Comment saisir cette réalité « informe » mais émergeante ? Quelles catégories mobiliser et produire pour agir en situation d’incertitude et de rationalité limitée ? Comment un espace de médiation entre multiples parties prenantes peut il se constituer par et avec la communication et permettre un agir concerté, alors que la crise révèle des conflits de rationalités ?

Le questionnement central se déploiera autour de la problématique d’une triangulation crise-organisation-communication et de ses corollaires, la prévention, gestion et capitalisation des connaissances. Les travaux attendus pour cette journée d’étude aborderont les aspects épistémologiques et méthodologiques de chacun des termes de la situation générique « crise et communication organisationnelle ». Pour aborder ce questionnement, crise et organisation seront à redéfinir spécifiquement dans leur lien à la communication.

Du point de vue épistémologique, les organisations et la société de l’information, de la communication et de la connaissance obligent à définir le nouveau contexte « organisation et crise » et supposent de revisiter l’épistémologie issue des actuels travaux francophones en communications des organisations. Les notions comme les « formes » organisationnelle et communicationnelle et leur soumission aux crises pourront être analysées suivant divers aspects tels que la gestion des risques et des conflits, ou celle des « compétences » en communication.

L’ « image » et la médiatisation de la crise, voulue ou non par les organisations, relativement au traitement de l’image sur Internet mais aussi par le Web 2.0 et ses irrépressibles « buzz », seront à considérer dans le contexte de crise. Des lors, qu’est-ce que la crise dans son émergence plus ou moins violente vient renforcer ou remettre en question de ces définitions de l’«organisation-communication » dans le champ du social, du lien et /ou de la déliaison? Qu’en est-il de la responsabilité de l’entreprise, de l’institution mais aussi de l’Etat dans les situations de crise et/ou d’anticipation de la crise ? 

Les propositions porteront sur la communication de crise et notamment sur les thèmes suivants :

·           Place de la communication de crise dans la communication organisationnelle. Existence d’une spécificité « crise » dans les processus de communication.

·           Crise, légitimité et confiance.

·           L’évolution de la communication de crise et la place des réseaux sociaux.

·           Les relations sciences de l’information et de la communication et sciences de gestion en communication de crise.

·           Responsabilité sociale d’entreprise, principe de précaution et communication de crise.

·           Le rôle de l’interne en communication de crise.

·           La communication de crise en entreprise, en collectivité publique et en ONG ; perspectives comparatives.

·           La mesure de la communication de crise.

 

Les propositions de communication, accompagnées d’un bref CV, sont à adresser sous forme électronique aux adresses suivantes :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Les réponses seront apportées au plus tard le 10 février 2011.