Entre réflexif et prescriptif : Analyse des dispositifs d’apprentissage
et de formation des communicateurs
Colloque scientifique organisé dans le cadre du 81e congrès de
l’ACFAS
9 et 10 mai 2013,
Université Laval, ville de Québec


Responsable du colloque : Marc D. David, professeur, Université de Sherbrooke
Coresponsable : Valérie Lépine, maître de conférences, Université de Grenoble 2

AAC: icon Colloque ACFAS (210.75 KB 2013-01-07 15:12:49)

L’industrie des communications est en plein bouleversement, les nouvelles technologies de l’information appellent non seulement de nouvelles pratiques professionnelles, mais suscitent également débats et questionnements sur l’émergence de nouveaux métiers. Plus que jamais, universités, employeurs et associations professionnelles doivent saisir l’occasion de repenser les pratiques professionnelles en communication. Ces changements convoquent
l’observation empirique des pratiques, des nouvelles interactions entre ses acteurs et de la définition de celles-ci, tant sur le plan organisationnel que dans la mise en place de formations adéquates. Les évolutions et la dispersion en de nombreux domaines ou activités des métiers de la communication invitent à réinterroger le socle des compétences communes et des compétences spécialisées nécessaires à l’exercice de ces métiers.

En dépit des spécificités sectorielles (secteur humanitaire, associatif ; secteur des institutions publiques ou gouvernementales ; secteur marchand) ou techniques (événementiel, édition, web, etc.) quelles lectures et quelles structurations en termes de dispositifs de formation peut-on faire des acquisitions ou des postures théoriques, méthodologiques et pratiques qui contribuent au professionnalisme des acteurs en charge des communications
organisationnelles ? Le travail de structuration de la professionnalisation à travers des dispositifs de formation est-il (et doit-il être) élaboré en lien avec celui de définition des référentiels de métiers auxquels les employeurs peuvent faire appel pour définir les missions qui seront confiées aux futurs professionnels ? Toutes ces questions invitent à réfléchir à l’articulation, dans un domaine particulièrement exposé à des évolutions rapides, entre pratiques professionnelles et formation.

Dans cette seconde édition, le RESIPROC (Réseau international de recherche sur la professionnalisation des communicateurs) souhaite approfondir la question de l’apprentissage et de la formation des communicateurs.

Propositions
Les propositions de communication doivent être envoyées par courriel, en format Word (.doc) ou PDF à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avant le 25 janvier 2013 et tiendront compte des éléments suivants :
- le nom des auteurs et co-auteurs avec les renseignements d’affiliation (prénom, nom, statut, institution ou organisation) de même qu’une courte notice biographique pour chacun;
- les coordonnées des auteurs et co-auteurs (adresses, courriel, téléphone, etc.);
- un titre de 180 caractères maximum, espaces compris;
- une liste de cinq mots clés;
- un résumé d’environ 3000 caractères, espaces compris, plus une bibliographie.
Les propositions de communication feront l’objet d’une évaluation en « double aveugle » par les membres du comité scientifique.