Espace Public Contemporain - B. Miège

Considéré depuis les cités grecques et les Lumières comme indissociable du fonctionnement des régimes démocratiques ou de l’avancée de la démocratie, l’espace public est en permanence le lieu de controverses et de beaucoup d’incompréhensions. C’est une notion qui divise, autant les responsables politiques, les publicistes que les universitaires. Faut-il la réduire aux (nouveaux) espaces de sociabilité, à la scène politique ou même aux espaces urbains, favorisant les échanges ? Ou s’organise-t-elle toujours autour du débat public, de l’échange argumenté d’idées et de leur publicisation ?

Cette dernière option est celle de l’auteur qui rediscute les fondements de la notion ; dans ce but s’il prend appui sur les propositions successives de Jürgen Habermas, il les critique et s’efforce de les prolonger. L’auteur fait également appel aux méthodes d’enquêtes et de recherche des sciences sociales, et donc à des travaux de terrain pour mettre en correspondance l’espace public, ou plutôt les espaces publics, avec des mutations contemporaines. Enfin, il montre combien il est important, du point de vue réflexif mais aussi dans l’action, de distinguer les espaces publics partiels, qu’il qualifie de sociétaux, de l’espace public politique.
Avec les contributions de Roger Bautier et d’Hélène Romeyer.

Annonce de cette parution :

icon Espace Public Contemporain - B. Miège (237.6 kB)