODALITES DE SOUMISSION

 

Les propositions de communication sont à envoyer à Nathalie Pinède (nathalie.pinede@u-bordeaux- montaigne.fr). Elles se présenteront de la façon suivante :

 

- Première page : titre de la proposition, auteur(s), rattachement institutionnel et coordonnées, mots- clefs (5 maximum) ;

 

  - Deuxième page : titre et proposition de communication 4000 caractères maximum (espaces compris), hors bibliographie.

 

- Soumission des propositions : 11 septembre 2017

 

- Réponse aux auteurs : 30 septembre 2017

 

Un ouvrage collectif rassemblant une sélection des communications révisées pour publication prolongera cette deuxième journée d’études.

 

COMITE SCIENTIFIQUE ET DE PILOTAGE

 

Luc Massou – Université de Lorraine / Laboratoire CREM (Centre de Recherche sur les Médiations)

 

Patrick Mpondo Dicka – Université Toulouse 2 Jean Jaurès / Laboratoire LERASS (Laboratoire d’Etudes et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales), équipe CPST (Communication, Pratiques, Sens et Textualités)

 

Nathalie Pinède – Université Bordeaux Montaigne / Laboratoire MICA (Médiation, Information, Communication et Arts)

 

Sébastien Rouquette – Université Clermont Auvergne / Laboratoire Communication et Sociétés

 

Peter Stockinger – INALCO (Institut national des Langues et Civilisations Orientales) – Laboratoire PLIDAM

 

(Pluralité des Langues et des Identités : Didactique, Acquisition, Médiations)

 

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

 

Alloing, Camille (2016), (E)réputation: médiation, calcul, émotion, Paris, CNRS éditions.

 

Barats, Christine, Leblanc, Jean-Marc & Fiala, Pierre (2013), « Chapitre 5 – Approches textométriques du web : corpus et outils », dans Manuel d’analyse du web en Sciences Humaines et Sociales (sous la direction de C. Barats), Paris, Armand Colin, p. 100-120.

 

Parasie, Sylvain & Dagiral, Éric (2013), « Chapitre 10 - Le site et son audience. Enquêter sur les « métriques du web », dans Manuel d’analyse du web en Sciences Humaines et Sociales (sous la direction de C. Barats), Paris, Armand Colin, p. 212-227.

 

Pignier, N. & Drouillat, B. (2004), Penser le web design : modèles sémiotiques pour les projets multimédias, Paris, L’Harmattan.

 

Rouquette, Sébastien (2009), L'analyse des sites Internet : une radiographie du cyberespace, De Boeck.

 

Stockinger, Peter (2005), Les sites web : conception, description, et évaluation, Paris, Hermès sciences publication.

 

CALENDRIER :

 

    2

 

 

 


 

AAC - Communication & Management

 

La médiation numérique dans les territoires :
Entre Économie Collaborative et Économie Sociale et Solidaire 

 

Co-dirigé par :

Claudine Batazzi, Maître de conférences HDR en Sciences de l'Information et de la Communication 
Samy Guesmin, Maître de conférences en Sciences de Gestion
Anne Trescases, Maître de conférences en Droit

 

Coordination du numéro :

 Véronique Anderlini-Pillet, Docteur en SIC/Chargée de cours Université Côte d’Azur 

 

Problématique :

Les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et l’essor d’internet ont induit de profondes mutations des modèles industriels à partir des années 2000. Quelques grands phénomènes et innovations technologiques (l’accroissement des débits des connexions, les réseaux mobiles, la multiplication des terminaux…) ont entraîné à la fin de ces mêmes années, une autre vague de transformations massives dans de nombreux secteurs et industries. Ces changements dans un espace caractérisé par des interactions décentralisées (Benkler, 2006) et un abaissement des coûts de transaction et de coordination (Shirky, 2008), ont contribué à ce que l’on nomme couramment l’économie collaborative, et qui se traduit par un passage du régime de la propriété à celui de l’usage (ce qui d’un point de vue juridique a des implications importantes car marquant, dans une certaine mesure, la fin du règne de la propriété classique et l’apparition de nouvelles formes de propriétés, comme, par exemple, l’habitat participatif).

