www.essachess.com

La communication et le sacré

Coordination du dossier :

Mihai COMAN (Université de Bucarest)

et Céline BRYON-PORTET (Université de Toulouse, LERASS)

 

La société moderne occidentale s’est caractérisée par une sécularisation progressive, un affaiblissement de la foi et des cadres institutionnels de la religion, qui firent dire à Nietzsche, à la fin du 19ème siècle, que « Dieu est mort »... Mais qu’en est-il du sacré ? Si l’on s’accorde à reconnaître que la sphère du sacré déborde largement celle du religieux, il semble nécessaire de décorréler les deux phénomènes. Face à ce que Max Weber appelait le « désenchantement du     monde », nombre de sociologues contemporains ont cru identifier un mouvement inverse de ré-enchantement, via une réapparition du sacré sous des formes diverses. Il semble donc nécessaire d’interroger la nature même du sacré, et plus particulièrement sa fonction tout à la fois cohésive (au niveau infra-groupal) et séparative (au niveau extra-groupal), ainsi que ses mutations éventuelles.

Ce numéro de la revue ESSACHESS – Journal for Communication Studies (revue indexée dans les bases de données internationales ProQuest CSA et EBSCO Publishing) se propose d’explorer deux orientations, distinctes mais complémentaires, visant à mettre en évidence, d’une part, le lien que le sacré entretient avec les nouvelles technologies, relatives notamment à ce que d’aucuns ont appelé la « société de l’information », et d’autre part, les rapports que le sacré cultive avec le phénomène communicationnel, tant au niveau interpersonnel qu’institutionnel. Le sacré, qui s’apparente généralement à des formes d’expression traditionnelles et se traduit par la mise en place de dispositifs symboliques (mythes, rites, symboles…), parvient-il à s’articuler avec le monde des mass médias et des NTIC ? Avec des outils tels qu’Internet, axés sur une temporalité synchrone et faisant naître un sentiment d’ubiquité, les individus peuvent-ils se réapproprier la dimension symbolique du sacré, axée sur une temporalité diachronique et soucieuse de transmettre des valeurs au plan intergénérationnel ? Par ailleurs, comment le sacré, qui crée des médiations verticales en offrant un sens transcendant, construit-il également des médiations horizontales, grâce auxquelles les hommes font « communauté » ? Comment s’opère aujourd’hui cette double communication, avec l’invisible et avec l’humain, dans les organisations (entreprises, institutions, grandes écoles…) ?

Pour ce numéro de la revue ESSACHESS nous attendons des contributions qui peuvent prendre la forme :

– d’études théoriques apportant de nouvelles orientations pour le débat dans la littérature spécialisée ;

– de recherches empiriques et d’études de cas.

Dates importantes :

– 5 juillet 2011 : soumission de la proposition d’article sous forme d’un résumé de 2000-2500 signes, espaces compris ;

– 15 juillet : notification des résultats ;

– 10 octobre 2011 : soumission intégrale ;

– 1er novembre 2011 : acceptation finale de l'article.

Les articles (d'environ 20000-25000 signes) peuvent être soumis en français ou en anglais et ils doivent être accompagnés d`un résumé en français et en anglais (200-250 mots), de 5 mots clés, des noms, affiliations, et adresses e-mail de tous les auteurs. Les articles et toute question doivent être adressés à :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les auteurs des articles acceptés seront avisés par e-mail. La revue sera publiée en décembre 2011.

icon communication et sacré (64.91 KB 2011-06-07 13:55:29)