Parution - Impensé informatique

L’impensé informatique,

Critique du mode d’existence idéologique des technologies de l’information et de la communication, Volume 1, les années 1970-1980

Les Editions des archives contemporaines, 234 pages

Par Pascal Robert

Dire qu’il existe un « impensé informatique » ce n’est pas dire qu’un silence serait tombé sur l’informatique. C’est dire que ce qui est en question c’est la possibilité même de la questionner dans ses enjeux de société. Autrement dit, soutenir l’existence d’un tel impensé c’est montrer que cette possibilité s’est refermée, sinon totalement, du moins suffisamment pour que le questionnement reste marginal/marginalisé (voire, marginalisant) et n’inquiète guère l’informatique telle qu’elle se fait. On peut s’en réjouir. On peut également s’en inquiéter et essayer de comprendre ce qui se passe. Il s’agit dès lors de s’interroger sur les conditions de possibilité et les modalités d'exercice de ce dispositif de verrouillage.

Par quels mécanismes sociaux en vient-on à bloquer le processus du questionnement, alors même que notre démocratie devrait justement fonctionner sur le mode du doute et de la question ? L’enjeu politique se révèle dès lors considérable puisqu’il s’agit aussi de comprendre comment peuvent se construire et s’imposer des évidences qui résistent à la critique, quand elles n’en viennent pas à la disqualifier voire à en oblitérer le site. Ces mécanismes sont d’abord discursifs, car c’est à travers le discours que se révèlent et se construisent les catégories à travers lesquelles notre société se représente ses techniques et singulièrement son informatique et ses TIC : mobilise-t-on les notions de « société » ou d’homme, développe-t-on une approche en termes politiques ou moraux, valorise-t-on la centralisation ou la décentralisation, comment pense-t-on la rationalisation ou la sécurité technique, comment intervient le droit, une idéologie de la communication est-elle à l’œuvre, quel rapport veut-on construire entre technique et pouvoir…voilà quelques-unes des questions que met en scène le corpus d'articles de presse qu'interroge cet ouvrage.

Il existe ainsi un techno-discours global en ce sens qu’il parcourt la société en son entier ou résonne en elle. Il n’offre pas forcément les clés d’une meilleure compréhension des enjeux de société de l’informatique. Il permet peut être, au contraire, de ne pas les poser comme question légitime –ou si peu et si difficilement. Bref, il pose le cadre du mode d’existence idéologique de l’informatique. C’est tout l’enjeu de ce livre que d’essayer d’en décrypter le mode de fonctionnement et de l’interpréter.

Pascal Robert est professeur en sciences de l'information et de la communication à l'ENSSIB/Université de Lyon et membre du laboratoire Elico. Il a récemment publié Mnémotechnologies, une théorie générale critique des technologies intellectuelles, Paris, Hermès, 2010.

icon Impensé informatique (252.74 KB 2012-12-10 12:34:52)