"THE MEDIUM IS THE MESSAGE "
Son – Image – Geste : une interaction illusoire ?

Arts plastiques, arts sonores, cinéma experimental, art numérique, audio-games.

Colloque International

Les 23, 24, 25 mai 2013 au Château de Plaisir

organisé par le laboratoire "Milieux, Médias, Médiations" (I3M), Université du Sud Toulon-Var

en coopération avec :

  • l’Institut "Arts, Créations, Théories, Esthétiques" (UMR8218) du CNRS, Paris
  • l’Institut "Arts Cultures et Technologie", Université de Montréal
  • l’Institut de Musicologie de l’Université de New York
  • (The Departement of Music at New York University)
  • l’Observatoire Musical Français (OMF - équipe d’accueil EA 206)
  • Université Paris-Sorbonne
  • le Conservatoire à rayonnement communal
  • de musique, de danse et d’art dramatique de la ville de Plaisir

icon The medium is the message - Son – Image – Geste : une interaction illusoire ? (Télécharger l'appel)

Argument du colloque

Le colloque proposé s’inscrit dans la continuité des manifestations organisées en 2011 par la ville de Plaisir et consacrées à diverses formes d’expressions artistiques fondées sur les échanges entre le sonore et le visuel. Nous voudrions cette année à la fois prolonger la problématique dans son développement actuel lié aux arts numériques et l’élargir en abordant aussi bien la question de la dialectique entre pensée musicale et pensée visuelle que celle de l'utilisation de ces approches dans l’enseignement de la musique.

Si la technologie est toujours allée de pair avec l’histoire de la musique, celle-ci s’est imposée depuis la seconde partie du vingtième siècle comme centrale en transformant radicalement notre appréhension du  son et de ses rapports aux composants visuels et au geste. Et ceci, sur de multiples aspects : apparition d’une nouvelle lutherie qui favorise de nouvelles esthétiques (musique concrète, électronique, spectrale, granulaire…), évolution de la représentation du sonore et du musical (partitions interactives…) qui favorise des pensées compositionnelles novatrices, rapprochement avec les autres pratiques artistiques (image, danse, théâtre, installation, environnement…) dans une optique d’intermédiation et de polyexpressivité ou encore transformation de la réception du sonore vers des situations médiatisées et individualisées (radio, disque, internet, baladeur…).

Cette rapide synthèse des transformations de notre rapport au son induites par la technologie montre que celle-ci se présente comme un milieu complexe produisant de nouveaux paradigmes en continuelles transformations. McLuhan (auquel nous rendons hommage dans notre titre) dans les années soixante a bien décrit les media comme des extensions des sens qui se rééquilibrent les uns les autres dans une écologie globale.  Ces médias transforment d’autant plus nos rapports au monde que les effets sur l’individu sont induits d’abord par les paradigmes technologiques qu’ils imposent, mais aussi par les contenus vehiculés (le médium est le message et les messages sont un massage). Cette approche est prolongée aujourd’hui par de nombreux auteurs comme :  Delalande, Tiffon, Cran, Sell, Volk.

Il s’agira pour nous d’interroger les influences et les rapprochements entre les pensées sonore et visuelle, tant dans une approche historique (rapports peinture/musique, langage de l’image et du son dans le cinéma) que dans la convergence actuelle des différentes pratiques artistiques dans le numérique, tout en mettant en avant l’impact de ses nouvelles pratiques sur l’enseignement musical.
Un langage multi-modal est-il vraiment en train de se constituer ? Si oui dans quelles conditions ? Quel sera l’apport de ces nouveaux outils dans l’enseignement artistique (musical, mais aussi graphique ou chorégraphique) ?

Des approches diverses, tant historiques, esthétiques et médiologiques que technologiques ou pédagogiques, seront les bienvenues.

