Parution - Concentration des médias, pluralisme de l'information

Parution

Concentration des médias, changements technologiques et pluralisme de l’information

Éric George (sous la direction de), Anne-Marie Brunelle et Renaud Carbasse (avec la collaboration de), Concentration des médias, changements technologiques et pluralisme de l’information, Québec, Presses de l’Université Laval, 308 p.

Être bien informé constitue un élément indispensable pour participer aux choix collectifs et au vivre-ensemble en société. Qu’il s’agisse de voter lors des élections, de prendre part aux activités des partis politiques, de s’engager dans les mouvements communautaires ou associatifs, un certain consensus peut se faire sur l’importance du pluralisme de l’information. Il est cependant beaucoup plus difficile de se mettre d’accord sur ce que l’on entend par l’expression « pluralisme de l’information », ainsi que sur les conditions mêmes pour favoriser un tel état.

En proposant de metttre l’accent sur le pluralisme des voix ainsi que des formats et des types d’entreprises, le contenu de cet ouvrage nous invite à penser la diversité de façon plurielle et renouvelée. D’un côté, il apparaît important de revoir en ce sens les structures organisationnelles, les politiques publiques et les logiques dominantes, notamment économiques, alors que de l’autre il importe d’encourager des pratiques innovantes qui favorisent cette diversité. Cet ouvrage fait suite à une douzaine d’années de recherches consacrées à l’analyse des liens entre la concentration de la propriété des médias, les changements technologiques et le pluralisme de l’information.

Plus d’informations ici : http://www.pulaval.com/produit/concentration-des-medias-changements-technologiques-et-pluralisme-de-l-information

Éric George est professeur titulaire à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), directeur du Centre de recherche interuniversitaire sur la communication, l’information et la société (CRICIS) et membre du collège des jeunes chercheurs et créateurs de la Société Royale du Canada. Il est également coresponsable du CR33 « Sociologie de la communication » de l’AISLF.