Parution - QDC 25

Questions de communication / 25


Nancy, Éditions universitaires de Lorraine, 2014, 470 pages (20 euros)

Commander : http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100783080

En savoir plus : http://questionsdecommunication.revues.org/

Fondée sur le pluralisme, Questions de communication suscite des débats sur les concepts ou les méthodes de la recherche dans les domaines de l'information et de la communication. À raison d'un thème par numéro semestriel, la revue favorise l'approfondissement et le renouvellement des approches par le croisement de contributions faisant référence à différentes traditions. Enfin, par l'attention à une dimension internationale, elle vise un accroissement heuristique de la circulation des connaissances et de la dynamique comparative, notamment par les recensions d'ouvrages français et étrangers.


Dès parution, l'introduction du dossier thématique, les notes de lecture, la composition du comité de lecture et la liste des livres reçus sont librement accessibles en texte intégral.

SOMMAIRE

Dossier : La ville, une œuvre ouverte ?

Hervé Marchal, Jean-Marc Stébé – La communication inhérente à la nouvelle condition urbaine
Olivier Chadoin – « Les formes informent » : le retour du symbolique dans la fabrique de la ville néolibérale

Bruno Cousin – Milan : Silvio Berlusconi et la promotion de nouveaux quartiers pour les classes supérieures

Pierre Hamel – Leçons de démocratie urbaine

Philippe Hamman – Repenser la ville à l’heure des injonctions au développement durable

Paul Arnould, Yves-François Le Lay – La ville et ses doubles

Sandro Cattacin, Mary Leontsini – Mobilités territoriales, médiations associatives et mémoires urbaines

Julien Damon – Chiffres, approches et paradoxes de la pauvreté urbaine

Échanges

Béatrice Fleury, Jacques Walter – Les cultural studies en débat

Frédéric Darbellay – Interdisciplinarité, transformation disciplinaire et pensée dialogique

Hervé Glevarec – Les cultural studies sont-elles des paradigmes ? Communauté paradigmatique et épistémologique avec la sociologie

Fabien Granjon – Sciences sociales critiques et cultural studies

Virginie Julliard – Un mode d’appropriation des gender studies par les sciences de l’information et de la communication : la sémiotique du genre

Céline Masoni Lacroix – La surdétermination du politique, un projet de légitima(c)tion des cultural studies

Christian Ruby – Penser le sensible et l'émanciaption

Notes de recherche

Laurent Di Filippo – Contextualiser les théories du jeu de Johan Huizinga et Roger Caillois

Jean-Christophe Plantin – L'avènement de la carte comme médiation. Généalogie des rencontres entre cartographie et théories de l'information

Fatia Terfous – La construction sociale de la déviance : ligue de football et presse sportive (2008-2009)

Notes de lecture

Communication, langue, discours

Culture, esthétique

Épistémologie

Histoire, sociétés

Médias, journalisme

Technologies

PRÉSENTATION

La communication embrasse la vie quotidienne de milliards d'individus urbanisés. Elle est aussi un support de développement et de promotion des grandes villes engagées dans une concurrence internationale et un outil de gouvernance urbaine tant sur le plan de la participation citoyenne que sur celui de la gestion d’ensembles urbains complexes. Enfin, la communication est partie prenante des enjeux économiques et culturels inhérents au monde urbain généralisé et à son mouvement. Ce Dossier permet de saisir combien la communication se décline dans, entre et contre les villes et combien la ville est, d’un point de vue communicationnel, une œuvre inachevée.

Dans la rubrique Échanges, Béatrice Fleury et Jacques Walter introduisent les contributions de six chercheurs discutant la position défendue par Éric Maigret dans la livraison précédente de Questions de communication (« Ce que les cultural studies font aux savoirs disciplinaires. Paradigmes disciplinaires, savoirs situés et prolifération des studies ») qui consiste à présenter les cultural studies comme un domaine scientifique foisonnant et inventif. Les discutants abordent ce sujet selon des angles divers en lien avec les disciplines – philosophie, sciences de l’information et de la communication, sociologie – et les précocupations de leurs auteurs, dont le rapport entre cultural studies et interdisciplinarité, les enjeux de la critique et les relations au pouvoir, le sensible et l’émancipation, les gender studies.

Trois Notes de recherche sont présentées. D’abord, Laurent Di Filippo contextualise les théories du jeu de Johan Huizinga et Roger Caillois et montre qu’elles impliquent une vision du monde qui leur est propre et ne peuvent donc pas être reprises sans interroger leurs fondements, leurs implications et leurs enjeux. Ensuite, Jean-Christophe Plantin retrace l’histoire de la reconnaissance de la carte en tant que médiation et celle des rencontres entre cartographie et théories de l’information. Enfin, Fatia Terfous déconstruit certaines idées reçues à propos de la surmédiatisation de la déviance dans le football amateur. Elle expose les résultats issus de la confrontation entre actes déviants et discours médiatiques sur la déviance dans le sport et invite à penser la construction sociale de la déviance dans un réseau de relations entre différents acteurs.

Pour finir, comme dans chaque livraison, les Notes de lecture rendent compte de près de 50 publications récentes dans le domaine des sciences de l’information-communication.