Appel à communication - Journée d’Etudes REPLIC
« Normes communiquées, normes communicantes :
assignations, déviances et négociation »
En partenariat avec L'Espace Histoire-Image de la ville de Pessac
Jeudi 6 juin 2013

Émancipatrice et facteur d’ouverture démocratique pour les uns, « marketinisée » et dépossédée de sa dimension informationnelle pour les autres, la communication occupe une place centrale dans les imaginaires de nos sociétés contemporaines. Ces discoursalternativement libérateurs ou alarmistes ne sauraient pourtant préjuger de la complexité des phénomènes communicationnels. Qu’il s’agisse des médias ou de la communication organisationnelle, les situations de communication s’articulent autour de dispositifs(Foucault) spécifiques. Ceux-ci présentent néanmoins une qualité commune que rappelle l’approche pragmatique caractéristique des Sciences de l’Information et de la Communication.
Ces dispositifs communicationnels sont le produit d’actes d’énonciation adressés à des destinataires dans un contexte social situé. L’insertion des dispositifs communicationnels dans un tissu social nous permet dès lors d’effectuer deux observations. D’une part, ces dispositifs sont structurés par les rapports sociaux. D’autre part, les dispositifs communicationnels sont maillés de représentations sociales. Ces représentations présupposent un référentiel partagé aux différents échelons du processus communicationnel. Elles définissent un « contrat de lecture » (Charaudeau) ou du moins une « promesse » (Jost) qui visent à l’intelligibilité des contenus et des échanges. En ce sens, toute communication est porteuse d’une dimension normative.
Avant de s’interroger sur la notion de norme dans le champ des Sciences de l’Information et de la Communication, il convient d’expliciter le fonctionnement de celle-ci. La norme se construit sur un mode itératif. Elle existe au travers de sa répétition. « La norme procède de la fréquence de son apparition : par là est révélé son caractère productif. » (Brugère & Le Blanc). Elle s’inscrit aussi dans un dispositif communicationnel qu’il faut prendre en compte et interroger. En effet, en tant qu’espaces de médiations, les dispositifs communicationnels sont à la fois porteurs de normes et structurés par des normes.

Envoi des propositions
Rédigées en français ou en anglais, les propositions de communication de 300 mots maximum comporteront un titre et seront accompagnées de mots-clés, de quelques références bibliographiques ainsi que d’une présentation de l’auteur de 5 à 10 lignes. Ellesseront envoyées à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , avant le 20 mars 2013.

Calendrier
20 mars 2013 : date limite d’envoi des propositions
30 avril 2013 : réponse aux communicants
6 juin 2013 : journée d’études

icon AAC Normes REPLIC (776.63 KB 2013-02-01 14:12:50)