Parution - Les fabriques de soi ? Identité et industrie sur le web.


Face aux injonctions permanentes de Facebook, de Twitter ou de YouTube, une question de taille hante notre époque : que fabriquent au juste les industries du web pour que tant des gens y consacrent autant de temps ? Une déconstruction historique et sémiologique de leurs dispositifs s’impose pour comprendre en quoi ces acteurs du numérique nous engagent redoutablement. Cet essai propose de regarder les écrans de près pour formuler une critique de l’expérience du Web contemporain. La tâche est d’autant plus difficile que l’objet est séduisant.

Comment analyser les formatages imposés aux représentations identitaires ? Quelles sont les implications idéologiques du like et du partage ? Jusqu’où la Toile des amis est-elle inféodée à une trame de discours ambigus ? Autant d’interrogations qui appellent à décrire en détail une sensibilité hégémonique, façonnée par des dispositifs web qui déclinent sans cesse les identités des internautes entre des positions d’auteur, de pair et de client.

***

L'AUTEUR : Gustavo Gomez Mejia est maître de conférences de sciences de l’information et de la communication à l’Université François-Rabelais (IUT de Tours) et membre de l’équipe Prim (Pratiques et ressources de l’information et des médiations). Sa thèse a obtenu le Prix du Jeune Chercheur de la SFSIC en 2012. Ses travaux portent sur les industries culturelles et les dispositifs numériques.