 

 

Trois axes thématiques seront travaillés, correspondant chacun à une journée du colloque :

1- L‘interaction entre la pensée du sonore et la pensée du visuel  :

-    La question des universaux, des corrrespondances entre les arts, de la synesthésie, de la traduction...
-    La question de la représentation du sonore et des structures musicales : partitions graphiques et conceptuelles, visualisation du son...
-    Evolution et définitions des pratiques :  Intermédia, multimédia, hypermédia, mixedmédia , polyexpressivité...
-    Apports de la psychologie de la perception
-    Films et leurs effets des empreintes visuelles de la musique


2- L’émergence d’un langage multi-modal dans le numérique :

-    Art numérique
-    Multi-modalités et langages a-média
-    Rapports geste/image/son
-    Interactivité et générativité
-    Traitements temps-réel
-    Nouvelles organologies du sonore et nouveaux gestes musicaux
-    Interfaces a-musicologiques


3- Les enjeux pédagogiques des technologies numériques dans l’enseignement artistique :

-    L’emploi des médias dans la formation de l’imagination sonore, visuelle et musicale des enfants et des adolescents
-    Les méthodes d‘utilisation des médias interactif dans les modalités de la perception et l’acquisition du savoir musical (paysages et texture sonores, rapports de structurations musicales  et sociales...)
-    Le répertoire musical dans les programme des conservatoires
-    L’intégration de la  langue maternelle musicale dans l’enseignement artistique
Soumission des propositions

Les propositions des communications et des articles définitifs peuvent être soumis en français ou en anglais et sont à envoyer aux deux membres du comité d’organisation :
Lenka Stransky - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Hervé Zénouda - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Propositions de communications :
entre 3000 et 6000 signes  maximum (espaces compris) précisant le thème dans lequel la communication s’inscrit. Ce résumé inclura une présentation du contexte, de la problématique théorique et de la démarche méthodologique ainsi que  les informations suivantes :
- trois mots clés
- nom et prénom des auteurs
- statut et institution
- adresse électronique

Articles définifs :
entre 30 000 et 60 000 signes maximum (espaces compris). L’article sera accompagné des informations suivantes :
- trois mots clés
- nom et prénom des auteurs
- statut et institution
- adresse électronique




Evaluation des propositions

Les propositions de communications et des articles définitifs seront soumis à une sélection en double aveugle.

Les articles dans leurs versions définitives feront l’objet d’une publication collective.

Les articles non sélectionnés pour la deuxième phase de publication seront publiés dans des actes de colloques en version numérique.




Dates importantes

Réception des propositions :
15 octobre 2012
Acceptation des propositions :
15 décembre 2012

Journées de colloque : 23, 24, 25 mai 2013

Date de rendu de l’article définitif pour publication :
15 septembre 2013
Date d’acceptation de l’article pour publication :
15 novembre 2013

 


Comité scientifique

Michael Beckerman
Professeur, New York University

Philippe Bootz
Maître de conférences, Université Paris 8

Jean-Yves Bosseur
Directeur de recherche, CNRS

Nicole Brenez
Maître de conférences, Université Sorbonne Nouvelle -  Paris 3

Pierre-Albert Castanet
Professeur, Université de Rouen

Pierre Couprie
Maître de conférences, Université Paris-Sorbonne

Sylvie Douche
Maître de conférences, Université Paris-Sorbonne

Franck Dufour
Maître de conférences, University of Dallas

Michel Durampart
Professeur, Université du Sud Toulon-Var

Andrew Hugil
Professeur, De Montfort University, Leicester, UK

Jean Piché
Professeur, Université de Montréal

Danielle Pistone
Professeur, Université Paris-Sorbonne

Nicolas Pélissier
Professeur, Université de Nice

Paul Rasse
Professeur, Université de Nice

Franck Renucci
Maître de conférences, Université du Sud Toulon-Var

Lenka Stransky
Chercheuse associée, Université Paris-Sorbonne

Vincent Tiffon
Professeur,  Université de Lille 3

Hervé Zénouda
Maître de conférences, Université du Sud Toulon-Var




Comité d’organisation

Lenka Stransky
Conservatoire à rayonnement communal de la ville de Plaisir

Hervé Zénouda
Université du Sud Toulon-Var