Appel à communications
Le jeudi 13 décembre 2012
à PARIS se tiendra la journée de recherche
organisée par PROPEDIA - IGS, Le CIMEOS-3S (EA 4177), Institut de Gestion Sociale, Paris, Université de Bourgogne, Dijon
Richard DELAYE, Pascal LARDELLIER
sur le thème :


« L’engagement, de la société aux organisations »


De nos jours, pour quoi et pour qui s’engage-t-on ? Quelles causes, quelles valeurs, quels idéaux, ou quels objectifs, plus concrètement, sont les moteurs de l’engagement ? Quels sont les terrains de prédilection de l’action engagée : associations, entreprises, partis politiques ? Ou nouvelles « effervescences » militantes adeptes de la « démondialisation » et des réseaux sociaux ? Quels sont les cycles et les temporalités de l’engagement ? L’engagement est-il plutôt individuel, ou encore collectif ? Est-il de même consenti, obligé, ou toujours librement assumé ?

La journée de recherche 2012 de PROPEDIA/3S propose à des spécialistes de réfléchir autour de ce thème de l’engagement, notion féconde, polysémique, et aux multiples ramifications. Il s’agira d’abord d’interroger les définitions de l’engagement, dans des perspectives philosophiques et historiques. De même, les aspects juridiques, psychologiques, organisationnels, économiques, sociologiques, communicationnels et politiques de ce thème seront abordés en leurs différentes dimensions théoriques et pratiques, à travers des « terrains » et autres études de cas.

En fait, la vie peut être lue comme une série d’engagements successifs. Notre rapport à notre identité, à nos proches, aux institutions et aux organisations est en permanence travaillé par nos engagements, ou nos non-engagements, engagements par défaut, alors, et signe des temps qui prendrait acte du reflux historique de la notion d’engagement.

En tout cas, à une époque de crise (ou plutôt de recomposition) du couple, de la famille, du politique, de la citoyenneté et du lien social, une réflexion rigoureuse et sereine sur la notion d’engagement est cruciale ; cette journée interdisciplinaire, rassemblant des chercheurs de nombre de traditions de recherche, s’attachera à donner des clés pour repenser l’engagement ; nous y revenons : de nos jours, pour quoi, pour qui s’engage-t-on ? C’est à ces questions que nous répondrons collectivement, en donnant à cette réflexion d’abord théorique un écho pratique et des résonances citoyennes ; nous ajouterons pour conclure que nous nous y engageons.

Les chercheurs académiques représentant différentes traditions disciplinaires peuvent présenter des propositions de communication qui s’insèreront dans l’un des trois grandes ateliers suivants :
1- Les textes,
2- Les contextes
3- Les expériences organisationnelles de l’engagement : cas concrets

Des ateliers de doctorants seront également organisés afin que les jeunes chercheurs puissent présenter leurs travaux et articles.
A titre d’illustrations, pourront être traités les thèmes suivants :
- Les terrains de l’engagement : famille, association, parti, organisation et entreprise
- L’engagement et l’accountability
- L’engagement selon les cultures
- L’auto-engagement
- Cycles et temporalités de l’engagement
- La motivation dans l’engagement.
- La question des générations, l’immédiateté :
- Engagement, désengagement, réengagement en entreprise
- Le nouveau modèle d’engagement
- La crise de l’engagement
- Analyser l’engagement en termes législatifs
- Comment mesurer, évaluer l’engagement ?
- Le rapport intergénérationnel dans la conception de l’engagement
- La dynamique de l’engagement

Modalités de soumission et de sélection des propositions

Les propositions de communication, d’une page maximum, bibliographie comprise, doivent être adressées exclusivement par courriel à Simon BERLIERE (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) et Fadila BAKKAR-LETURCQ (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) pour le30 juin 2011 au plus tard. Elles peuvent être rédigées en français ou en anglais. Les auteurs devront préciser le titre provisoire de leur communication, la problématique, l'objet, le type de méthodologie et le terrain de leur travail ou les sources sur lesquelles ils s’appuient, s’il n'est pas lié à un terrain précis. L’examen des propositions sera confié aux organisateurs et au Comité scientifique du colloque. Chaque proposition fera l’objet de deux expertises, les organisateurs se réservant le droit de trancher dans le cas de deux appréciations divergentes.

icon Colloque engagement 2012 (790.19 KB 2012-06-03 19:13:54)