Lire la suite : AAC - Communication & Management La médiation numérique dans les territoires

 Appel à contribution – tic&société

 

Numérique et situations de handicap : les enjeux de l’accessibilité

 

La présence massive du numérique dans tous les pans de notre société et à toutes les échelles de notre vie s’impose aujourd’hui comme une évidence. Cela concerne une grande part de nos activités professionnelles et personnelles, de nos transactions, par exemple marchandes ou administratives, et bien entendu, de nos relations aux autres (Doueihi, 2013 ; Boullier, 2016). Pourtant, cette « évidence » du numérique, cette « transparence digitale » n’est pas sans poser nombre de questions, au rang desquelles figure l’accessibilité numérique. En effet, notre dialogue avec le numérique passe nécessairement par des dispositifs et des interfaces exigeant de la part des usagers des formes d’habiletés, tant physiques que cognitives. Un engagement corporel, sensoriel mais aussi réflexif, s’avère ainsi un indispensable pré-requis permettant d’accéder à des contenus, ressources et services numériques. C’est dans ce double implicite, de la capacité de manipulation et de l’« accès » qu’elle permet, que se loge un certain nombre de risques, d’enjeux et de contradictions.

Lire la suite : AAC - tic&societé Numérique et situations de handicap

 

Colloque international

 

Information - communication publique ET espaces publics sociétaux : interactions et tensions

 

 

PROLONGEMENT du dépôt de proposition jusqu'au 3 juillet 2017 inclus.
Merci de transmettre votre proposition à l'adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

 

Les 12 et 13 octobre 2017

 

à l’Institut de la Communication et des Médias (Echirolles) organisé par le Gresec (Université Grenoble Alpes)

 

L’objectif de ce colloque est de traiter ensemble dans une tension dynamique deux notions, le plus souvent abordées de manière séparée et parfois cloisonnée : l’information – communication publique d’une part, l’espace public sociétal d’autre part.

Lire la suite : AAC - Information - communication publique ET espaces publics sociétaux : interactions et tensions

 

Appel à articles

 

Dossier : Production des données, « Production de la société ».

 

Les Big Data et algorithmes au regard des Sciences de l’information et de la communication

 

Coordination :

 

Vincent Bullich (Gresec, Université Grenoble Alpes) Viviane Clavier (Gresec, Université Grenoble Alpes)

 

 

Le dossier 2018 des Enjeux de l’information et de la communication pour lequel cet appel à articles est proposé, est consacré au couple « Big Data et algorithmes », termes récemment devenus prégnants dans les discours sur « la révolution numérique ». Portés tant par des journalistes, des essayistes, des acteurs politiques ou économiques que des représentants de la société civile, ces discours, tantôt apologétiques, tantôt apocalyptiques, opposent souvent promesses d’un renouveau économique aux risques majeurs pour la démocratie et la sécurité nationale, les libertés individuelles, voire l’avenir de l’espèce humaine que feraient courir la captation et l’exploitation algorithmiques de volumes massifs de données. Concomitamment à cette mobilisation « triviale », le sujet s’est, sur le plan scientifique, échappé des cénacles des spécialistes en informatique pour s’imposer comme thématique des sciences humaines et sociales.

Lire la suite : AAC - Production des données, « Production de la société »

 Appel à communications  


La place de l'usager en design et son intégration dans les projets


28 - 30 mars 2018 Université de Nîmes
---


Colloque #USAGER2018


Colloque international de recherche en design organisé par Projet (EA 7447), Université de Nîmes

 

Dans le cadre des Entretiens Nîmes-Alès, l’équipe Projekt (EA 7447) de l’Université de Nîmes organise un colloque sur le concept d’usager en design. Précisons d’emblée que le terme usager est utilisé par convention alors même qu’il est soumis à critique dans la communauté scientifique des SHS. D’autres termes sont d’ailleurs apparus pour le désigner selon les approches et les domaines d’intervention : parties prenantes, bénéficiaires, personnes, citoyens, clients, individus, consommateurs, administrés, patients, acteurs, agents, sujets. Des contributions portant sur l’anthropologie et la terminologie même de l’usager sont particulièrement bienvenues. Au-delà des choix lexicaux, nous croyons que chaque définition est à décliner dans des contextes spécifiques. Plus particulièrement, ce sont les conséquences de l’adoption de l’une ou l’autre de ces figures - le plus souvent implicites - que nous souhaitons interroger. Pour cela, des apports trans- et interdisciplinaires sont nécessaires, notamment toute contribution relevant des disciplines ayant une tradition scientifique dans l’étude des usages, de la réception et de l’interprétation comme l’ergonomie, la sémiotique, l’anthropologie, l’ethnométhodologie, la sociologie, la phénoménologie, l’herméneutique, l’éthique, les sciences de l’information et de la communication et bien-sûr le design.

