Colloque Communication & changements sociaux en Afrique 3
Tic, industries culturelles et industries créatives : appropriation sociale et diversité culturelle
10-11-12 avril 2014

Appel à communication complet : icon AAC Gresec Douala (88.65 KB 2013-03-27 12:17:39)


A l’initiative conjointe du  Département de communication de l’Université de Douala et du Gresec (Université Stendhal Grenoble 3)

Sous le parrainage de l’Unesco

Avec le soutien de l’IFASIC (Kinshasa, RDC), l’IPERMIC (Université de Ouagadougou, Burkina Faso), la Faculté des sciences de la communication (Université de Malaga, Espagne), l’ISPI (Université de la Manouba, Tunis), le CERCOM (Université d’Antananarivo, Madagascar), le LABSIC (UniversitéParis13, France), l’AUF, l’association Culture et Développement, le réseau Orbicom des chaires Unesco en communication, le Conseil scientifique de l’Université Stendhal.

Ce colloque fait suite à un premier colloque « Communication et changement social en Afrique et dans les Caraïbes » centré sur le concept du développement et organisé à Douala en avril 2006, dont les meilleures communications ont été publiées après nouvelle sélection scientifique dans la revue Les Enjeux de l’information et de la communication en supplément 2009, (http://w3.ugrenoble3.fr/les_enjeux) et à un deuxième colloque « Communication et changement social en Afrique : le rapport McBride trente ans après », organisé à l’Institut de la Communication et des Médias (Université Stendhal) en janvier 2010, qui a lui aussi donné lieu à publication après sélection scientifique des meilleures communications dans la revue Les Enjeux (http://w3.ugrenoble3. fr/les_enjeux).

Faiblement connecté au reste du monde, en mal d’investissements et d’infrastructures, pendant longtemps, le continent africain a été considéré comme un laissé-pour-compte dans le mouvement d’émergence et de développement des Techniques d’information et de communication. Une opinion assez généralement partagée qui se traduit aussi par un manque d’intérêt de chercheurs européens, notamment en sciences de l’information et de la communication, pour étudier les industries culturelles & créatives ainsi que les Tic dans le contexte africain, au moment où le continent semble sur ces terrains attirer de nouveaux acteurs émergents (soft power chinois et qatari, inversion des flux migratoires Europe vers Afrique, notamment portugais…). Certes, de plus en plus d’universitaires africains, et pas seulement expatriés, produisent des travaux dans ce domaine. Cependant, ces travaux peinent à se diffuser et à être discutés alors qu’il existe des indices de plus en plus forts provenant de sources et d’horizons divers (médias, études académiques, organismes internationaux) soulignant que non seulement l’Afrique devient de plus en plus connectée, mais aussi, et peut-être surtout, que ses différents types d’acteurs, aussi bien institutionnels qu’individuels, font preuve d’une créativité et d’inventivité hors du commun pour s’approprier des technologies de l’information et de la communication dans les contextes (culturels, politiques, technologiques, sociaux…) spécifiques à ce continent.

Ce colloque se donne pour objectif de contribuer à combler ce manque en privilégiant surtout les recherches reposant sur une solide connaissance de terrain pour pouvoir dégager une vision plus globale des spécificités du continent africain dans toute sa diversité en ce qui concerne le domaine des Tic ainsi que des industries culturelles et créatives. Il a pour but également de rapprocher les travaux de chercheurs investis sur ce terrain en Afrique, mais dont les appartenances linguistiques héritées de l’histoire coloniale (française, anglaise, espagnole, portugaise) n’ont pas véritablement facilité jusqu’ici les confrontations scientifiques.

Calendrier :
 Date limite d’envoi des propositions de communications : 13 mai 2013 à ces deux adresses :
· Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
· Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 Retour (acceptation ou refus) du conseil scientifique du Colloque : 1er juillet 2013
 Date limite d’envoi des communications rédigées (30 000 signes maximum) selon des
normes éditoriales indiquées aux auteurs : 25 octobre 2013
 Lecture par le conseil scientifique, et retour éventuel aux auteurs pour modifications,
compléments et corrections : 15 décembre 2013
 Date limite de renvoi des articles modifiés et corrigés : 20 février 2014
 Mise sur site des communications : mars 2014