Appel à communications

3e Journée d’étude du GREPs
Groupe de Recherche sur les Écrans et leurs Publics


Publics des plateformes
Usages du streaming audiovisuel & de la vidéo à la demande


Vendredi 14 décembre 2018
Maison de la recherche de Paris 3, salle Claude Simon

 

date limite : 15 septembre 2018

Le taux d’équipement des ménages en matière de smartphone, tablette et ordinateur ne fait ces dernières années qu’augmenter, concurrençant l’écran traditionnel de l’audiovisuel domestique, celui du poste de télévision. Dans ce contexte de multiplication des écrans connectés, le streaming est en train de s’imposer comme l’un des modes de consommation privilégiés des contenus audiovisuels. L’offre légale comme illégale s’est accrue et les plateformes se sont multipliées. Qu’elles reposent sur la dynamique collaborative du web et le partage de vidéos (YouTube, Dailymotion, etc.), la télévision de rattrapage et le contournement du flux grâce au replay (Pluzz, MyTF1video, M6replay, etc.), la vidéo à la demande à l’acte (Filmo TV, Cinémas à la demande, iTunes Store, Imineo, etc.) ou par abonnement (Netflix, CanalPlay, OCS, etc.), ces plateformes produisent des contenus inédits ou exploitent des objets préexistants, mais proposent en majorité la lecture directe des contenus émis par les plateformes grâce à un player intégré, sur le principe du streaming vidéo.


L’usage de ces technologies accompagne des changements dans les habitudes des spectateurs, en termes de consommation comme de publicisation des jugements, qui bouleversent progressivement les pratiques des publics du cinéma et de l’audiovisuel. Malgré la centralité de ces usages, la position symbolique ambiguë de ces acteurs économiques, en partie exclus pour leur position dans la chronologie des médias et valorisés par un imaginaire « startup », a eu tendance à générer des discours binaires, favorisant autant le fantasme d’un « public-enfant » jeune, addict, peu cultivé, zappeur et pirate, que l’imaginaire « démocratique » d’un accès instantané à des oeuvres « exigeantes » jusque-là noyées dans la « culture de masse ».


Dans ce contexte, les spectateurs et spectatrices de ces plateformes semblent insaisissables, malgré les données massives recueillies à leur sujet. Si les big data et autres traitements algorithmiques permettent à ces plateformes de mieux connaître les tenants de cette consommation au point d’adopter un rôle de prescripteur de contenu, la multiplication des chiffres et variables a tendance à écraser les spécificités individuelles. La multiplication de ces données et discours conjuguée à un accès difficile aux situations d’expérience et d’usage effectives tend ainsi à noyer ces publics par un effet d’exposition à éclipses.

Cette troisième journée d’étude du GREPs (Groupe de Recherche sur les Écrans et leurs Publics) portera sur les publics du streaming au croisement des descriptions quantitatives, de l’imaginaire collectif qu’ils charrient et des usages effectifs de ces plateformes de diffusion. La journée se propose donc d’interroger les discours et les représentations autant que les usages des publics des plateformes dans une perspective large et interdisciplinaire.

 

Modalités de réponse


Les propositions de communication, d’une longueur de 3000 signes maximum, sont à envoyer par mail en PDF aux trois membres du comité d’organisation avant le 15 septembre 2018. Elles seront accompagnées d’une notice biobibliographique de l’auteur·rice, précisant son statut et son rattachement institutionnel. Toutes les propositions seront expertisées par deux membres du comité scientifique.


Comité d’organisation


• Camille Beaujeault (Cerhec, HiCSA, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

• Chloé Delaporte (RIRRA 21, Université Paul Valéry - Montpellier 3)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

• Quentin Mazel (IRCAV, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Comité scientifique


• Camille Beaujeault (Cerhec, HiCSA, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
• Michael Bourgatte (EA « Religion, Culture et Société », Institut Catholique de Paris)
• Claire Chatelet (RIRRA 21, Université Paul Valéry - Montpellier 3)
• Chloé Delaporte (RIRRA 21, Université Paul Valéry - Montpellier 3)
• Manuel Dupuy-Salle (ELICO, Université Lumière Lyon 2)
• Dimitri Vezyroglou (Cerhec, HiCSA, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
• Kira Kitsopanidou (IRCAV, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3)
• Sarah Lécossais (LabSIC, Université Paris 13)
• Quentin Mazel (IRCAV, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3)
• Olivier Thévenin (CERLIS, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3)
• Louis Wiart (Université libre de Bruxelles / LabSIC, Université Paris 13)


Partenaires et soutiens


La journée d’étude est organisée par le GREPs (Groupe de Recherche sur les Écrans et leurs Publics), avec le soutien du Labex ICCA – Industries Culturelles & Création Artistique, de l’IRCAV (EA 185, Institut de Recherche sur le Cinéma et l’Audiovisuel, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3), de l’École Doctorale Histoire de l’Art (ED 441) de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et du RT14 (Arts et culture) de l’Association Française de Sociologie.