 

Lire la suite : AAC - La place de l'usager en design et son intégration dans les projets

 

 

 

 

Appel à articles pour le numéro 53 - Juin 2018

 

Digitalisation et recrutement

 

Perspectives informationnelles et communicationnelles

 

 

Coordination :

 

Isabelle Cousserand-Blin

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nathalie Pinède

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Maîtres de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’Université Bordeaux-Montaigne, chercheurs au MICA, EA 4426, Université Bordeaux-Montaigne.

En 2013, le numéro 44 de la revue Communication & Organisation, « Nouvelles formes de visibilité des individus en entreprise : technologie et temporalité »[1], abordait les problématiques de la visibilité dans les organisations à l’aune des dispositifs numériques. Dans un contexte de médiatisation accrue, l’affirmation d’une identité professionnelle s’inscrivait notamment dans une dimension normative de contrainte ou d’injonction. La mise en visibilité des individus au travail invitait à une réflexion sur les différentes modalités d’expression de la reconnaissance.

 

Lire la suite : AAC - Digitalisation et recrutement

 


 

 

Appel à contribution permanent

 

Vingt ans après leur création, les Cahiers du journalisme inaugurent une nouvelle série. Désormais coéditée par l’École supérieure de journalisme de Lille, l’Université Laval et l’Université d’Ottawa, celle-ci comprendra deux parties distinctes, accueillant, l'une des textes de réflexion argumentés, l'autre des articles scientifiques et notes de recherche. Les deux sections sont dès à présent ouvertes, selon les critères qui leur sont propres, aux contributions individuelles ou collectives, ainsi qu’aux propositions de dossiers thématiques.

Fondés à Lille en 1996 à l’instigation de Patrick Pépin et Pierre Bourdieu qui en signait le premier article, les Cahiers du journalisme ont au cours de ces vingt années accueilli les contributions de chercheurs de premier plan mais aussi veillé à favoriser l’expression de jeunes chercheurs, comme celle d’essayistes et de praticiens engagés dans la réflexion professionnelle sur le journalisme.

À l’occasion de la mise en place d’un nouveau partenariat éditorial rapprochant l’École supérieure de journalisme de Lille, l’Université d’Ottawa et l’Université Laval, en association avec le réseau Théophraste, la revue se remodèle afin de mieux contribuer au dynamisme des perspectives réflexives et scientifiques sur le journalisme sans pour autant confondre la spécificité de chacune de ces approches.

Lire la suite : AAC - CJ Appel permanent - Varia

 

 

 

Appel à contribution

 

Médias, terrorisme et conflit : pratiques et stratégies

 

En préparation de la nouvelle série des Cahiers du Journalisme, pour laquelle s’associent l’École Supérieure de journalisme de Lille, l’Université d’Ottawa et l’Université Laval, le présent appel à contribution vise à enrichir un dossier thématique consacré aux rôles des médias et des journalistes en temps de terrorisme et de conflits. Sous la direction de Marc-François Bernier, professeur titulaire au partement de communication de l’Université d’Ottawa, ce numéro s’inscrit dans le prolongement du colloque du Réseau Théophraste qui s’est tenu à Lille en novembre 2016. Il contiendra* des articles de recherche liés aux communications de Lille, en plus d’articles résultant du présent appel à communication.

* Les articles et notes de recherches hors-thème (varia) sont par ailleurs bienvenus, mais doivent être adressés directement aux éditeurs de la revue : editeurs.cahiers @ pressetech.org.

Lire la suite : AAC - CJ Médias, terrorisme et conflit : pratiques et stratégies

 

   8th Interdisciplinary Conference on Child and Teen Consumption

 

3 - 6 APRIL 2018 – ANGOULEME – FRANCE

 

 

“Cultural and Creative Industries of Childhood and Youth”

 

Organised by

The Research Centre for Human and Social Sciences and

the European Centre for Children’s Products of the University of Poitiers

 

Presentation

The interdisciplinary conference « Child and Teen Consumption » aims to facilitate in-depth dialogue between researchers from various disciplines: management, psychology, sociology, information and communication, anthropology, history, educational sciences, law, etc. An active interdisciplinary community has organised the seven previous conferences: the University of Poitiers (Poitiers University Business School) in 2004; the Copenhagen Business School in 2006; the Norwegian Child Research Centre (NOSEB) in 2008; Linköping University (Sweden) in 2010; the Universita Libera of Milan (Italy) in 2012; the Edinburgh University Business School in 2014; Aalborg University (Denmark) in 2016, website : http://www.en.cgs.aau.dk/research/conferences/ctc-2016.

Lire la suite : AAC - Cultural and Creative Industries of Childhood and Youth