81ème Congrès de l’ACFAS
Université Laval, Ville de Québec
Appel à communication
L’ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions
Dates : Mardi 7 – Mercredi 8 mai 2013

AAC: icon ACFAS Ethnographie organisationnelle (316.62 KB 2013-01-07 15:37:47)

Les travaux de recherche relevant de l’ethnographie organisationnelle ont contribué à explorer, au quotidien, les pratiques des acteurs, et plus précisément de « voir les organisations de l’intérieur » (Laude, 2012) que ce soit des écoles/universités, des musées, des entreprises privées, des hôpitaux, des organisations gouvernementales ou non (Kunda, 1992; Orr, 1996; Grosjean & Lacoste, 1999; Van Hulst 2008). Dans bon nombre de travaux, l’ethnographie organisationnelle est associée à une immersion prolongée au sein d’une communauté, d’une organisation aux frontières claires, à de l’observation participante ou non au sein d’un service ou d’un département, etc. Or, les organisations contemporaines se complexifient et il n’est pas rare aujourd’hui de voir émerger des « communautés de pratique » qui transcendent les territoires professionnels, des réseaux de coopération entre des entreprises privées, entre des organisations de soins qui bousculent les frontières de l’organisation. Évoluant dans un environnement mouvant et incertain, les organisations sont devenues de plus en plus complexes, fragmentées, dispersées (Czarniawska, 2007) et reposent sur « un mode de coordination plus distribuée des activités, elle aussi, plus distante, plus immatérielle, moins contrôlable » (Borzeix & Cochoy, 2008). Pour tenter de saisir et comprendre toute cette complexité, les chercheurs adoptent une conception dynamique de l’organisation (Langley & Tsoukas, 2010), celle-ci apparaissant alors comme le produit d’un travail continu d’organisation (Terssac & Lalande, 2002) ou d’« organizing » (Czarniawska, 2009). Ainsi, l’objectif est de comprendre comment une organisation se constitue, évolue, se transforme, innove, apprend, négocie ses tensions internes et parfois s’effondre, en se positionnant au coeur de l’action, au coeur de l’organisation. Les chercheurs font alors l’hypothèse que la compréhension des pratiques effectives des acteurs organisationnels, de la manière d’agir et d’être d’une organisation passe par un travail de type ethnographique.

Soumission d’une proposition :
Toute proposition de communication devra être envoyée à l’adresse courriel suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. au plus tard le 14 janvier 2013. La proposition devra être rédigée en français et comprendre les éléments suivants :
1. Sur une première page (Anonyme)
- Le titre de votre communication
- Un résumé (10 lignes maximum) en format Times New Roman, caractère 12 et interligne simple
- 4-5 mots clés
2. Sur une seconde page
- Le nom du ou des auteur(s), adresse postale, numéro de télécopieur, numéro de téléphone, courrier électronique, le statut, département, établissement de rattachement de(s) auteur(s)
3- Sur une troisième page, la proposition de communication doit comprendre :
- Une proposition de 6000 signes espaces compris (maximum) en format Times New Roman, caractère 12 et interligne simple
- Un plan de la communication
- Les références bibliographiques mobilisées
Les propositions de communication feront l’objet d’une évaluation en « double aveugle » par les membres du comité scientifique. Les communications sélectionnées seront réparties en ateliers thématiques.
Décision du comité scientifique : 15 Février 2013