5ème Congrès de l’AFS –  Nantes – 2 au 5 septembre 2013

 Appel à communications du Réseau Thématique

« Sociologie des médias » (RT 37)

 Construction, circulation, subversion des rapports de domination dans les médias ?

icon AAC AFS RT 37 (57.7 KB 2012-11-23 14:29:53)

Les dominations constituent le thème du 5ème congrès de l'AFS. Elles peuvent être définies comme un ensemble de rapports sociaux qui segmentent et hiérarchisent les individus et les groupes, structurent leur dissymétrie, et contribuent au figement tendanciel d’un « ordre social ». Cette question paraît pertinente à traiter en sociologie des médias pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elle permet d’interroger les médias au sens large (imprimés, audiovisuels et en ligne) du point de vue de leur structure organisationnelle en questionnant leurs modes de fonctionnement, les pratiques professionnelles et les processus de hiérarchisation et de discrimination qui y sont à l’œuvre. Elle autorise ainsi une réflexion sur les relations entretenues entre les acteurs des sphères liées aux médias, la définition voire l’institutionnalisation des figures d’autorité ou d’expertise ou encore les rapports de genre. Aborder les médias sous l’angle des dominations permet aussi d’ouvrir des discussions relatives à l’économie politique des médias et à ses enjeux sociaux. Ensuite, la question des dominations peut également être appréhendée par l’intermédiaire des contenus médiatiques, deux accès principaux sont alors possibles : d’une part, l’analyse de la représentation médiatique des formes de domination sociale permet de convoquer notamment les problématiques liées au genre, à la représentation des « groupes subalternes » ou aux formes de résistances ; d’autre part, la focalisation sur les contenus offre la possibilité de comprendre comment les médias contribuent non seulement à la circulation des normes sociales dans la sphère publique mais également à leur constitution, via notamment la prépondérance de certains programmes dans le paysage médiatique ou l’émergence de nouveaux dispositifs informationnels. Enfin, la question du (des) public(s), centrale en sociologie des médias, l’est particulièrement pour ce thème. Si les recherches concernant la domination des médias de masse sur la « foule » et leur influence sur l’opinion publique ont longuement été discutées, la question d’une possible influence médiatique reste d’actualité, que ce soit d’un point de vue politique, économique ou social. En effet, on accuse encore aujourd’hui les médias de produire un discours stéréotypé, orienté, susceptible de « construire » l’opinion publique, alors même que les nouvelles pratiques médiatiques tendent à déconstruire ce postulat. S’il n’est pas ici explicitement question de relation dominant-dominé, la question des dominations reste au cœur des réflexions sur les liens entretenus entre les médias et leur(s) public(s). Ceux-là apparaissent en effet comme des outils de communication ambivalents, capables d’entretenir une certaine stabilité des relations de dominations préexistantes dans la société mais, dans un même temps, d’incarner un instrument de résistance, voire de libération, par rapport à ces formes de dominations.

Axe 1 : La configuration des relations professionnelles dans les organisations médiatiques

Axe 2 : Les enjeux sociaux de l’économie politique des médias

Axe 3 : Usages des médias et effets de représentation

Modalités de soumission

Les propositions de communication (environ 5000 signes, espaces compris, bibliographie non comprise) devront comporter :

-une présentation de la problématique traitée et l’axe à laquelle elle se rapporte ;

-une présentation du terrain et de la démarche empirique mise en œuvre ainsi que du cadre théorique d’analyse mobilisé ;

-une bibliographie succincte.

Elles devront être envoyées par courriel au plus tard le  11 janvier 2013 à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et répondre aux normes suivantes :

-Nom, prénom du/des auteur-e-s

-Institution de rattachement

-Adresse mail

-Intitulé de l’axe dans lequel s’inscrit la proposition

-Titre de la communication

-Résumé de la proposition

Merci de bien vouloir indiquer en objet de votre message : « RT37 proposition »

Les propositions de communication feront l’objet d’une évaluation en double aveugle par les membres du comité scientifique.

Les auteurs seront notifiés des résultats de la sélection des propositions le 22 mars 2013.

Pour les propositions retenues, un résumé de 1500 signes sera demandé pour le livre du Congrès. Les textes définitifs (45 000 signes, espaces compris) devront être remis au plus tard le 1er juillet 2013.