AAC - Perspectives critiques et approches inductives

Appel à contribution : Perspectives critiques et approches inductives


Directeurs du numéro de la revue Approches inductives :
Jason Luckerhoff, Éric George et Oumar Kane
 
La date limite pour soumettre un texte est le dimanche 16 avril 2017.

-------------------------


Les approches inductives accordent la priorité au terrain, aux observations et à l’inattendu dans la perspective d’inscrire toutes les constructions de connaissances dans une démarche empirique. Dès 1967, chez Glaser et Strauss, il est cependant clair que des concepts théoriques peuvent être utilisés au départ de la recherche inductive pour orienter le regard ; certains parlent alors de concepts sensibilisateurs. D’un autre côté, la démarche critique est souvent fondée sur un regard qui accorde une importance considérable à l’abstraction. Le terme « critique » renvoie même très souvent, en sciences sociales, à la théorie spéculative issue des réflexions des penseurs de l’École de Francfort et marquée tant par une visée interdisciplinaire que par la place centrale que la philosophie (sociale) y tient. On a longtemps reproché aux théoriciens critiques des première et deuxième générations de l’École de Francfort de ne pas laisser parler suffisamment le terrain.

Aujourd’hui, certains chercheurs qui se revendiquent de l’École de Francfort contestent l’affirmation selon laquelle la recherche produite par les francfortistes serait d’ordre spéculatif et éloignée de toute empirie. Du côté des Cultural Studies, émerge l’argument selon lequel si plusieurs travaux de l’École de Francfort ont effectivement été marqués par le fait que ses membres adoptaient une position trop éloignée de la critique qu’ils étudiaient, les chercheurs critiques contemporains sont, à l’opposé, souvent trop immergés dans la culture qu’ils étudient et s’avèrent incapables de maintenir une distance critique avec celle-ci. Il existe donc actuellement des chercheurs situés dans différents espaces de production scientifique qui tentent d’articuler des travaux accordant une importance conjointe au terrain et à la théorie. Ils doivent à cet égard faire face à un certain nombre de questionnements importants : Comment peut-on fonder épistémologiquement un rapprochement entre deux perspectives souvent présentées comme opposées et qui se sont historiquement construites l’une contre l’autre? Ce rapprochement doit-il obéir à une logique séquentielle aux fins d’ordonnancement entre les diverses étapes dans la recherche? Quel rapport le fait de travailler en équipe ou individuellement entretient-il avec un possible positionnement critique? Demeure-t-il pertinent de parler d’approches inductives à partir du moment où il y a un travail d’abstraction important? Quel est le rapport de différence ou d’opposition entre la dialectique critique et la démarche phénoménologique? Quelle parenté la méthode dialectique entretient-elle avec les démarches inductives? Le fait d’accorder une importance centrale à la perspective de laisser « parler le terrain » ne contribue-t-il pas à fonder une « autre » critique distincte de la critique traditionnelle? Les entretiens en profondeur à partir du vécu sont-ils des dispositifs valables pour les recherches critiques? Les entretiens ethnographiques destinés à mieux comprendre les pratiques des acteurs peuvent-ils valablement servir une démarche critique? Voici, parmi d’autres, quelques questionnements qui sont soulevés par la thématique de cet appel à textes pour un numéro de la revue AI qui portera sur « Approches critiques et approches inductives ». Les directeurs du numéro sont intéressés par les contributions empiriques, méthodologiques, épistémologiques et critiques et sont ouverts aux propositions interdisciplinaires.

-----------------------

La revue Approches inductives est une revue savante francophone qui réunit des articles évalués par les pairs portant sur l'induction en méthodologie du travail intellectuel, c'est-à- dire dans les enjeux méthodologiques de la recherche scientifique et les enjeux pédagogiques reliés à la construction des connaissances. Les contributions empiriques, théoriques, historiques, conceptuelles et critiques concernent le projet épistémologique qui renverse, en quelque sorte, l'ordre traditionnel de la démarche hypothético-déductive. Une approche inductive, autant en recherche qualitative qu'en recherche quantitative, consiste à donner priorité aux données, à l'expérience vécue, au terrain, pour ensuite avoir recours aux savoirs constitués dans un processus de construction de connaissance. De plus, la revue est résolument interdisciplinaire. Les approches interdisciplinaires favorisant un certain scepticisme méthodique invitent les chercheurs à se référer à des perspectives et à des paradigmes différents, ceux-ci étant généralement dans une relation critique réciproque. La revue s'adresse aux chercheurs, aux étudiants universitaires des cycles supérieurs et aux intervenants concernés par les objets de recherche abordés dans les articles.

Pour les directives aux auteurs, consulter le site web : http://www.uqtr.ca/revueai

Échéance : les auteurs intéressés à soumettre un texte doivent le faire par courrier électronique au plus tard le dimanche 16 avril 2017 à l’adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour toute question, veuillez communiquer avec la direction de la revue : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour avoir cet appel à textes en version pdf : https://oraprdnt.uqtr.uquebec.ca/pls/public/docs/GSC284/F_67688737_Appel___textes_7.pdf