Émotions, dispositifs et organisations : quelles finalités, quels engagements, quelles dynamiques ?

Coordination : Fabienne Martin-Juchat, Thierry Ménissier et Valérie Lépine | Appel à article complet pour l N°14 de la RFSIC à paraître le 31 août 2018

L’objectif de ce dossier de la Revue française des sciences de l’information et de la communication est à la fois de faire le point et d’ouvrir des perspectives sur les manières dont sont pensés la place et le rôle des affects au sein des organisations, lorsqu’on les envisage en lien avec le déploiement des idéologies, des techniques et des dispositifs de gestion du social. Un large champ de recherches se déploie de l’analyse critique des logiques d’instrumentalisation, de normalisation et de marchandisation des affects via les dispositifs (Martin-Juchat, Staï, 2016 ; Pierre, Alloing, 2017) à celle de la dynamique affective au sein des organisations engendrée par ces dispositifs (Ribert-Van De Weerdt, 2011, Roux, 2013), un champ dont la prise en compte permet de questionner les relations entre les dispositifs organisationnels concernant les émotions et les finalités qu’ils servent, explicitement et implicitement, les engagements qu’ils induisent, les dynamiques actionnelles et communicationnelles qu’ils permettent.

Il nous importe dans le cadre de ce dossier :

  • de comprendre dans l’histoire des discours et des pratiques pourquoi et de quelles manières l’affect est devenu un objet socialement et sémiotiquement construit par les acteurs au sein des organisations 

  • de saisir en quoi cette mise en signes des affects est historiquement marquée, engageante ou non et révélatrice de certaines dynamiques socio-politiques et/ou anthropologiques ;

  • d’examiner l’hypothèse que ces dynamiques, finalités, dépassent les frontières organisationnelles.

VOIR AAA COMPLET EN PJ - Les articles rédigés sont à remettre pour le 1er avril 2018.
http://journals.openedition.org/rfsic/3508