Publications

Parution - Polyptyque

POLYPTYQUE,
Pour une anthropologie communicationnelle des images,

Pascal ROBERT

Ce livre se veut une exploration du polyptyque que déploient nos images dans leur diversité. On peut y entrer par n’importe quel chapitre, sauf le dernier qui s’offre comme une synthèse. Inévitablement pluridisciplinaire, cette anthropologie communicationnelle s’ouvre sur l’histoire de l’art, la sociologie, la sémiotique, la philosophie politique tout autant que les SIC. Elle s’intéresse à des images de peinture comme à des images « machinées » par la photographie, le cinéma ou l’informatique, à des images de la culture cultivée comme aux images plus triviales d’aujourd’hui, celles des jeux vidéo, de la bande dessinée ou de la télévision. Cette anthropologie se veut communicationnelle, non pour dire que « ça communique », mais qu’il en va d’une aptitude des images à mettre en scène et/ou à conjurer la logique de l’incommunication et à gérer ce que l’on appelle ici le « paradoxe de la simultanéité ». Loin d’être isolée, la question du numérique est alors réinscrite dans une anthropologie globale des images qui prête attention à leur matérialité comme aux jeux de leurs signes et qui en offre, au final, une approche comparatiste raisonnée.

Pascal Robert est professeur en sciences de l’information et de la communication à l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (Enssib-Université de Lyon). Il est membre du laboratoire Elico. Ses travaux visent à décrypter les enjeux politiques et cognitifs de l’informatisation de la société et à l’élaboration d’une anthropologie des images, dans le cadre de laquelle il va également publier un livre sur la bande dessinée.

Hermann, Éditeurs des sciences et des arts depuis 1876
Collection CULTURES NUMÉRIQUES, dirigée par Milad Doueihi
230 pages - 15x21 cm - 27 €
12 Illustrations

http://www.editions-hermann.fr/4585-polyptyque.html


Parution - Mise en scène des produits et des marques

La mise en scène des produits et des marques.
Représentations, significations, publics

sous la direction de Violaine Appel, Lylette Lacôte-Gabrysiak et Delphine Le Nozach

 

Préface de Monique Wahlen

Éd. L’Harmattan, 226 pages, 22,50 €

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=45413


Présentation

Au cœur de plusieurs champs disciplinaires, du débat médiatique actuel et des pratiques professionnelles contemporaines, cet ouvrage interroge la mise en scène des produits et des marques dans les médias, les industries culturelles et les arts. Il dépeint l'évolution de la marque vers le branding, se centre sur le rôle endossé par la marque dans la société d'aujourd'hui et conduit à penser les nouveaux dispositifs d'insertion publicitaire.

Parution - Mythe, rite et oralité

Jack Goody

Mythe, rite & oralité

Coordonné et présenté par Jean-Marie Privat


Traduit de l'anglais par Claire Maniez

Éditions universitaires de Lorraine, 202 pages, 15,00 €


http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100423900

Présentation

En une dizaine de chapitres courts et vifs, Jack Goody expose ici des questions majeures d'anthropologie du symbolique. Il s’interroge en particulier sur quelques concepts-clés des sciences de la culture: le mythe, le rite, l’oralité. L’examen ou le réexamen critique (autocritique à l’occasion) de ces quelques notions « fétiches » sont conduits à la lumière des réflexions et des débats propres à la communauté scientifique d’hier et d’aujourd’hui - mais aussi à l’aune de l’expérience de terrain de l’africaniste que fut à l’origine J. Goody.

À partir de ses célèbres travaux sur le mythe LoDagaa du Bagré, Goody remet en cause, par exemple, les interprétations structuralistes et fonctionnalistes des arts du dire et du faire. Il insiste sur la variation créative de la culture orale et sur la labilité de ses imaginaires. Plus généralement, ces essais pénétrants et parfois provocateurs sur des sujets de pleine actualité (le rite et la religion, l’écriture et les systèmes langagiers hybrides, le mythe et les littératures du monde, la mémoire orale et l’art du récit, etc.) nous confrontent à des problèmes passionnants de méthodologie et de technologie de l’intellect dans les sciences humaines et sociales.

Un ensemble de réflexions originales en somme proposées dans un style alerte et pragmatique à l’adresse de tous les lecteurs (étudiants ou chercheurs) qui s’intéressent aux problématiques anthropologiques contemporaines – ethnologues attentifs aux logiques de la communication, littéraires amateurs de chevauchées comparatives, historiens des civilisations orales & écrites, passionnés des approches cognitives des sociétés (toujours) en mouvement.

Goody - Mythe, rite et oralité

Parution - Le peuple n'est pas condamné à TF1

Médias : le peuple n'est pas condamné à TF1 !

