La télévision en transition : Nouveaux contextes et nouveaux défis
Colloque de l’Institut de Presse et des Sciences de l’Information (Avril 2016)
Appel à communication

 

Appel à communication complet : La télévision en transition

L’Institut de Presse et des Sciences de l’Information (IPSI) organise en collaboration avec la Fondation allemande Konrad Adenauer un colloque international dédié à la thématique de télévision ; objet d’étude à la fois complexe et interdisciplinaire. Complexe de par son caractère tridimensionnel : il est « simultanément une industrie, un ensemble de textes audiovisuels, et une expérience socioculturelle » (Dahlgren, 1995, p.25) . Objet d’étude Interdisciplinaire, dans la mesure où son exploration nécessite des points de vue croisés et des approches diversifiées et complémentaires où différents champs interfèrent (sciences de l’information et de la communication, sociologie, économie, sciences politiques, anthropologie, etc.).
Par ailleurs ce sujet de recherche est sans cesse traversé par une perpétuelle mutation au gré des évolutions sociale, économique, politique, professionnelle, mais aussi et surtout au gré des innovations technologiques dont chaque rencontre avec le média-télévision implique des transitions vers de nouveaux modèles (économiques, organisationnels, etc.), de nouvelles pratiques et de nouvelles perceptions de la télévision. Face aux différents défis, le système télévisuel doit mettre en place des stratégies pour assurer son développement. Ainsi, il s’agissait de penser la télévision, en tant qu’objet d’étude en construction permanente et évolutive.  
Dans les sociétés arabes, les mutations de la télévision sont rapides et significatives. Elles touchent le modèle économique, le type de propriété (publique, privée) le mode du financement, la thématique des chaînes de télévision (généraliste, spécialiste), le cadre de régulation, etc. En effet, ces mutations sont liées à des conjonctures très particulières comme une situation incontrôlable (avènement des chaines satellitaires au milieu des années 1990, d’internet et plus tardivement des réseaux sociaux en ligne), un vide informationnel pendant certains moments de crises (guerres, révolutions…), de nouvelles logiques du marché (entrée d’acteurs privés, concentration des entreprises  médiatiques), assouplissement ou renversement de la situation politique, etc.
L’exemple des mutations télévisuelles dans les pays du « printemps arabe » est fort intéressant dans ce sens. Non seulement il réunit la plupart des conjonctures de mutation déjà citées, mais encore il met à notre disposition un cas d’étude où la transition impulsée par l’évolution technologique est doublée par une transition conjoncturelle (liée aux « révolutions »). Enfin ce contexte aboutit à un regain d’actualité des problématiques liées à la télévision non seulement dans le monde arabe, mais de surcroit  à travers le monde.

MODALITES DE SOUMISSION DES PROPOSITIONS DE COMMUNICATION
Les propositions comporteront les éléments suivants
- Une page de garde comportant les coordonnées : nom, courrier électronique, université, l’axe et le titre de la communication.
 - Une proposition de contribution entre 1500 à 3000 signes maximum (espaces non compris).
- Une liste bibliographique indicative (une page).

CALENDRIER
 - 15 Décembre 2015 : Date de soumission des résumés
 - 15 Janvier 2015 : Décision sur les résumés retenus
 - 15 mars 2016 : Date finale de réception des articles
-  07 et 08 Avril 2016 : Date d’organisation
Les propositions de communications et les textes définitifs sont à envoyer par courriel à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.