Vincent Goulet

Editions Textuel, collection « Petite Encyclopédie Critique », 2015, 144 p.


Une certaine critique ne veut voir dans les médias que des entreprises aliénantes aux mains d’intérêts économiques et politiques, destinées à asservir les « masses ». À rebours de ces thèses aussi simplistes qu’unilatérales, Vincent Goulet montre que les classes populaires ne sont pas condamnées à la médiocrité médiatique et que la presse peut redevenir un instrument majeur de critique sociale et d’émancipation. Cela à condition d’inventer des médias ajustés aux attentes des milieux modestes, en s’inspirant des exemples historiques du Père Duchesne, du Cri du Peuple ou encore de radio Lorraine Cœur d’acier. Nourri par une réflexion sur le champ journalistique contemporain, ce livre tente d’ouvrir des pistes pour permettre une parole médiatique à la fois populaire et émancipatrice.


Sociologue, ancien maître de conférences à l’université de Lorraine, Vincent Goulet, membre associé du CREM (Université de Lorraine) et du SAGE (université de Strasbourg), mène ses recherches sur les frontières médiatiques, sociales et culturelles ainsi que sur les différentes façons de s’en affranchir. Son livre d'enquête Médias et classes populaires. Les usages ordinaires des informations, publié en 2010, a été réédité en poche chez INA Editions en septembre 2014.

Parution - Nouveaux territoires médiatiques

Loïc Ballarini & Gilles Delavaud (dirs)

Nouveaux territoires médiatiques

Mare & Martin, coll. Mediacritic, 2015, 261 pages, 25,00 €

 

Loïc Ballarini, maître de conférences en sciences de l' information et de la communication à l'université de Lorraine, chercheur au Centre de recherche sur les médiations (Crem)

Gilles Delavaud, professeur en sciences de l'information et de la communication à l'Université Paris 8 et chercheur au Centre d'études sur les médias, les technologies et l'internationalisation (Cemti)


Présentation

Qu'y a-t-il de nouveau en territoire médiatique ? Le "nouveau" l'est-il autant que ses prescripteurs tentent de nous le faire penser ? Quels sont ses liens avec des mouvements de fond et des processus à long terme ? Les contributions réunies ici analysent ces phénomènes à partir de douze études de cas qui, toutes, articulent une forme médiatique et un territoire physique ou symbolique.

Du Vietnam au Pérou en passant par la France et la Roumanie, de la presse régionale aux télévisions nationales en passant par internet et les réseaux sociaux, les auteurs de ce livre dessinent un état des lieux des recompositions contemporaines des territoires médiatiques, s'efforçant d'en dégager les enjeux politiques, économiques et symboliques.

Contributeurs

Mihai Coman, André Gunthert, Jacques Guyot, Delphine Iost, Frédéric Lambert, Jean-Baptiste Le Corf, Sarah Leperchey, Christophe Magis, Thi Thanh Phuong Nguyen, Maria Luisa Pinar, Virginie Spies

Pour commander

http://www.eyrolles.com/Loisirs/Livre/nouveaux-territoires-mediatiques-9782849341414

Publication - French Journal for Media Research n°3/2015

French Journal for Media Research

n°3/2015

French Journal for Media Research


French Journal for Media Research est une revue électronique internationale, à comité de lecture. Elle  est en libre accès, à publication semestrielle.

La revue est inscrite en Sciences de l’information et de la communication et s’intéresse principalement au champ de la communication médiatique. Elle accorde une priorité aux travaux sur les médias traditionnels (presse écrite, radio, télévision, etc.) ainsi que sur les nouveaux médias (les nouvelles technologies, le web 2.0, etc.). La revue est ouverte aux autres disciplines qui travaillent sur les mêmes objets (sociologie, sciences du langage, sciences de l’éducation, etc.).

Les articles sont évalués par un comité de pairs, en double aveugle.

French Journal for Media Research publie des articles en français et en anglais, à diffusion internationale.

 

Sommaire du n°3/2015

http://frenchjournalformediaresearch.com/lodel/

 

Les pratiques professionnelles des journalistes : regards croisés

Hélène Romeyer, Maria Holubowicz, Alexander Kondratov et Pierre Munsch

 

Knowledge and masculinity construction of the Japanese sōshoku danshi (herbivore boy) through discourse in international media coverage

Constanze Noack M.A.

 

Dans les ramures de l’arbre hypertexte Analyse des incitations générées par l’opacité du moteur Google

Guillaume Sire et Bernhard Rieder

 

Women, War and Cinema: Construction of Women in the Liberation War Films of Bangladesh

Kaberi Gayen

 

Philosophers in newspapers: about a collaboration between journalists and philosophy professors on the Libé des philosophes.

Gaël Villeneuve

 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.